Franc SERRES
Ingénieur systèmes informatiques et d'infrastructures à Pôle emploi
Abonné·e de Mediapart

33 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 oct. 2022

Franc SERRES
Ingénieur systèmes informatiques et d'infrastructures à Pôle emploi
Abonné·e de Mediapart

C'est quoi l'investissement ?

C'est une réponse financière à un besoin de trésorerie d'une entreprise. Si pour l'entreprise c'est un crédit, il est accompagné d'une taxe privée que l'on appelle les intérêts. Si c'est une action, elle est accompagnée d'un Impôt privé qui s'arrête avec le rachat de l'action par l'entreprise.

Franc SERRES
Ingénieur systèmes informatiques et d'infrastructures à Pôle emploi
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Donc quand comprendra-t-on que pour une entreprise c'est les moyens en amont d'un projet de développement qui est important pour répondre à une demande de besoins citoyens.
Pas l'argent normalement !

L'argent est une création aristocratique (révolution de domination patriarcale militaire d'il y a 4 à 5 000 ans), vers -700 Av-JC environ, pour prélever un impôt sans que les citoyens ne s'en rendent compte suivant leurs besoins de dominants (achat des biens). Après il suffisait de récupérer l'argent par l'impôt sur la monnaie fiduciaire. Pour cela ils avaient utilisés les métaux rares afin d'éviter la fraude à l'impôt.
Puis ce système a remplacé le système initial de comptabilité de la dette d'entraide (qui a créé les mathématiques, l'écriture et le réglementaire d'arbitrages) en donnant une valeur aux biens échangés.
Puis au 15ème siècle les aristocrates de la noblesse européenne, dans leurs impérialismes pour contrecarrer la domination de l'empire ottoman sur les routes commerciales, ont propulsé l'aristocratie de l'argent dette (billets de banques, échanges de monnaie scripturale, les crédits des banques du placement) des bourgeois pour augmenter l'activité économique avec plus de monnaie en circulation pour la mondialisation économique.  

C'est l'avance de trésorerie qui est important dans un système financiarisé et capitaliste. Donc qui contrôle cette trésorerie, contrôle la production de biens et de services, donc le vol de la valeur ajouté des travailleurs, ils font l'offre et la demande (avec l’attribution des crédits à la consommation).

Dans une démocratie, c'est l'exécutif de réponses aux besoins citoyens qui contrôle la création monétaire (crédits à la production) et la mise à dispositions de moyens (énergie, eau, fablabs, matières premières, logistique, etc.).
Quand dans nos communes fait-on une étude de besoins citoyens, leurs priorisations et décision citoyenne des besoins ?

Comme la fabrique du consentement à l'aristocratie et au capitalisme nous cache, avec nos merdias, notre roman historique de l'éducation nationale (nous avons perdu le peuple citoyen toutes nos révolution), l'académie Française et ses définitions libérale du vocabulaire et de son sens, les sciences ésotériques de l'inscience économique, etc. que nous vivons dans une aristocratie représentative des candidats de la ploutocratie. Et nous ne nous en rendons pas compte sous un prétexte de fausse complexité économique (ils ne nous expliquent jamais comment fonctionne les banques entre elles).

Et oui, il faut de l'argent et une communication pour manipuler les votes des citoyens pour leur usurper leurs décisions. C'est la suite logique des élus censitaires libéraux du tiers états. La terreur rouge c'est eux nos libéraux pour se débarrasser de leurs opposants de la noblesse dans le partage de la domination par la monnaie. La terreur blanche, on reprend les même, c'est pour se débarrasser des oppositions citoyennes qui demandaient l’instauration d'une vrai démocratie, la communalité. Et la monarchie bonapartiste c'est eux pour imposer, à l'image de la noblesse, l'autoritarisme et l'absolutisme aristocratique.
 
Dans l'économie ce qui est important c'est l'avance de moyens pour produire en réponse a un besoin. Et dans une économie financiarisé c'est la mise à disposition de la trésorerie de productions pour cette production. Tout le reste c'est du parasitisme (banques de placements qui regroupe la création monétaire de l'argent dette, le crédit, les bien productifs des actionnaires et du CAC40, et enfin le foncier/immobilier du locatif). 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte