Benoitis Hamonobis : Le Numérobis d'un PS qui ne sait plus où donner de la tête

Numérobis est une référence à l'architecte du dessin animé "Astérix chez Cléopâtre", sorti en 1968. Cet architecte a ceci de particulier qu'il était aussi compétent pour construire des bâtiments qu'un aveugle pilotant un avion (quoique avec les avancées médicales aujourd'hui, c'est peut-être possible mais bon). Ce personnage peut être fier aujourd'hui de son descendant Hamonobis, voici pourquoi.

 

http://www.lopinion.fr/edition/politique/plan-legislatif-l-accord-verts-est-reporte-apres-1er-tour-121197?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_content=divers&utm_campaign=share

La FI avait des raisons d'être extrêmement méfiant sur la rouerie de l'appareil PS, indigne de confiance. L'accord PS-EELV est repoussé à l'après premier tour de la présidentielle.

C'est en quelque sorte une porte ouverte à En Marche d'Emmanuelis Macronobis (digne héritier du concurrent de Numérobis, Amonbofis) par l'intermédiaire des élus Socialistes qui parrainent le candidat Macronobis, et ceux malgré les "remontrances" de Christophe Cambadélis. Le vrai candidat du PS est bel et bien Emmanuelis Macronobis, Benoitis Hamonobis quant à lui ne sert qu'a stopper l'hémorragie sur sa Gauche pour ensuite, le travail terminé, se faire "jeter" aux tigres par l'aile Droite du PS.

Sa vision "d'architecte du rassemblement" (interview dans les "4 Vérités" de Caroline Roux il y a plus d'une semaine environ) ressemble bien plus à celle de Numérobis que de Mitterand, dont il lui arrive de faire réference de temps à autre.

Pour ceux qui s'imaginaient que Benoitis Hamonobis allait faire "la rupture", vous voilà pour vos frais, il n'arrive même à la faire au sein de son parti : Mais le veut-il ? Est-ce son but au fond ? N'est pas Solférino et non l'Élysée son objectif réel ?

J'ai bien peur que les mânes de Numérobis ne lui soient d'aucun secours par la suite..........

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.