3000 Nuits de Mai Masri à l'ouverture de la 2ème édition du Festival Ciné-Palestine

Déjà primé dans de nombreux festivals en Europe et aux Etats-Unis, 3000 Nuits raconte l’histoire d’une jeune institutrice palestinienne qui donne naissance à un garçon dans une prison israélienne. A travers sa lutte pour protéger son enfant, elle trouve la force de survivre et de résister.

En partenariat avec l’IMA, le Festival Ciné-Palestine ouvrira son édition 2016 avec l’avant-première parisienne du nouveau film de Mai Masri, 3000 Nuits, le lundi 23 mai, dans la salle de cinéma de l’Institut.

3000-nights-layal-baby-window
Le film raconte l'histoire de Layal, une jeune institutrice palestinienne récemment mariée, arrêtée après avoir été accusée à tort, et condamnée à huit ans de prison. Elle est transférée vers une prison israélienne de haute sécurité pour femmes, où elle découvre un monde terrifiant dans lequel les prisonnières politiques palestiniennes sont incarcérées aux côtés de criminelles de droit commun israéliennes. Quand Layal découvre qu’elle est enceinte, la directrice de la prison fait pression sur elle pour qu’elle avorte et qu’elle espionne les détenues palestiniennes. Malgré cela, et déterminée, bien que toujours en prison, Layal donne naissance à un garçon. A travers son combat pour élever son fils derrière les barreaux, et sa relation avec les autres détenues, elle réussit à trouver une lueur d’espoir et à donner un sens à sa vie. Cependant, les conditions d’emprisonnement se détériorent et les prisonnières palestiniennes décident d’entamer une grève. La directrice de la prison menace Layal de lui enlever son fils, si elle se joint à la rébellion. Dans un moment de vérité, Layal est obligée de faire un choix, qui changera sa vie pour toujours.

Inspiré de l'histoire vraie d'une jeune mère palestinienne qui a donné naissance à son enfant dans une prison israélienne, 3000 Nuits est une histoire sur la résistance, la lutte pour la dignité mais surtout sur les moyens d’évasion créés lorsque les espaces de liberté n’existent plus. Il s’inscrit dans un genre -- Le film prison -- qui a rarement traité de l’expérience des femmes,  sans parler des femmes palestiniennes.

Le film est réalisé par Mai Masri, qui signe ici sa première fiction.

mai-masri-photo1
Mai Masri est une réalisatrice palestinienne qui a à son actif de nombreux films documentaires dont, "Chroniques de Beirut" réalisé pendant la guerre civil au Liban ou "les enfants de Chatila" qui donne la parole à des enfants palestiniens du camp de réfugiés de Chatila à Beyrouth . Ses films sont diffusés internationalement et ont reçu plus de 60 prix, dont le prix Luchino Visconti en Italie, en 2003, le Asia Pacific Screen Award en 2007 et le prix Mipdoc Trailblazer à Cannes en 2011.Elle a fondé la société de production Nour Productions en 1995 avec son mari, le réalisateur Jean Chamoun.

 Le film est produit par Les Films d'Ici et distribué en France par JHR films.

Sa sortie dans les salles françaises est prévue pour le mois de Janvier 2017.

Bande annonce

trailer "3000 Nuits" de Mai Masri © TIFF Trailers

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.