FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 mars 2021

Le FPL lance son deuxième appel à projet

Le Fonds pour une Presse Libre pour le pluralisme de la presse et l’indépendance de l’information lance avec enthousiasme son deuxième appel à projets tant le premier a été un succès. Christine Lazerges, administratrice du FPL, vous donne le mode d'emploi.

FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Fonds pour une Presse Libre lance son 2ème appel à projets

Le Fonds pour une Presse Libre pour le pluralisme de la presse et l’indépendance de l’information lance avec enthousiasme son deuxième appel à projets tant le premier a été un succès. 

Pour cette deuxième édition, le Fonds a décidé d’augmenter sa dotation à 70 000 euros afin d’aider des éditeurs de presse indépendants exploitant des publications qui consacrent une large part de leur couverture à l’information politique et générale (IPG), que celle-ci soit locale, nationale ou internationale.

Personne ne peut nier que depuis plusieurs années, la presse est confrontée aux rachats de grands groupes d’édition par des oligarques milliardaires, dont l’un des objectifs est d’en tirer des avantages fiscaux, sans réelle préoccupation pour le métier de journaliste et la qualité de l’information, si ce n’est pour préserver leur image et celle de leurs proches.

Lire l’article du FPL sur l’alerte des sociétés de journalistes

 Cette menace pour la liberté de l’information est préoccupante tant elle fragilise l’un des piliers de notre démocratie, et met à mal le droit de savoir.

Parce que les éditeurs de presse indépendants se trouvent en grande difficulté, le Fonds veut croire à l’effet vertueux de son aide, celui d’amener des médias à conquérir leur indépendance financière, quel que soit leur support, imprimé ou numérique.

Parce que la qualité de l’information est fondamentale pour permettre à chacun de se forger ses propres opinions et pour maintenir la confiance des lecteurs, le FPL apporte ainsi son soutien aux projets porteurs d'avenir, permettant de développer les activités de la publication, dans une perspective de pérennité et dans un cadre économiquement viable.

Les projets devront évidemment être respectueux des valeurs du Fonds. En bref, la promotion d’un journalisme d’intérêt public, portant des valeurs humanistes, démocratiques et sociales, au service de l’intérêt général. Le Fonds accordera une attention particulière à l’apport des projets à l’écosystème de la presse indépendante.

Les candidats pourront concourir jusqu’au 18 avril 2021, date de clôture des candidatures. Les projets sélectionnés seront annoncés début juillet 2021.

Toutes les informations sur l’appel à projets ici.

Rappelons que le FPL est un fonds de dotation à but non lucratif qui n’a pas d’équivalent en France. Pour mener à bien sa mission d’intérêt général, le FPL a besoin de soutiens. Il ne peut recevoir de fonds publics. Ce n’est qu’en recevant des dons (assortis de déductions fiscales) qu’il peut lui-même contribuer au soutien du pluralisme de la presse et de l’indépendance de l’information et, permettre ainsi aux médias de construire et transmettre une information de qualité.

Les premiers soutiens ont permis d’accompagner des projets présentés par trois médias indépendants : Guiti News, Orient XXI et la Revue Far Ouest. Plus de vingt-cinq médias avaient répondu à notre premier appel à projets.

Vous pouvez apporter votre soutien au FPL. Votre soutien permettra de soutenir un plus grand nombre de projets et donc de renforcer notre action de défense d’une liberté fondamentale.

Pour suivre l’actualité du Fonds, inscrivez-vous à la Newsletter du FPL, elle paraît une fois par mois.

Christine Lazerges
Administratrice du FPL, 
Ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale,
Ancienne présidente de la Commission nationale consultative des droits de l’homme,
Professeure émérite de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart