Les sans-papiers au Panthéon!

Vendredi 12 juillet 2019, 13h. Un millier de sans-papiers occupent le Panthéon à Paris. Ils veulent rencontrer le premier ministre.

DEPUIS 13 H 00 CE VENDREDI 12 JUILLET, UN MILLIER DE SANS-PAPIERS DE « DROITS DEVANT !! » ET DES « GILETS NOIRS », SOUTENUS PAR « LA CHAPELLE DEBOUT », OCCUPENT LE PANTHÉON.
Cette action a pour objectif d’interpeller le premier ministre afin de le rencontrer pour que des décisions politiques globales soient enfin prises afin de sortir les centaines de milliers de sans-papiers vivant et travaillant en France de l’insupportable étau du racisme, de la répression et de la surexploitation, de la chasse gardée et du cadre gestionnaire et stigmatisant du ministère de l’intérieur.

« AUX SANS-PAPIERS, LES GRANDS HOMMES RECONNAISSANTS ».
Si nous interprétons différemment l’épitaphe inscrite sur le fronton du Panthéon « Aux grands hommes, la patrie reconnaissante », c’est parce qu’il est évident que beaucoup, parmi ces femmes et hommes, qui reposent en ce lieu et ont lutté leur vie durant contre l’injustice, pour l’égalité des droits, auraient sans aucun doute apporté leur soutien au combat des sans-papiers.

Victor SCHOELCHER : qui oeuvra à l’abolition de l’esclavage de 1848                                                        
Émile ZOLA : qui combattit le racisme et l’anti sémitisme en défendant Dreyfus et écrivit son « J’ACCUSE » que pourraient aujourd’hui reprendre à leur compte les migrants et les sans-papiers.      
Aimé CÉSAIRE : Poète de la négritude, infatigable pourfendeur du colonialisme.                         
Germaine TILLION : comme Pierre BROSSOLETTE et Jean MOULIN eux aussi au Panthéon, résistante contre le nazisme qui fonda avec Stéphane HESSEL, Lucie et Raymond AUBRAC … le « collège des médiateurs » qui soutint les sans-papiers dès le début de leur lutte en 1996.                                      
René CASSIN : Père de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme(DUDH) de 1948, sans cesse bafouée et notamment son article 13 sur la libre circulation et installation des personnes               
Jean JAURS : qui défendit sa vie durant les exploités et les opprimés                                                   
L’abbé GRÉGOIRE : révolutionnaire qui prit le parti du petit peuple contre la monarchie et la bourgeoisie.                                       Victor HUGO : qui fit entendre « les hauts cris des bas fonds », des misérables et des sans grade jusqu’à l’exil.

Pour honorer la vie de ces combattant(te)s de la liberté, il ne suffit pas d’organiser de pompeuses funérailles ou de clamer de vibrants discours, la respecter implique de concrétiser par les actes ce que furent leur pensée et leur engagement.

NOUS SOMMES DÉTERMINÉS A OCCUPER LE PANTHÉON JUSQU’À CE QUE NOUS SOYONS REÇUS PAR MATIGNON.

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN ET POINT PRESSE A 14 H 00
Contacts :
06.07.80.99.59  -  06 05 64 50 87  -  06 41 11 35 38

-------

Le 19 mai, ils occupaient deux terminaux de l'aéroport Charles De Gaulle, le 13 juin, c'était le siège d'ELIOR à La Défense.

-------

Informations recueillies par Martine et Jean-Claude Vernier
--
Voir le sommaire complet du blog. Abonné à Mediapart ou non, on peut s'inscrire ici pour être informé par courriel de la mise en ligne de nos nouveaux billets.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.