Rétrospective Mohammad Bakri : rencontres avec un artiste palestinien emblématique

Après la rétrospective consacrée à la carrière de Michel Khleifi au cours sa 2ème édition en 2016, le Festival Ciné-Palestine dédie la rétrospective de l'édition 2017 à l’œuvre de Mohammad Bakri, une autre référence incontournable du cinéma palestinien, qui sera présent à Paris pour l’occasion.

Cette véritable immersion dans l’univers cinématographique riche et varié de cet homme de théâtre et de cinéma se déroulera les 3 et 4 juin prochains au Luminor Hôtel de Ville à Paris. Dans le cadre de cette rétrospective, le FCP propose au public deux projections,  celle de Jenin Jenin (le 3 juin à 20h) et de L’Anniversaire de Leïla (le 4 juin à 17h30) ainsi qu’une Master-Class (le 4 juin, à 19h).

 

Mohammad Bakri Mohammad Bakri

 Palestinien et citoyen d’Israël, né en 1953 à al Bi’neh en Galilée, Mohammad Bakri est à la fois acteur, metteur en scène et réalisateur. C’est au théâtre qu’il débute sa carrière artistique après avoir été diplômé de l’Université de Tel Aviv en 1976. Celui qui est alors le premier Palestinien à avoir étudié le théâtre dans une université israélienne, incarne la Palestine, depuis maintenant plus de quarante ans, au théâtre comme au cinéma. 

 

C’est après avoir acquis une reconnaissance en tant que comédien dans un répertoire classique sur les planches, qu’il débute sa carrière au cinéma dans des rôles qui lui vaudront une renommée internationale. En 1983, c’est sous la direction de Costa Gavras, dans Hannah K que Mohammed Bakri tourne son premier film, dans le rôle d’un réfugié palestinien. Il a tourné entre autres avec Michel Khleifi dans Le Conte des trois diamants (1996) et Rashid Masharawi dans Haïfa (1996) et L'Anniversaire de Leïla (2009). 

  

Quand il passe derrière la caméra, Mohammad Bakri le fait en tant qu’homme de conviction et de paix, pour réaliser des documentaires engagés, donner la parole aux victimes de l’oppression israélienne et offrir la possibilité aux Palestiniens d’être porteurs de leurs propres récits. En 1998 Bakri réalise son premier film, 1948, un documentaire de témoignages sur la Nakba. Sa carrière connaît un tournant majeur avec la sortie Jenin Jenin, en 2003.

 

Il réalise ce documentaire en 2002, pendant la Seconde Intifada, après le siège et la destruction par l’armée israélienne du camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie Occupée. Dès sa sortie, ce film qui a longtemps été censuré crée une polémique sans précédent qui a valu à Mohammad Bakri d’être la cible d’un acharnement politique et judiciaire en Israël. Ce documentaire plusieurs fois primé*, sera projeté le samedi 3 juin à 20h au Luminor Hôtel de Ville. La projection sera suivie d’une discussion avec le réalisateur et Alain Gresh, journaliste et directeur d’Orient XXI.

 

*Prix du meilleur film au Festival de Carthage (2002). Prix international du documentaire et reportage méditerranéen (2003)

 

  


Au programme de la rétrospective : 

Samedi 3 juin 2017 - Luminor Hôtel de Ville

Jenin Jenin - un documentaire de Mohammad Bakri (2003) Jenin Jenin - un documentaire de Mohammad Bakri (2003)

20h - Jenin Jenin de Mohammad Bakri -  Documentaire - 54 min -  2003  (Palestine)

La projection sera suivie d’une discussion avec Mohammad Bakri et Alain Gresh

 


     

 

Dimanche 4 juin 2017 - Luminor Hôtel de Ville

L'Anniversaire de Leila, un film de Rashid Masharawi (2008) L'Anniversaire de Leila, un film de Rashid Masharawi (2008)

17h30 - L’Anniversaire de Leïla de Rashid Masharawi - Fiction - 75 min - 2008 (Palestine, Tunisie, Norvège)

19h - Master-Class avec Mohamad Bakri animée par Houda Ibrahim*.  
Cette Master-Class sera une occasion privilégiée de découvrir la diversité de son œuvre.
 *Houda Ibrahim est journaliste et critique de cinéma. 



 

 

Retour sur la carrière de Mohammad Bakri : 

En tant que metteur en scène :

- L'Opsimiste, un one-man-show qu'il a créé en 1986, en hébreu et en arabe, d'après le livre de son ami Emile Habibi, les Aventures extraordinaires de Saïd le peptimiste.

- AL-Yater, inspiré de l’oeuvre du même nom de l’auteur Syrien Hanna Mina. 

- Saison de la migration vers le nord, adaptation du livre de Tayeb Saleh 

- Abu Marmar, rédigé par lui-même sur le mouvement des prisonniers palestiniens. 

 

En tant que réalisateur :

- 1948, sur l’exil forcé des palestiniens en 1948 (1998)

- Jenin, Jenin, documentaire qui raconte le sort des réfugiés palestiniens victimes en avril 2002 de l'incursion israélienne la plus meurtrière de la seconde Intifada (2003)

- Depuis que tu es parti (2004)

- Zahra (2009)

 

En tant qu’acteur, notamment :

- Hanna K’ (1984) - Costa Gavras 

- Derrière les barreaux (I 1984, II 1994) - Uri Barbash

- Conte des trois diamants (1996) - Michel Khleifi 

- Haifa (1996)- Rashid Masharawi 

- The Milky Way (1999) - Ali Nassar

- Private (2004) -  Saverio Costanzo

- Le Mas des Alouettes (2007) - Paolo Taviani et Vittorio Taviani

- L’anniversaire de Leila (2008) - Rashid Masharawi 

- Zahra (2009) - Mohammad Bakri

- Zindeeq (2009) - Michel Khleifi 

- Wajib (2017) - Annemarie Jacir

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.