La déchéance d'identité des socialistes

Les socialistes au pouvoir ont trouvé la solution pour résoudre les questions sur la déchéance de nationalité. Rappelons les différentes phases de cette hallucinante surenchère; "...."Waouhhh, on va bien se marrer en 2016!

Les socialistes au pouvoir ont trouvé la solution pour résoudre les questions sur la déchéance de nationalité. Rappelons les différentes phases de cette hallucinante surenchère; 
1: discours devant le congrès, Hollande qui s'est révélé comme un va en guerre redoutable, propose de reprendre une des très belles idées du Front National, la déchéance de nationalité pour les bi...les bi-nationaux bien sur (je précise pour les adeptes de la manif pour tous).
2: curieusement cette idée ne fait pas consensus, des gens dénoncent l'aspect discriminant de cette sanction, en effet qu'en est-il des "uni-nationaux"? Hollande par les voix de son gouvernement cherche une porte de sortie. Evidemment, hors de question de faire machine arrière, "de quoi aurais-je l'air" dit-il ?!!!
Eurêka! Élargissons donc cette sanction à tous les citoyens...
3: Quel talent! L'égalité si chère à la République est respectée. Et en ce qui concerne la création d'apatrides? Ah, oui, mais c'est un détail, puisque la France n'a pas ratifié je ne sais quel traité sur le sujet et que le respect de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme n' a rien de contraignant, (ça veut dire, pas de punitions possibles) alors où est le problème? Les droits de l'Homme, tout le monde s'en fout, surtout en tant de crise économique, d'attaques terroristes, de baisse de popularité dans les sondages, de montée du FN, et comme toutes ces conditions sont réunies....
4: Et puis finalement si ça gueule trop dans les rangs socialistes, voire si les voisins européens dénoncent ce risque d'apatridie, nous avons une dernière carte à jouer, allez je vous la dévoile en exclusivité:
La peine de mort pour les personnes condamnées pour actes de terrorisme, c'est pas génial ça? Comme ça on règle d'un coup, tous les problèmes, celui de l'égalité, de l'apatridie, et puis en marge, la surpopulation carcérale.
Evidemment comme la notion de terrorisme peut être élargie, rien de nous empêchera de cibler tous les fauteurs de troubles, surtout les écolos, ils sont chiants les écolos..
Waouhhh, on va bien se marrer en 2016!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.