Filip FI
Étudiant L2 Histoire | Blogueur | Je travaille notamment sur les mouvements progressistes en Amérique latine, en particulier au Venezuela.
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 oct. 2017

Elections régionales au Venezuela: ce qu'en disent les accompagnateurs internationaux

RAPPORT DES ACCOMPAGNATEURS ÉLECTORAUX INTERNATIONAUX ACCRÉDITÉS PAR LE CNE ELECTIONS RÉGIONALES 2017

Filip FI
Étudiant L2 Histoire | Blogueur | Je travaille notamment sur les mouvements progressistes en Amérique latine, en particulier au Venezuela.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Venant de différents pays de l’Amérique latine, la Caraïbe, les États-Unis, l’Europe et la Russie, les accompagnateurs électoraux internationaux des Élections régionales de la République bolivarienne du Venezuela pour la période 2017-2021, exprimons que :

1) Le Conseil national électoral (CNE), conformément au mandat de l’Assemblée nationale constituante (ANC), a avancé la date des élections régionales, qui était initialement le 10 décembre, pour le 15 octobre et a accompli toutes les activités et le calendrier électoral établis par la loi.

2) Le Conseil national électoral a garanti les aspects constitutionnels, juridiques, organisationnels et techniques, ce qui a permis la transparence et la fiabilité incontestables du processus et la plus large participation des forces politiques et du peuple vénézuélien.

3) Le processus électoral a été ouvert à toutes les forces politiques.

4) Les partis politiques ont inscrits leurs candidats, accrédité leurs témoins et développé leurs campagnes électorales en paix et tranquillité avec toutes les garanties établies dans la Constitution et la Loi.

5) 233 candidats des partis politiques nationaux et régionaux qui ont participé aux élections ont été remplacés dans un délai de trois jours et le CNE a maintenu le système ouvert pour ces modifications. Certains partis politiques ont demandé des modifications en dehors des délais prévus par le calendrier électoral, raison pour laquelle il n’a pas été possible de les faire.

6) Dans le but de garantir la sécurité des électeurs et des travailleurs électoraux, et le déroulement régulier du processus des élections des gouverneurs, les centres de vote qui ont été attaqués ou dont l’ouverture a été empêchée lors des dernières élections ont été relocalisés. Pour ces élections 13 559 centres de vote ont été mis à la disposition de l’électorat et seulement 201 de ces centres ont été relocalisés au niveau national, ce qui correspond à 1,48% du total des centres. Les centres relocalisés se trouvent à une courte distance du centre original, en moyenne 2.158 mètres, et tous les électeurs ont pu voir le nouvel emplacement de leurs centres sur la page web du CNE.

7) Le Conseil national électoral a compté sur le précieux soutien des Forces armées nationales bolivariennes, qui ont mis en œuvre le dispositif « Plan République » afin de garantir aux vénézuéliens le droit à s’exprimer librement aux urnes.

8) Il est important de souligner que les élections au Venezuela sont entièrement automatisées. Le pays est doté d’un Système d’authentification intégré, composé d’un outil biométrique permettant la vérification de l’identité des électeurs grâce à l’insertion du numéro de la carte d’identité et à l’apposition de l’empreinte digitale dans un dispositif relié à la machine à voter. Le lien inséparable entre l’identité d’un électeur et son droit au vote est une condition sine qua non pour la réalisation du scrutin et constitue la base fondamentale qui soutient la fiabilité et la transparence du système électoral vénézuélien.

9) Le recours à l’empreinte digitale permet d’assurer le principe un électeur, une voix, ce qui rend inutile l’utilisation de l’encre indélébile.

10) Nous avons pu constater la pertinence et l’importance des audits incorporés dans le calendrier électoral qui permettent au Conseil national électoral et aux membres des partis politiques de valider la base de données des électeurs, le logiciel, le hardware et le matériel électoral, le fonctionnement des réseaux de transmission de données, le dépouillement et la totalisation des voix. Les audits permettent aux organisations à des fins politiques, aux électeurs et à la société de répondre aux questions relatives à

a. La composition et le fonctionnement du matériel : machine à voter, le lecteur d’empreintes digitales, l’infrastructure.

b. Le respect absolu de l’expression de la volonté des électeurs.

c. Le respect rigoureux du secret du scrutin.

d. L’existence d’électeurs non habilités.

e. Le pourcentage d’échantillons aléatoires retenus pour leur vérification lors de différents audits jugés nécessaires.

f. La possibilité de modifier le contenu des boîtes où sont déposés les reçus de vote et les logiciels des machines à voter.

g. La communication entre les machines à voter et le transfert des données ou des résultats par le réseau de transmission.

h. Le dépouillement et la totalisation.

i. Tous les audits réalisés sont transmis en temps réel aux sites web du CNE et les procès-verbaux sont mis à disposition sur le portail web.

11) Les résultats de tous les audits réalisés ratifient une fiabilité et une transparence absolues du système électoral vénézuélien.

12) Le processus de suffrage s’est déroulé en toute normalité, dans le strict respect des aspects juridiques, techniques et organisationnels, et avec une participation importante et ordonnée du peuple vénézuélien, ce qui représente une expression irréfutable de l’exercice de la souveraineté populaire.

a. La plupart des Centres de vote ont ouvert à l’heure établie.

b. Tous les matériaux électoraux ont été remis à temps, complets et en bon état.

c. Les bureaux de vote ont été constitués conformément aux dispositions de la Loi.

d. Les témoins de différents partis politiques ont été présents et ont manifesté que le processus s’est déroulé en toute normalité. Ils ont affirmé que les témoins des partis de la coalition du gouvernement et ceux de l’opposition et des organisations soutenant cette dernière ont pu mener à bien leur travail sans aucun empêchement.

e. Le secret du vote a été garanti.

f. Les membres des bureaux de vote ont fait preuve d’efficacité dans l’accomplissement des tâches pour lesquelles ils avaient été formés, conformément à la loi.

g. Les électeurs eux-mêmes ont manifesté avoir reçu, de la part des membres des bureaux de vote, les consignes appropriées leur permettant de voter avec célérité et sans difficulté.

h. Nous n’avons pas été témoins d’aucun acte de prosélytisme politique aux Centres de vote.

i. Bien que certains bureaux de vote n’ont pas entièrement facilité l’accès aux personnes handicapées ou âgées, nous avons constaté que dans tous les cas ces électeurs ont été assistés dans leur exercice au vote.

j. Dans très peu de bureaux de vote, il y a eu des défaillances techniques des lecteurs d’empreintes digitales, ce qui a provoqué malaise aux électeurs qui attendaient. Toutefois, dans tous les cas, ces problèmes ont été résolus tel qu’il était prévu par le CNE au niveau technique et organisationnel.

k. Nous avons constaté la présence des forces armées dans tous les centres de vote pour garantir la sécurité et l’ordre du processus mais aussi pour aider les électeurs en cas de nécessité et sans intimidation d’aucune sorte.

13) Les aspects techniques et organisationnels des élections au Venezuela, caractérisés par la plus haute qualité, efficacité, sécurité et transparence, assurées par un Pouvoir électoral autonome qui exerce ses compétences en coopération avec les autres branches du pouvoir public, font de ce système électoral l’un des meilleurs systèmes du monde.

14) La tenue au Venezuela de plus de 23 élections au cours des 18 dernières années constitue un gage de la vocation démocratique de l’État et du peuple vénézuélien.

15) Nous lançons un appel aux peuples et aux gouvernements du monde à respecter la volonté souveraine du peuple vénézuélien, exprimée à cette élection où seront élus les gouverneurs des 23 États qui forment la République bolivarienne du Venezuela.

Caracas, Venezuela le 15 octobre 2017.

En español:

 Elecciones regionales en Venezuela: lo que dicen los acompañantes internacionales

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Dans notre émission, reportage aux portes de l’Union européenne, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. En plateau : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Les communautés masculinistes (1/11)
Cet article présente un dossier de recherche sur le masculinisme. Pendant 6 mois, je me suis plongé dans les écrits de la manosphère (MGTOW, Incels, Zemmour, Soral etc.), pour analyser les complémentarités et les divergences idéologiques. Alors que l'antiféminisme gagne en puissance tout en se radicalisant, il est indispensable de montrer sa dangerosité pour faire cesser le déni.
par Marcuss
Billet de blog
Pour une visibilisation des violences faites aux femmes et minorités de genre noires
La journée internationale des violences faites aux femmes est un événement qui prend de plus en plus d'importance dans l'agenda politique féministe. Cependant fort est de constater qu'il continue à invisibiliser bon nombre de violences vécues spécifiquement par les personnes noires à l’intersection du cis-sexisme et du racisme.
par MWASI
Billet de blog
Pas de paix sans avoir gagné la guerre
« Être victime de », ce n’est pas égal à « être une victime » au sens ontologique. Ce n’est pas une question d’essence. C’est une question d’existence. C’est un accident dans une vie. On est victime de quelque chose et on espère qu'on pourra, dans l’immense majorité des cas, tourner la page. Certaines s’en relèvent, toutes espèrent pouvoir le faire, d’autres ne s’en relèvent jamais.
par eth-85
Billet de blog
Ensemble, contre les violences sexistes et sexuelles dans nos organisations !
[Rediffusion] Dans la perspective de la Journée internationale pour l'élimination des violences faites aux femmes, un ensemble d'organisations - partis et syndicats - s'allient pour faire cesser l'impunité au sein de leurs structures. « Nous avons décidé de nous rencontrer, de nous parler, et pour la première fois de travailler ensemble afin de nous rendre plus fort.e.s [...] Nous, organisations syndicales et politiques, affirmons que les violences sexistes et sexuelles ne doivent pas trouver de place dans nos structures ».
par Les invités de Mediapart