Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

461 Billets

1 Éditions

Billet de blog 11 févr. 2010

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Squatters contre Bulldozers: 0 à 80. Température extérieure: -2°C

Ce n'est pas un résultat de match d'un nouveau sport. 80 personnes à la rue en plein hiver à la suite d'une expulsion au bulldozer, sous le seul contrôle de la police. Là comme en bien d'autres occasions, le rempart de la loi vole en éclats. On n'ose même plus parler de simple humanité.

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce n'est pas un résultat de match d'un nouveau sport. 80 personnes à la rue en plein hiver à la suite d'une expulsion au bulldozer, sous le seul contrôle de la police. Là comme en bien d'autres occasions, le rempart de la loi vole en éclats. On n'ose même plus parler de simple humanité.

Mercredi Noir: le10 février, à 6h20 du matin, une vingtaine de policiers sont entrés en cassant les portes, au 92 rue Victor Hugo à Bagnolet (Seine Saint Denis), où vivent 80 personnes, certains depuis plus de dix ans. Les personnes expulsées ont eu cinq minutes pour évacuer, sans pouvoir récupérer la totalité de leurs effets personnels. Les habitants qui étaient au travail lors de l'expulsion n'ont rien pu récupérer, ni affaires, ni papiers (bulletins de salaire, etc.) : en effet, la démolition des lieux a eu lieu simultanément à l'expulsion, et des bulldozers ont rasé les bâtiments le matin même, laissant les habitants sous la neige.

Ces personnes sont en majorité des migrants d’Afrique de l’Ouest, des Français, et quelques sans papier. Réfugiés dans un gymnase de la ville, ils en ont de nouveau été expulsés dans l'après-midi par les "forces de l'ordre".

Droit Au Logement donne les détails de ce nettoyage inéthique. Il rappelle que le mercredi précédent, ce sont les 18 occupants du 25 rue de l'Echiquier à Paris (10ème) qui ont été mis à la rue "illégalement, violemment et sans jugement, à l’aide de vigiles."

Martine et Jean-Claude Vernier

--

Pour consulter la liste des billets de Fini de rire, c’est ici.

Pour être informé par courriel de la mise en ligne des nouveaux billets, on peut envoyer son adresse électronique .

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte