L’occupation du Théâtre de l’Odéon sous le regard photographique de Brice Le Gall

Depuis une dizaine de jours, plusieurs lieux culturels sont occupés pour exiger notamment le retrait de la réforme de l’assurance chômage.Cette mobilisation répond à la colère et parfois au désespoir de millions de travailleurs privés d’emplois en France.

Depuis une dizaine de jours, plusieurs lieux culturels sont occupés pour exiger notamment le retrait de la réforme de l’assurance chômage. Cette mobilisation répond à la colère et parfois au désespoir de millions de travailleurs privés d’emplois en France. Alors que sur la dernière année écoulée, les associations caritatives ont recensé plus de 1 million de nouveaux pauvres et une augmentation d’environ 30 % du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire, le gouvernement persiste à imposer une réforme du chômage aussi injuste que cynique. D’après la plupart des estimations, celle-ci conduira à une baisse drastique du montant des allocations pour au moins 830 000 personnes. Les travailleurs les plus fragiles sont parmi les plus impactés par la réforme : L’allocation chômage d’une personne payée au SMIC s’élèvera désormais à 667 euros (au lieu de 985 euros selon les règles de calculs de 2017). Cette réforme sera complétée en octobre 2021 par un durcissement des conditions pour ouvrir ses droits…
Voici le lien vers le photo reportage de Brice Le Gall sur l’occupation du théâtre de l’Odéon, à Paris:

https://www.bricelegall.com/Mobilisations/Occupation-Odeon/

Théâtre de l'Odéon - mois de mars 2021 © Brice Le Gall Théâtre de l'Odéon - mois de mars 2021 © Brice Le Gall

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.