FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 juin 2021

Le Fonds pour une Presse Libre a besoin de vous

Quand l’extrême-droite est omniprésente dans les grands médias audiovisuels de ce pays, il est plus que temps de réagir. Post-vérités et agenda nauséabond sont relayés par une partie d’un système médiatique sous le contrôle d’une poignée de banquiers, milliardaires et industriels. En soutenant le Fonds pour une Presse Libre, vous aidez concrètement une information indépendante et pluraliste.

FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Concentration des médias, plans sociaux dans les rédactions, crise d’indépendance des titres… A tous ces processus qui se sont accélérés ces dernières années, s’ajoute désormais une extrême droite qui trône dans une partie du système médiatique. La période est rance, les agendas informatifs nauséabonds.

Face à ce sinistre paysage, il est urgent de soutenir une presse véritablement indépendante, détachée de cette poignée de milliardaires et industriels qui contrôlent aujourd’hui environ 90% des médias.

C’est la vocation du Fonds pour une Presse Libre (FPL), créé en 2019 à l’initiative de l’équipe de Mediapart : aider au développement de la seule source de libre jugement et réflexion des citoyennes et citoyens, l’information indépendante. Une autre économie des médias est possible, basée sur l’indépendance des rédactions et une relation de confiance restaurée avec les lecteurs.

Nous soutenons les médias indépendants par l’apport de financements et de conseils dans la réalisation de leurs projets. Nous les aidons à trouver un modèle économique viable pour leur permettre d’exister et de se développer.

Pour développer nos actions, nous avons besoin de votre aide. Le FPL ne touche aucune subvention publique. Il n’a pas de financiers occultes ni de milliardaires mécènes. Ses actions dépendent d’une communauté de donateurs et donatrices, personnes investies et intéressées par la vie publique. Notre communauté doit maintenant grandir, d’où cet appel à soutien et dons.

DONNEZ

 Les premières actions du FPL

Nous avons lancé un premier appel à projets, quelques mois après la création du FPL. Trois médias ont obtenu des aides pour un montant total de 50 000 euros : Guiti News, Revue Far Ouest et Orient XXI.

Témoignage de Florian Laval, fondateur de la Revue Far Ouest © Fonds pour une presse libre

Vingt médias ont candidaté à notre deuxième appel à projets, lancé en mars 2021. La dotation a été augmentée à 70 000 euros grâce au soutien des 122 donateurs-trices du Fonds. Les lauréats seront désignés au tout début du mois de juillet.

Un troisième appel à projets sera lancé à l’automne. Et nous souhaitons organiser à cette période un grand événement public sur ces questions de liberté et de pluralisme de la presse et de la relation entre médias et lecteurs.

Le FPL c’est qui ?

Le FPL est un organisme à but non lucratif avec une seule salariée permanente. Les membres du conseil d’administration et du conseil stratégique sont issus du milieu de la presse et des médias, des nouvelles technologies et sont profondément attachés aux droits fondamentaux. Tous exercent leurs fonctions à titre bénévole.

Les membres sont tenus de respecter la charte éthique du Fonds et d’établir une déclaration d’intérêts publiée sur notre site internet

Le FPL s’engage à la plus grande rigueur dans la mise en œuvre d’une gestion financière transparente : nous venons de publier notre premier bilan sur notre site. Tous nos rapports financiers et d’activités sont disponibles ici et ici. En 2020, les dons se sont échelonnés de 2 euros par mois (versement mensuel récurrent) à 50 000 euros (don unique). Plusieurs formules de soutien peuvent être choisies.

Le FPL sur France Inter le 16 mars © 

Pourquoi donner au FPL ?

Pourquoi soutenir le FPL plutôt que d’aider directement des titres ou des projets qui sont aujourd’hui nombreux à lancer des campagnes de financement participatif ?

1 A travers l’action du FPL, vous n’aidez pas un seul titre mais vous participez au développement d’un écosystème plus large de presse indépendante.

2 Le FPL vous garantit une bonne utilisation de votre don. Son conseil stratégique rassemble une dizaine de spécialistes expérimentés de la presse et de l’information (la liste de ses membres est ici). Ce sont eux qui évaluent les candidatures qui répondent à nos appels à projets, le sérieux, l’intérêt, l’innovation des demandes.

Témoignage de l’équipe d’Orient XXI soutenue par le FPL © Orient XXI

3 Cette pluralité d’expériences des membres du conseil d’administration et du conseil stratégique permet de proposer une aide efficace aux projets sélectionnés. Le FPL peut ainsi compléter ses soutiens financiers par une activité de conseil désintéressée pour optimiser les lancements de projets.

4 Nous souhaitons créer pas à pas une communauté engagée rassemblant toutes les personnes qui soutiennent et participent aux activités du Fonds pour une Presse Libre.

Pour toutes ces raisons, rejoignez-nous!

DONNEZ 

Dons par paiement en ligne sur notre site. Le FPL utilise la plateforme HelloAsso, la solution gratuite des organismes à but non lucratif pour recevoir des dons en ligne. 

Dons par chèque. Envoyez votre chèque en précisant vos coordonnées (nom, prénom et adresse postale ou e-mail) au dos pour que nous puissions vous recontacter et vous envoyer votre reçu fiscal. Ordre : Fonds pour une Presse Libre. Adresse : 31-35 rue de la Fédération – 75015 Paris

Dons par virement. Il vous suffit d’effectuer votre virement sur le compte du Fonds pour une Presse Libre et nous transmettre vos coordonnées (nom, prénom, adresse postale ou e-mail) à l’adresse suivante : dons@fondspresselibre.org. Nous vous adresserons votre reçu fiscal.
IBAN: FR76 4255 9100 0008 0237 5653 890
RIB: 42559 10000 080237 56538 90 

Les dons au FPL donnent droit à une réduction d’impôt égale à 66% du montant de votre don, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Pour suivre l’actualité du FPL, abonnez-vous à notre lettre d’information.

L’Équipe du FPL. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public