De retour de Port-La-Nouvelle, reconnaître ses erreurs…

Chronique sur les élections municipales à Perpignan.

 

Caroline Forgues, entourée des élus Insoumis régionaux et européen, à Port-La-Nouvelle Caroline Forgues, entourée des élus Insoumis régionaux et européen, à Port-La-Nouvelle
Ce matin  samedi, c’est à une bien belle mobilisation contre le projet d’extension du port de Port-La-Nouvelle à laquelle nous avons participée. Nous, cela désigne la délégation conséquente des Insoumis des Pyrénées-Orientales qui avaient fait le déplacement en guise de solidarité à nos voisins et amis audois ; nous, ce sont aussi les élus Insoumis du Conseil régional Occitanie, Myriam Martin, Jean-Christophe Sellin et Guilhem Serieys, et le député européen Insoumis, Manuel Bompard, qui étaient présents pour apporter soutien, encouragement et aide au collectif d’organisation. Nous, c’étaient, enfin, toutes les personnes, connues ou inconnues, qui ont contribué à faire de cette action un franc succès.

   Ce projet d’extension du port de Port-La-Nouvelle est bien un projet démesuré dans la lignée de ces « grands projets inutiles et imposés » (GPII), pouvant être qualifié d’écocide. Un projet de l’ancien monde politique qui n’a pas renouvelé son logiciel au regard des urgences climatiques et environnementales. Un projet démentiel qui conduit à la privatisation du port de Port-La-Nouvelle. Un projet irréaliste économiquement et irresponsable écologiquement.

Des interpellations furent adressées à la Présidente du Conseil régional, Carole Delga, pour qu’elle revienne à la raison et renonce à ce qui serait un contresens funeste. Beaucoup furent surpris (pas nous) d’apprendre également que la vice-présidente EELV du Conseil régional, Agnès Langevine, avait voté  en faveur de ce projet anti-écologique. Surpris, puis furieux. Cela était d’autant plus cruel qu’était présente à ce rassemblement Caroline Forgues, tête de liste de la liste citoyenne « L’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire », accompagnée de plusieurs colistiers et soutiens de campagne. Liste qui a pour objectif de faire de Perpignan une vitrine de la nécessaire transition écologique.

C’est là que je pris conscience d’une erreur que je faisais depuis quelques temps, ne cessant de répéter que la liste « L’Alternative ! Perpignan écologique et solidaire » était la seule liste qui soit, à Perpignan, et citoyenne et de gauche. C’était partiellement inexact. C’est en réalité la seule liste, et citoyenne, et de gauche, et écologiste. Forcément contrit de cette approximation coupable, je rectifie…

Comme indiqué lors de l’appel à mobilisation pour ce rassemblement, nous n’entendons pas avoir « l’écologie rabougrie et honteuse », mais au contraire promouvoir une écologie combative, durable et constante… Port-La Nouvelle le mérite. Perpignan, aussi.

 

Francis DASPE, animateur de groupe d’action de La France Insoumise  à Perpignan

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.