Le laboratoire, la vitrine, le bouclier

Suite des chroniques sur les élections municipales à Perpignan.

lalternative-logo-couleur-1024x725-2

La liste citoyenne « L’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire » que soutient La France Insoumise, a dévoilé samedi 8 février lors d’une assemble citoyenne les axes majeurs de son programme municipal. Ils sont indiqués dans un quatre page qui sera diffusé massivement auprès de la population au cours des prochains jours et des semaines à venir.

 Il est intitulé de manière heureuse et symbolique « Pour un printemps perpignanais ». Car il s’agit bien de sortir Perpignan (ainsi que les communes de la communauté urbaine) d’un long hiver des politiques municipales et intercommunales notoirement « incapacitées » par un manque de vision d’avenir récurrent et l’adoption d’une gestion clientéliste « rétrécissante » pour l’intérêt général. Ainsi que d’éviter tout plongeon dans les ténèbres que constituerait une victoire de l’extrême droite. « Pour un printemps perpignanais » se décline en un certain nombre de propositions qui peuvent être synthétisées par le triptyque suivant « laboratoire, vitrine, bouclier ».

Perpignan constituera un laboratoire démocratique de la future 6° République que nous appelons de nos vœux : démocratie participative, implication populaire, démarche citoyenne constituent l’ossature de « L’Alternative ! ». Perpignan sera également une vitrine de la nécessaire transition écologique que les urgences climatiques imposent désormais dans les politiques publiques à toutes les échelles de gouvernement. Les déclinaisons localistes du productivisme et les mirages du capitalisme vert sont bel et bien frappées d’obsolescence même pas programmée. La nouvelle municipalité dirigée par « L’Alternative ! » servira enfin de bouclier social pour des populations confrontées beaucoup plus que la moyenne à la pauvreté et à la précarité, toutes deux renforcées par les abandons et les renoncements des politiques aussi bien nationales que locales. Contre l’imposture du clientélisme (acheter une improbable paix sociale pour mieux maintenir des populations captives sous sa dépendance) et le rabot de l’austérité, nous actionnerons tous les leviers pour redonner du pouvoir d’achat (et de la dignité) au plus grand nombre.

Laboratoire (démocratique), vitrine (écologique), bouclier (social), voilà la nouvelle devise du programme municipal, « Pour un printemps perpignanais » de la liste « L’Alternative ! ». Pour chacun de ces objectifs, le carburant en sera le volontarisme affiché par l’énergie citoyenne et la sincérité de ses soutiens politiques. Toutes choses qui manquent cruellement à celles et ceux qui tentent de s’aventurer sur ces chemins, souvent décrédibilisés par des bilans qui constituent autant de passifs et de boulets…

« L’Alternative ! » est bien la seule liste qui soit réellement à la fois citoyenne, de gauche, écologiste. Pour celles et ceux qui nieraient cette évidence, nous serions en droit de leur demander s’ils ont véritablement lu l’intégralité des programmes (ou les intentions de programmes…) et épluché les bilans de chacun. Car nous sommes frontalement opposés au droit aux promesses électorales qui n’engagent que ceux qui y croient et au droit à l’amnésie pour des bilans peu reluisants…

Francis DASPE, animateur de groupe d’action de La France Insoumise  

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.