Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

460 Billets

1 Éditions

Billet de blog 12 juil. 2011

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Aider les étrangers écrasés par le pouvoir, c'est politique

Verse-t-on dans l'humanitaire, voire le caritatif, en tentant dans l'urgence de faire échapper à l'expulsion un étranger installé en France, en en aidant d'autres à franchir les chicanes administratives qui obstruent le chemin vers la régularisation? Ou bien est-ce un volet, le plus visible espère-t-on, d'un ensemble innombrable d'actions dans le champ politique, qui demandent beaucoup plus de temps pour aboutir?

Fini de rire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Verse-t-on dans l'humanitaire, voire le caritatif, en tentant dans l'urgence de faire échapper à l'expulsion un étranger installé en France, en en aidant d'autres à franchir les chicanes administratives qui obstruent le chemin vers la régularisation? Ou bien est-ce un volet, le plus visible espère-t-on, d'un ensemble innombrable d'actions dans le champ politique, qui demandent beaucoup plus de temps pour aboutir?

En écho à notre précédent billet, Solidarités avec les étrangers pourchassés, une lectrice s'interrogeait: "je souhaitais évoquer l'impression que les militant-e-s courent dans tous les sens, habilement manipulés par des pouvoirs publics qui sont conscients que les militant-e-s ne sont pas à l'aise avec le politique...Arrêtons cette fuite en avant dans l'action immédiate et posons-nous pour construire une action plus profonde et plus stable. Mais nous, nous avons peur d'être taxés d'utopistes dès que nous disons ce que nous pensons et nous nous décourageons d'avance. Dommage ! "

Avec Les gourous de la com' on peut se demander ce que c'est que le politique. Les déclarations outrancières des soutiens du pouvoir contre des étrangers fantasmés, est-ce politique? Faut-il continuer à commenter ces non-idées, ces mots lancés comme des ballons-sondes, ou comme des fusées traçantes qu'on ne peut s'empêcher de suivre du regard? N'est-ce pas une façon de les propager comme étant l'approche unique, sans alternative?

Combattre, même localement, même à l'échelle individuelle, les exactions inhumaines des pouvoirs, réussir à franchir le mur d'indifférence médiatique par des actions spectaculaires, aider un petit nombre de victimes de la "politique de l'immigration" à (re)construire une vie correcte, ce sont des actes politiques.

Autre attitude politique: outre le suivi méticuleux des conditions légales et réglementaires de la persécution des étrangers, le GISTI (groupe d'information et de soutien des immigrés), participe à l'organisation et relaie des actions sur de nombreux fronts. Ainsi, parmi les déclarations et les initiatives des six dernières semaines:

- Guéant, nul toi-même!

- L'Europe vacille sous le fantasme de l'invasion tunusienne.

- Non, les vieux migrants ne sont pas des fraudeurs !

- Saisine du Défenseur des Droits sur les Dénis du droit à l’école pour les enfants en Guyane.

- Face aux centaines de naufrages mortels en Méditerranée, annonce du dépôt d'une plainte contre l'OTAN, l’Union européenne et les pays de la coalition en opération en Libye.

A l'échelle de l'Europe, le réseau Migreurop met à disposition l'information sur les conséquences de la "politique de l'immigration" de l'Union Européenne et organise des campagnes. Quelques exemples:

- Les accords de réadmission signés par le Royaume Uni. Accord de réadmission de personnes en séjour irrégulier entre le Royaume Uni et le gouvernement de la République d’Albanie, et son protocole d’application, signé à Tirana le 14 octobre 2003 et entré en vigueur le 16 août 2005. . Accord de circulation des personnes et de réadmission des personnes en séjour irrégulier entre le Royaume Unie et la République démocratique d’Algérie, signé à Londres le 11 juillet 2006 et entré en vigueur (Lire la suite)

- Rencontre internationale sur les frontières de la Méditerranée, Le vent du changement. Egalité et dignité dans la Méditerranée, organisé du 27 au 29 juin 2011 à Cecina (Italie).

- Pour son deuxième rapport annuel sur les frontières de l’Europe, le réseau Migreurop détaille "trois moments forts du combat mené par les autorités contre les candidats à la migration : l’entrave à leurs déplacements, l’enfermement et l’expulsion".

- Et pour demain, il lance un appel pour Une flottille pour enrayer l’hécatombe en Méditerranée.

Retour en France, avec les manifestations récurrentes des contribuables et néanmoins sans-papiers auprès des administrations des finances publiques.: "Cette année, nombre de sans papiers ont reçu une déclaration pré remplie avec leur nom et leur adresse !

Le ministère du Budget et des Comptes Publics, ainsi que la DGFiP, reconnaissent donc, en acceptant leurs déclarations et leurs Impôts, les travailleurs sans papiers mais le gouvernement refuse de les régulariser.

Nous dénonçons cette hypocrisie car une grande partie des 400 000 travailleurs sans papiers déclarent leurs revenus, gagnés « au noir » ou avec un contrat de travail en bonne et due forme !". Les animateurs de la campagne « racket » ont demandé, et obtenu, un rendez-vous avec la nouvelle ministre du Budget.

La Cimade, connue pour sa présence historique dans les Centres de Rétention Administratifs (CRA), ne se contente plus de produire de lourds témoignages sur la façon dont sont maltraités les demandeurs d'asile ou les étrangers sous le coup d'un ordre d'expulsion. Elle vient de publier un projet de politique d'immigration: Inventons une politique d'hospitalité que certains jugeront utopique, mais qui a valu à son secrétaire général de se faire huer par les militants du parti au pouvoir.

Quant aux projets des concurrents de gauche pour la Présidence de la République, ils englobent souvent l'amélioration du sort des étrangers dans tout ce qu'il faudra faire pour les plus faibles, les plus pauvres, écrasés par notre société. Une façon forte de les dé-stigmatiser. Il ne sont pas aussi absents que cela, même sur TF1!

Martine et Jean-Claude Vernier

--

Deux clics: pour les billets récents de Fini de rire et le sommaire complet du blog.

Et un troisième pour être informé par courriel de la mise en ligne des nouveaux billets.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À la Une de Mediapart

Journal — Politique économique
Comment la Macronie a tourné le dos à la rationalité économique
Alors qu’en 2017, Emmanuel Macron se présentait comme le champion de « l’évaluation des réformes », il fait fi des évaluations scientifiques négatives sur sa politique économique. Désormais, sa seule boussole est sa politique en faveur du capital.
par Romaric Godin et Mathias Thépot
Journal
Projet de loi immigration : « Nous sommes sur des propositions racistes »
Le projet de loi immigration, porté par Gérald Darmanin, est discuté mardi 6 décembre à l’Assemblée nationale. L’occasion notamment de revenir sur les chiffres de « la délinquance des étrangers » avancés par le chef de l’État et le ministre de l’intérieur. 
par À l’air libre
Journal — Habitat
Faute de logement, des mères restent à l’hôpital avec leurs enfants
À l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, sept femmes sont accueillies sans raison médicale. En cause : la  saturation de l’hébergement d’urgence. Maïrame, mère d’un bébé de cinq mois, témoigne. 
par Faïza Zerouala
Journal — Travail
Grève chez Sanofi : « Ponctionner les actionnaires pour augmenter les salaires »
Démarré le 14 novembre, le conflit social chez le géant français du médicament touche désormais une quinzaine de sites. Reportage à Montpellier, où les « petits salaires » de l’entreprise sont mobilisés pour une hausse des rémunérations.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet de blog
L'amour trouvera un chemin
Dans la sainte trinité du jazz, et sa confrérie du souffle, on comptait le Père (John Coltrane), le Fils (Pharoah Sanders) et le Saint-Esprit (Albert Ayler). Il est peu dire que le décès de Pharoah Sanders, le 24 septembre dernier, est une grande perte. L'impact de son jeu, du son qu'il a développé, de ses compositions et de sa quête vers la vérité, est immense.
par Arnaud Simetiere
Billet de blog
Rap et théorie postcoloniale : sur « Identité remarquable » de Younès Boucif
« Un Arabe qui fait du rap y’a pas grand-chose d’original », rappait Younès dans « J’me rappelle ». Mais quid d’un Arabe qui rappe, joue (au cinéma, au théâtre), écrit des romans, manage et se fait parfois, à ses heures perdues, documentariste ? À l'occasion de la sortie de son album, retour sur la trajectoire d'un artiste aux talents multiples.
par Matti Leprêtre
Billet de blog
Playlist - Post-punk et variants
Blue Monday infini et températures froides bien en dessous de celles d'Ibiza en hiver. C'est le moment idéal pour glorifier le dieu post-punk et ses progénitures art rock ou dark wave, fournisseurs d'acouphènes depuis 1979. Avec Suicide, Bauhaus, Protomartyr, Bantam lyons, This heat, Devo, Sonic Youth...
par Le potar
Billet de blog
Anne Sylvestre : manège ré-enchanté
Tournicoti-tournicota ! On savait l'artiste Anne Sylvestre facétieuse, y compris à l'égard de ses jeunes auditeurs, fabulettement grandis au rythme de ses chansons, alors qu'elle ne cessa pas de s'adresser aussi aux adultes irrésolus que nous demeurons. Presque au point de la croire ressuscitée, grâce à l'initiative de la publication d'un ultime mini album.
par Denys Laboutière