Lancement des « chroniques prométhéennes » de la Révolution citoyenne

En cette rentrée de vacances estivales, c’est en tant que modalité complémentaire et supplémentaire des Assises itinérantes de la Table renversée que l’AGAUREPS-Prométhée lance ses « chroniques prométhéennes de la Révolution citoyenne ». [...] Autrement dit, des chroniques prométhéennes pour offrir aux hommes et aux femmes le feu sacré de l’indispensable Révolution citoyenne…

« Cela ne peut plus durer. Les choses ne peuvent plus continuer comme avant. Trop c’est trop ! ». Ces phrases quand elles sont formulées de manière récurrente constituent un des symptômes d’un climat révolutionnaire. Dans ces conditions, les peuples se trouvent en capacité de se mobiliser pour pousser à des ruptures radicales avec un ordre établi considéré comme profondément injuste.

C’est la situation qu’offre l’état dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui, en France comme en Europe. Elle entre pleinement en concordance avec l’initiative lancée il y plus d’un an par l’AGAUREPS-Prométhée. Poussés par une intuition de bon aloi, nous nous étions engagés dans la démarche des Assises itinérantes de la Table renversée. La décision était bien antérieure au mouvement des Gilets jaunes. Ces Assises itinérantes de la Table renversée étaient pensées comme une campagne nationale de réflexion et d’action qui s’est traduite par un certain nombre d’actions militantes, de tribunes médiatiques à des réunions publiques ou des présences sur les marchés.

 

Dans le communiqué accompagnant le lancement des Assises itinérantes, nous faisions le constat que l’ancien monde, s’il s’était paré de nouveaux visages, se perpétuait en réalité sur le fond. Nous indiquions également que la déception et la résignation démocratiques n’avaient jamais été aussi présentes. Les derniers faits politiques, des Gilets jaunes aux résultats des élections européennes du 26 mai, en passant par le dévoilement de la pratique macronienne du pouvoir, accréditent sans discussion possible ces thèses. 

Plus que jamais, la révolution citoyenne s’impose comme une urgence démocratique. La restauration du peuple comme sujet politique est plus que jamais d’actualité. L’urgence à « renverser la table » se révèle véritablement comme une tâche militante prioritaire dans le contexte actuel.

 

En cette rentrée de vacances estivales, c’est en tant que modalité complémentaire et supplémentaire des Assises itinérantes de la Table renversée que l’AGAUREPS-Prométhée lance ses « chroniques prométhéennes de la Révolution citoyenne ». Elles se situeront dans le prolongement de son travail militant plaçant l’éducation populaire, le combat des idées et la conquête de l’hégémonie culturelle au premier rang de ses préoccupations.

Elles prendront la forme des textes courts et incisifs, collant à l’actualité ou s’inscrivant dans la réflexion au long cours, à visée pédagogique et ayant vocation à s’insérer dans le débat public. Des analyses politiques du moment présent voisineront avec des propositions concrètes touchant aux aspects programmatiques comme aux conditions de l’action militante, sans oublier aux prospectives permettant d’éclairer la lanterne des stratégies politiques.

Autrement dit, des chroniques prométhéennes pour offrir aux hommes et aux femmes le feu sacré de l’indispensable Révolution citoyenne…

 

Francis DASPE  31 / 08 / 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.