Flagrant Déni
Dévoiler les rouages de l’impunité policière
Abonné·e de Mediapart

28 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 avr. 2022

Nous ne céderons pas une minute à l’abattement

Les chiffres des manifs d’entre deux tours sont démoralisants. La gauche, un peu réveillée dans les urnes, a largement déserté la rue. La répression policière et judiciaire des mouvements sociaux (des Gilets jaunes aux quartiers populaires) a constitué un puissant outil de démobilisation.

Flagrant Déni
Dévoiler les rouages de l’impunité policière
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Flagrant Déni

En cas d’élection de Le Pen, les rouages de la République répressive sont déjà en place pour servir une dynamique fasciste. Si Macron demeure, l’emprise de la police reste à défaire.

Les chiffres des manifs d’entre deux tours sont démoralisants. En 2002 : le 1er mai, plus d’un million et demi de personnes. En 2017 : 300 000 personnes. En 2022 : tout juste quelques dizaines de milliers. La gauche, un peu réveillée dans les urnes, a largement déserté la rue. La répression policière et judiciaire des mouvements sociaux (des Gilets jaunes aux quartiers populaires) a constitué un puissant outil de démobilisation. Militant·es de tous horizons, nous sommes fatigué·es par nos conditions d’existence de plus en plus précaires et par des années de lutte pied à pied contre les abominations incessantes inventées par Macron et ceux qui l’ont précédé. Le durcissement continu des politiques et la succession des catastrophes nous poussent à la déprime. Le repli sur soi, le déni et la gueule de bois permanente sont les signes majeurs des temps.

 Institutions grignotées

 Après des décennies de politiques bonapartistes et répressives, nos institutions sont quant à elles grignotées et déjà prêtes aux complicités les plus honteuses. Qui se souvient du dernier geste anti-raciste accompli par une gauche de gouvernement ? Quelles sont les dispositions à la résistance et le niveau de préparation du pouvoir judiciaire face aux attaques massives sur le droit annoncées par Le Pen ? Que peut-on attendre de la presse paresseuse, déjà habituée à relayer les discours préfectoraux à la chaîne ? Des manifs ont eu lieu le soir du 1er tour 2022. Comment titre le Monde du lendemain ? « Violences et dégradations à Rennes dimanche, le parquet ouvre une enquête ». C’est tout. Le « quatrième pouvoir » est largement en panne. Les rouages de la République répressive sont déjà parfaitement huilés.

 Une lutte d’un genre nouveau

 C’est précisément pour ces raisons que nous ne céderons pas une minute à l’abattement. Si le Gouvernement tombe aux mains du Rassemblement national, nous ne laisserons pas les personnes les plus fragilisées – notamment les racisées – seules face à la machine à broyer. Nous serons présent·es dans la rue dès les premiers jours pour contester l’intolérable. Nous trouverons les outils pour mener une lutte d’un genre nouveau. Si Macron demeure, il faudra en finir avec la léthargie républicaine, et briser ce régime dans lequel une police proto-fasciste soutient le néo-libéralisme autoritaire. Car dans les rangs de la police notamment, le lepénisme est déjà là. Quoi qu’il advienne, il est temps de faire grandir l’offensive de la vérité et de la justice contre la machine politico-policière. Nous y participerons.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet de blog
Macron triomphe au Palais Garnier
Depuis sa réélection à la présidence de la République, Emmanuel Macron est plongé dans une profonde mélancolie. La perte de majorité absolue à l’Assemblée nationale n’a rien arrangé. Au point qu’il est question d’un « homme en fuite ». Et s’il s’était réfugié, juste à côté, au Palais Garnier ?
par Paul Alliès
Billet de blog
RN-LREM : Après le flirt, bientôt un enfant ?
Rassemblement national et Marcheurs ! flirtent juste, pour l’instant. Mais bientôt, ils feront un enfant. Bientôt, le système y verra son issue de secours. Bientôt, se dessinera la fusion du projet « national-autoritaire » et « euro-libéral ». Comment y répondrons-nous ?
par Ruffin François
Billet de blog
Voilà comment Jupiter a foudroyé Jupiter !
Emmanuel Macron a sans doute retenu la leçon de Phèdre selon laquelle « Jupiter nous a chargé de deux besaces : l’une, remplie de nos fautes, qu’il a placée sur le dos ; l’autre contenant celles d’autrui, qu’il a pendue devant » : les siennes, il les a semées et les sème encore …
par paul report
Billet de blog
par Fred Sochard