[Vidéo] Les bêtes de foire au cinéma

Nous sommes tous des monstres de foire : regards croisés sur Freaks et Elephant man par Frédéric Bas Qu’est-ce qu’un monstre ? Quel regard le crée ? C’est la question que traitent les deux cinéastes avec des stratégies très différentes.

Nous sommes tous des monstres de foire - Frédéric Bas © Forum des images

Nous sommes tous des monstres de foire : regards croisés sur Freaks et Elephant man par Frédéric Bas
Qu’est-ce qu’un monstre ? Quel regard le crée ? C’est la question que traitent les deux cinéastes avec des stratégies très différentes.

À cinquante ans de distance, Freaks de Tod Browning (1931) et Elephant Man (1980) de David Lynch rappellent cette morale essentielle qui nous servira de repère : il n’y a pas de monstres, mais une seule humanité, capable du meilleur et du pire.À la terrible et sublime cruauté de Browning répond l’élégie douloureuse de Lynch et le cri inoubliable de John Merrick : « Je ne suis pas un animal. Je suis un homme. » Frédéric Bas, historien et critique de cinéma

Cette conférence a eu lieu le vendredi 13 décembre 2013 au Forum des images (Paris, 1er).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.