Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

459 Billets

1 Éditions

Billet de blog 2 août 2018

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Demandeurs d'asile pourchassés de campement en squat, et retour

Les administrations n'ont pas attendu la nouvelle loi « Asile et immigration » adoptée le 2 août 2018 pour imposer massivement des conditions de vie indignes aux exilé-e-s qui veulent demander la protection de la France en raison des persécutions subies dans leur pays.

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'enchainement d'ouvertures de squats suivies d'expulsions à plus ou moins brève échéance est le lot de bien des étrangers à Nantes depuis des années. Or, on trouve dans ces squats de nombreux demandeurs d'asile laissés à la rue par l'administration, et même des réfugiés.

Le 115 refuse d’héberger les « heureux » qui ont réussi à faire enregistrer leur demande d'asile, au motif qu'ils sont censés être pris en charge par l’État. Le moindre prétexte est retenu, même contre les familles, femmes isolées avec enfants en bas âge, personnes malades, pour opposer un refus catégorique à leur demande.

Les administrations se renvoient la balle et, pendant ce temps les personnes sont et restent à la rue, et cela peut durer des semaines. Elles cherchent alors un endroit où se poser, pour au moins dormir, manger, se laver, parfois soutenus par des collectifs solidaires.

L'avant-dernier épisode nantais a été l'installation en mai 2018 d'un campement au square Daviais, un parc en centre-ville. Campement finalement évacué le 23 juillet, à l'initiative de la préfète de la Loire Atlantique, après un bras de fer avec la maire de Nantes. Environ 450 demandeurs l'asile (Soudanais, Érythréens et autres), enregistrés auprès de la préfecture ou n'y ayant pas encore réussi (parce que là aussi il faut faire la queue des jours et des jours), y vivaient tant bien que mal, mal abrités sous les quelque 230 tentes offertes par des associations solidaires.

Le square comportait un seul point d’eau, et les bains- douches municipaux, situés non loin, étaient saturés. Des collectifs de citoyens s'étaient mobilisés, apportant repas et autres aides. Cette situation créant de multiples problèmes, notamment sanitaires, Médecins du Monde avait ouvert une clinique d'un jour, avec une cinquantaine de bénévoles. Une centaine de personnes ont été examinées et, si nécessaire, orientées vers le CHU tout proche.

Les institutions et organismes officiels sont restés remarquablement peu réactifs – jusqu'à l'expulsion.

Environ 250 de ces errants forcés se sont alors repliés dans un bâtiment inoccupé d'un lycée proche. Mais, le 2 août au matin, ils ont de nouveau été mis à la rue sur demande de la maire, alléguant des risques liés à la présence d'amiante. Une partie d'entre eux est retournée au square Daviais.

En pleine canicule.

Martine et Jean-Claude Vernier

Tout savoir sur la nouvelle loi Asile et immigration, un texte pratiquement identique à celui proposé par le gouvernement après des mois de débats et de navettes parlementaires. Les dispositions relatives à l’asile devraient entrer en vigueur au plus tard  le 1er janvier 2019

--
Voir le sommaire complet du blog. Abonné à Mediapart ou non, on peut s'inscrire ici pour être informé par courriel de la mise en ligne de nos nouveaux billets.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Italie : l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en Italie en sièges cache une stabilité de son électorat. L’Italie n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Gauche(s)
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Gauche(s)
Boris Vallaud : « Je ne crois pas aux privilégiés d’en bas »
Soucieux de parler aux « classes populaires laborieuses », le chef de file du groupe socialiste à l’Assemblée nationale estime que leurs intérêts sont conciliables avec la transition écologique. Et met en garde contre la banalisation de l’extrême droite.
par Mathieu Dejean, Fabien Escalona et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard
Billet de blog
Chéri, je crois qu’on nous a coupé le gaz !
Depuis quelques mois, la discrète Roumanie ravitaille le reste du monde. Le plus grand port de la mer noire s’érige au nom de Constanța. Les affaires battent leur plein. Les céréales sont acheminées dans des wagons sans fin. Aujourd'hui, comment vit-on dans un pays frontalier à l'Ukraine ? Récit de trois semaines d'observation en Roumanie sur fond de crise énergétique et écologique.
par jennifer aujame
Billet de blog
« Avoir 20 ans en Ukraine » : un témoignage plus nuancé
Dans son édition du 12 septembre 2022, l'équipe de « C dans l'air » (France 5) diffusait un reportage de 4 minutes intitulé : Avoir 20 ans à Kiev. Festif, le récit omettait que ces jeunes ukrainiens font face à des impératifs bien plus cruels. M'étant aussi rendu en Ukraine, j'écris à Maximal Productions un email ré-adapté dans le présent billet afin de rappeler une réalité moins télégénique.
par vjerome
Billet de blog
Tenir bon et reprendre l’offensive
Sept mois de guerre et d’atrocités en Ukraine, un peuple héroïque qui ne rompt pas et reprend l’initiative. La perspective, même lointaine, d’une libération de l’Ukraine devrait faire taire ceux qui théorisaient l’inaction devant les chars russes, validant la disparition d’un peuple et de ses libertés.
par Yannick Jadot