FARID
Abonné·e de Mediapart

49 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 avr. 2017

Alain Finkielkraut, multiculturaliste ?

" Le Monde change, les visages changent, donc l'impression des gens, c'est qu'il y a de plus en plus d'étrangers en France, de plus en plus, et, ce que la statistique ne cesse de nous dire, c'est que c'est faux ". Alain Finkielkraut, Répliques, 15 avril 2017

FARID
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'était ce samedi matin dans Répliques, une émission du malheureux Alain Finkielkraut. Je l'écoutais encore une fois parce que j'ai beau savoir que ça me fera sans doute du mal, c'est comme pour le tabac, je n'arrive pas à arrêter. Le voilà donc reparti pour un brillant monologue : 

Mais il y a aussi un autre problème qui se pose. Vous avez cité et je l'ai fait après vous Olivier Rey, une phrase extraordinaire de Peguy dans Notre jeunesse : « Il faut dire ce qu'on voit et surtout ce qui est plus difficile, il faut voir ce qu'on voit ». Or moi, et c'est vrai, il est de plus en plus difficile aujourd'hui de voir ce qu'on voit du fait de l'intimidation que la statistique exerce sur nous. 

Où l'on apprend qu'il est intimidé par la statistique. Finkielkraut intimidé ! Ce n'est pas flagrant si l'on s'en tient à son temps de parole médiatique. Pour le coup, c'est moi qui peine à entendre ce que j'entends. Mais passons.

 Un fossé de plus en plus large se creuse entre l'expertise et l'expérience. L'expérience sensible dont les experts sont chargés de prouver de plus en plus qu'elle ne vaut rien, qu'elle ne vous dit rien.

Franchement, c'est pas un peu complotiste, ça, Alain ? Des experts seraient chargés – par qui ? - de prouver que l'expérience sensible ne vaut rien ! Ca a l'air trop top comme boulot. Je vois bien Jean Dujardin incarner le rôle dans une parodie de série B.

Action ! 

- Et tu fais quoi toi dans la vie ?

- Je suis payé pour prouver que l'expérience sensible ne vaut rien.

- Ah bon ? Mais tu travailles pour qui ?

- INSEE, INED, Eurostat, OCDE, etc.

- Et t'as le droit d'en parler comme ça ? C'est pas top secret comme pour les agents du RAID et tout ça ?

- Non, parce que je pourrai te prouver que ton expérience sensible ne vaut rien et que tu n'as pas entendu ce que tu as entendu.

- Ah d'accord.

- Embrasse moi. 

- …

 (S'en suit une autre expérience sensible qui peut valoir le coup d'oeil.)

Evidemment, ce que vise notre Finkie national, ce sont les experts en sciences sociales hein. J'imagine qu'il ne se fie pas à ses sens pour évaluer la distance de la lune ou contester l'héliocentrisme.

 Je donne un exemple, parce que c'est là que la statistique intervient.

Ecole ou l'immigration ? me suis-je demandé en me resservant du café. 

Pierre Manent vous dîtes qu'effectivement les groupes constitués disparaissent de la société mais nous avons (inaudible...), cette société vit un changement démographique très important dont tout le monde se rend compte. Il ne s'agit pas seulement de la société française, il s'agit d l'Europe. Le Monde change, les visages changent, donc l'impression des gens, c'est qu'il y a de plus en plus d'étrangers en France, de plus en plus, et, ce que la statistique ne cesse de nous dire, c'est que c'est faux.

 Immigration.

Et Finkielkraut n'a pas besoin de statistiques pour bien voir que le monde change, que les visages changent (c'est vrai que ça fait un moment qu'on a pas vu Pompidou ou Jean Gabin... et moi-même j'ai vachement changé ces quarantes dernières années en y repensant. ) et surtout pour connaître l'impression des gens

 Mais le plus intéressant est là :

 Or, elle nous dit que c'est faux parce que les gens de plus en plus nombreux ont été naturalisés et donc, cette naturalisation fait qu'on arrive au même pourcentage qu'il y a 40 ou 50 ans, ce qui permet à la statistique d'ajouter que tout ça relève du fantasme, de l'hypnose, du préjugé...

Donc, pour Alain Finkielkraut, un français naturalisé reste un étranger qui devrait être compté comme tel mais ne l'est pas du fait des manoeuvres dolosives d'experts (barbus ?) stipendiés pour tromper les gens. C'est du moins la première interprétation qui m'est venu à l'esprit. Puis je me suis dit qu'Alain Finkielkraut, qui n'est quand même pas n'importe qui, ne pouvait pas proférer publiquement quelque chose d'aussi stupide à son insu. Comme je n'en croyais pas mon expérience sensible, j'ai repris du café et c'est alors que j'ai fait appel à ma propre expertise. Si je m'en crois moi-même, les statisticiens comptent les français naturalisés comme des français parce que d'une part, ils le sont (ben oui), et d'autre part, parce que notre modèle d'intégration républicain si cher à Finkielkraut, ne veut connaître que des individus dépouillés de toute appartenance et proscrit formellement de distinguer les français en fonction de leurs origines, de leurs races, etc. Au fond, ce que demande Finkielkraut avec la pudeur et la timidité qui le caractérisent, ce n'est rien de moins que la mise en oeuvre de statistiques ethniques qui, il le sait bien, sont le propre des modèles multiculturalistes qu'il combat avec vigueur et constance chaque jour que dieu fait depuis des lustres. Ou bien a-t-il tourné casaque et adhéré au PIR ? Car pour surmonter cette contradiction, je ne vois qu'une alternative : soit, Alain Finkielkraut, à force de ne plus se sentir chez lui, raconte n'importe quoi et ne sait même plus où il habite, ce qui m'étonnerait quand même un peu, soit, Alain Finkielkraut, s'est tout récemment converti au multiculturalisme, ce qui m'étonnerait quand même beaucoup ! Le lecteur avisé reconnaîtra le pastiche de Desproges qui gémissait, lui, parce qu'il trouvait qu'il y avait de plus en plus d'étrangers dans le monde. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier