FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

14 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 déc. 2020

Trois questions à Flo Laval, Cofondateur de la Revue Far Ouest.

Le 10 décembre 2020, suite à son premier appel à projets, le Fonds pour une Presse Libre annonçait son soutien à trois médias indépendants. Pour faire connaissance avec ces projets, nous vous proposons trois courtes interviews. Aujourd'hui, trois questions à Flo Laval, cofondateur et président de la revue Far Ouest.

FPL

FPL

Le Fonds pour une Presse Libre (FPL) est un organisme à but non lucratif ayant pour objet de défendre la liberté de l’information, le pluralisme de la presse, l’indépendance du journalisme.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 10 décembre 2020, suite à son premier appel à projets, le FPL annonçait son soutien à trois médias indépendants

Parmi eux, La Revue Far Ouest. Implantée depuis 2017 en Nouvelle Aquitaine, questionne le monde et la place de chacun au sein de la communauté avec un regard local grâce à des longs formats multimédias. Ce média obtient le soutien du FPL, d’un montant de 20 000 euros, pour son projet bimédia : à côté des feuilletons et vidéos publiés sur le site, deux MOOK, dont les thèmes seront proposés par la communauté de Far Ouest, seront vendus sur abonnement et également en librairie.

Pour faire connaissance avec ce projet, trois questions à son cofondateur et président. 

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Flo Laval, je suis réalisateur de documentaires. En 2017, j’ai cofondé Revue Far Ouest. Nous sommes une équipe d’auteur·ice·s et de journalistes d’univers très variés et finalement assez peu issu·e·s des écoles de journalismes traditionnelles. Autour d’un noyau de quatre personnes qui constitue le cœur de la rédaction, il y a une quinzaine de pigistes qui collaborent de manière plus ou moins régulière.

Quel est votre projet ?

Revue Far Ouest est un média indépendant, sans publicité qui raconte le Sud-Ouest en circuit court et format long. Nous partons d’histoires locales, de chez nous, pour raconter et questionner les enjeux de l’époque. Nous privilégions les formats longs aussi bien en texte qu’en vidéo. Notre ligne éditoriale s’articule autour de quatre axes : les questions environnementales, les enjeux sociaux, les cultures alternatives et les patrimoines oubliés. Nous considérons nos journalistes comme des auteur·ice·s. Nous souhaitons ainsi allier le point de vue du documentariste et la rigueur du journaliste.

En quoi le soutien du Fonds pour une Presse Libre va vous aider ?

Le soutien du FPL va nous permettre d’accélérer la transformation de notre média pure player enun en bimédia web + papier. Depuis plusieurs années, nous avons des demandes de la part de notre communautépour une édition papier sous forme de Mook.

C’est pourquoi nous avons lancé en novembre 2020 une campagne de souscription pour une revuesemestrielle. Ces deux éditions annuelles vont rythmer la vie éditoriale du projet et notre relation avec la communauté. Cela nous oblige aussi à adapter notre site internet encomplémentarité. Nous allons devoir aussi repenser et intensifier nos outils de communication.

-----------

Pour mener à bien ses actions, le Fonds a besoin de soutiens. Il ne peut recevoir de fonds publics. Ses ressources reposent uniquement sur les dons privés, et pour partie sur les dividendes de Mediapart dont le capital est détenu, sanctuarisé, par le FPL. Les dons privés bénéficient des dispositions relatives au mécénat : ils sont déductibles à hauteur de 66% de l’impôt sur le revenu.

Comment soutenir le FPL ?

Les soutiens financiers peuvent être adressés :

  • via le site du FPL, en cliquant ici : Agir avec le FPL
  • par chèque à l'ordre du Fonds pour une Presse Libre, 31-35 rue de la Fédération – 75015 Paris
  • par virement bancaire (envoi de notre RIB sur demande à l'adresse dons@fondspresselibre.org

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Climat : militer dans l’urgence
Une quinzaine de départements français sont touchés par la sécheresse, dix ont déjà dépassé le seuil d’alerte. On en parle avec Simon Mittelberger, climatologue à Météo-France, Cécile Marchand d’Alternatiba et Les Amis de la Terre, et Julien Le Guet, du collectif Bassines non merci.
par À l’air libre
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
par Fred Sochard
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
par C’est Nabum