feredor
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

47 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 oct. 2022

feredor
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Tic-tac.... Apocalypse in progress

Dire que la Russie se fait battre par l’Ukraine serait assez inexact. En réalité la Russie se fait littéralement humilier par l’Otan (son véritable adversaire), et son avenir s’assombrit de jour en jour, pour ne pas dire d’heure en heure.

feredor
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ainsi parvenons nous au point de danger ultime que nous sommes nombreux (mais pas assez manifestement) à redouter depuis le début : Comment une puissance nucléaire de premier ordre peut-elle réagir non seulement à une humiliation cuisante, mais à la perspective de son effondrement ?

Les optimistes, dont la population correspond à peu près aux faucons hystériques et autres va-t-en-guerre, forts de leur expérience geostratégique, géopolitique, militaire, et de leur doctorat en  psychologie des peuples, nous répètent à l’envi que le camarade Poutine, une fois ramassée la tôle qui lui était promise, va rassembler ses cliques, ses claques, ses dizaines de milliers de russes morts pour rien et qu’il va retourner faire du ski à Sotchi (ou se baigner… je ne sais pas ce qu’on y fait réellement).

Et peut-être est-ce réellement ce qui va arriver. Et c’est tant mieux. Cette guerre de m…. s’arrêtera définitivement, plus personne ne mourra (du moins là-bas, parce qu’au Yemen… mais je m’égare), et nous pourrons vivre mondialement en paix pour des décennies à servir le maître etasunien qui aura eu le talent d’asseoir définitivement sa totale domination planétaire en sortant vainqueur sans combattre d’une guerre qu’il aura lui-même contribué à provoquer et à aggraver. Chapeau bas !  

Mais soyons beau joueur. Malgré tout le mépris que j’ai pour le pays du néolibéralisme destructeur et criminel, je préfère que ma fille vive sa vie dans un monde en paix sous impérialisme américain que sous impérialisme russe (entre la peste et le choléra il faut bien choisir le moindre mal… qui reste toujours le mal comme précisait Hannah Arendt).

Voilà pour la « vision » des « optimistes ».

Maintenant raccrochons nous un tant soit peu à la réalité.

Les « optimistes » l’on dit et répété, Poutine est méchant. Je ne suis pas certains qu’il le soit plus qu’un Biden, ou un Bliken ou un xi jnping mais assurément, il l’est. On pourrait même le qualifier de brutal. Et en plus, comme les autres, et peut être même un peu plus que les autres, il est nationaliste et réac. Et si lui ne l’est pas tant que ça, il est entouré de gens qui sont réputés l’être.

Or, quelles sont les chances que ces gens qui ne rient pas, ne plaisantent pas, et se sont construits sur la force et la violence, quelles sont les chances disais-je, qu’ils acceptent à la fois l’humiliation, la défaite et l’effondrement sans utiliser TOUTES les armes à leur disposition ?

Quelle chance y-a-t-il que Poutine capitule sans que les nationalistes de son propre camp ne le destituent pour déclarer une guerre totale à l’Otan.

Quelle chance y a-t-il pour que la Chine, déjà sous la menace des USA (alors même que le dossier ukrainien n’est pas refermé) ne finisse pas par prendre parti pour éviter de se retrouver seule face aux occidentaux

Encore, une porte de sortie eut elle été ménagée pour permettre aux Russes de récupérer une partie de leurs billes et sauver les meubles, la chose eut été envisageable. Mais non, c’était trop demandé à l’oncle Sam qui, dès le départ, a voulu – de façon parfaitement cynique et méprisable je dois dire -profiter d’un drame pour se payer (et j'insiste sur le terme "se payer") la Russie au prix de la vie de dizaines de milliers d’ukrainiens. Il faut d’ailleurs une dose d’inculture, ou de mauvaise foi (ou de boisson alcoolisée) monstre aux « optimistes » pour avoir cru un seul instant que les bourreaux de l’Irak, de l'Afghanistan, de la Lybie (et bien d’autres encore), interviennent pour autre chose que par intérêt bien senti, dans un pays qu'aucun américain ne peut situer sur une carte hormis Hunter Biden (rien que le prénom laisse rêveur)

Donc l’ours est humilié et acculé. Les imbéciles s’en réjouissent et dansent autour de lui.

Peut-être ont-ils raison.

Je pense qu’ils ont tort et qu’ils nous entrainent dans leur folie.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma