FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 sept. 2019

Le Fonds pour une presse libre est créé

Le Fonds pour une presse libre (FPL) est créé et a commencé ses travaux. Voici son premier communiqué, diffusé à l'issue de la première réunion tenue par son conseil d'administration. 

FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La création du Fonds pour une presse libre (FPL), déclaré à la préfecture de Paris le 14 août 2019, a été publiée au Journal Officiel du samedi 14 septembre.

Né de la volonté commune des cofondateurs et des salariés du journal en ligne Mediapart (lire ici l’article de Mediapart du 2 juillet), réunis dans une Association pour le droit de savoir (ADS), ce fonds de dotation a pour objet de « défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse et l’indépendance du journalisme ; contribuer à la protection du droit de savoir et de la liberté de dire à l’heure de la révolution numérique ; promouvoir un journalisme d’intérêt public, portant des valeurs humanistes, au service du bien commun et de l’égalité des droits, du rejet des discriminations et du refus des injustices ».

Son conseil d’administration a tenu sa première réunion jeudi 12 septembre. Conformément aux statuts du FPL, cinq de ses membres ont été choisis « pour leur attachement aux droits fondamentaux et notamment à la liberté et l’indépendance de la presse », les deux autres étant « désignés parmi les salarié(e)s de Mediapart dont une journaliste », étant précisé qu’ « aucune personne exerçant une fonction de direction et/ou de gestion au sein de Mediapart ne peut siéger au sein du conseil d’administration du Fonds ».

Présidé par Michel Broué (mathématicien, professeur d’université), le conseil d’administration du FPL est composé de Dominique Cardon (sociologue, directeur du MédiaLab de Sciences Po), Stéphanie Chevrier (éditrice, présidente des éditions La Découverte), Christine Lazerges (professeur de droit, ancienne présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme), François Vitrani (directeur général de la Maison de l’Amérique latine), Renaud Creus et Jade Lindgaard (représentants des salarié.e.s de Mediapart).

Lors de cette première réunion, le FPL a fixé ses priorités immédiates : élaboration d’une charte éthique, qui sera son code de conduite dans l’acceptation, la gestion et la répartition des fonds qui lui seront confiés (provenant de dons de citoyens ou d’entreprises, assortis des déductions fiscales prévues par la loi pour les missions reconnues d’intérêt général) ; constitution d’un comité stratégique, chargé de l’étude préalable des dossiers qui lui seront soumis et de conseiller son conseil d’administration ; recrutement d’un (ou d’une) directeur (directrice) exécutif (exécutive), avec un statut de salarié.e permanent ; création d’un site internet, assurant une totale transparence sur son activité.

Cette phase d’installation devrait permettre au FPL d’être en état de marche fonctionnelle début 2020. Parallèlement, d’ici la fin 2019, le FPL aura créé une Société pour la protection de l’indépendance de Mediapart (SPIM) destinée à sanctuariser le capital de ce journal, en le rendant incessible, afin de rendre irréversible son indépendance économique.

Paris, le 16 septembre 2019

Contact : contact@FondsPresseLibre.org

Fonds pour une presse libre, 8 passage Brulon, 75012 Paris

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot