feredor
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juin 2021

La débâcle

Je peux bien l’avouer, en tant que sympathisant LFI et votant récurrent de Jean Luc Mélénchon ces dernières années, je ne m’attendais pas à être considéré un jour comme faisant partie de la minorité haïssable de la France. Jamais je n’avais imaginé qu’un jour on pourrait parler de gens comme moi en puisant dans le registre du totalitarisme, du fascisme et du racisme.

feredor
Citoyen
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis donc désormais islamo gauchiste et collabo car contre l’islamophobie, antisémite car pour la cause palestinienne, raciste car solidaires des causes décoloniales, irresponsable car pour l’accueil des migrants, nationaliste et xénophobe car pour la régulation économique à nos frontières et critique de la construction européenne, égoïste, individualiste et nanti car pour le maintien des acquis sociaux, démagogue car pour le revenu universel. Bref, désormais je suis, nous sommes, nous gens de gauche radicale, la lie de la société du 21eme siècle. 

J’ai souvent l’habitude d’ironiser sur la bêtise profonde, l’inculture et la mauvaise foi des gens qui nous font face. La droite donc. Mais là je ne ris plus.  Eux non plus d’ailleurs. Car moultes révolutions réprimées dans le sang au cours de l’histoire, nous rappellent que, dès qu’il s’agit d’argent, ces gens non plus ni sens de l’humour, ni sens de l’honneur, ni sens de l’humain. Le monde peut bien s’effondrer sous leurs yeux, le sol se dérober sous leurs pieds et le ciel tomber sur leur tête, il y aura toujours une constante invariable dans l’univers, une loi qui ne peut être violée quoi qu’il en coûte. C’est celle du taux de profit. On ne touche pas au grisbi. Ni hier, ni aujourd’hui, ni demain. Or justement, notre monde s’effondre, et nous sommes de plus en plus nombreux à interroger la fameuse main invisible du marché, celle qui était censé tout harmoniser et tout régler mais qui n’a rien vu venir des catastrophes qui nous frappent déjà et rendront bientôt le monde inhabitable. Ils ont senti ce vent de révolte qui parcourt le monde et qui pousse les populations de tous pays à envisager de casser les règles du jeu pour les remplacer par des choses aussi vulgaires que la coopération, l’entraide, la solidarité, la frugalité…

Alors pour continuer de jouir du peu de temps qu’il leur reste ils sont prêts à tout, y compris à faire diversion en nous lançant les uns contre les autres. 

Et ça fonctionne !

Un philosophe au rabais mais qui a pignon sur rue propose de préférer le RN à LFI

Un humoriste réputé très à gauche sur France Inter compare les militants LFI aux « Fanzouzes » de Hanouna

La « gauche » libérale préfère les bras feutrés de la droite réactionnaire, voire extrémiste aux combats progressistes, et offre son propre camp à la vindicte populaire.

Un youtubeur d’extrême droite propose un tuto pour tuer des « Gauchistes » sans que ça n’émeuve qui que ce soit au-delà de la gauche radicale.

Des procès dignes de l’inquisition sont menés contre les représentants de la gauche sur toutes les chaines infos sans que le CSA intervienne. 

Des policiers d’extrême droite se livrent à des manœuvres d’intimidation avec l’appui de partis de gauches pétrifiés par leur propre ombre.

Et la liste est longue, hélas…

Alors oui, ils sont prêts à tout pour maintenir leur pouvoir. Mais c’est moins à eux que j’en veux qu’à toutes celles et ceux qui, issus de la gauche, ont renié leurs combats progressistes pour aller crier avec les loups bruns auxquels ils servent de rabatteurs. 


On est toujours le collabo de quelqu’un. Il paraît que je suis celui des islamistes car je dénonce l’islamophobie. Moi je sais qui sont mes collabos. De la commune de Paris à Vichy ils n’ont guère changé et ils sont de retour, la moustache en moins. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin