"Élections piége à cons..."

Ce lundi soir, l´allocution du Président Hollande illustre parfaitement ce slogan soixante-huitard !

Ces élections  et ce remaniement gouvernemental auront souligné sans ambages plusieurs évidences.

La premiére est illustré par le taux d'abstention record, inutile de préciser que ce ne sont pas les électeurs du FN ni de l'UMP qui ne se sont pas déplacés!  ceux sont bien les électeurs de gauche qui ont boycotté les bureaux de vote!" Désespéré la gauche" à défaut de Billancourt, voici le premier tour de force accomplit par  F.Hollande, une premiére dans l´Histoire de ce pays pour un parti de gauche.

La seconde, en quelque sorte le contre point de la premiére, la mobilisation de la droite et de son extrème revancharde aprés les élections de 2012 amplifiée par la mobilisation des Eglises du monothéisme après les péripéties de l'année dernière, illustré que la France reste un pays réactionnaire et xénophobe avec une culture politique proche du néant. Une UMP qui réclame moins d´impôts, plus d´économies budgétaire sur les budgets sociaux et les services publics, mêmes si pendant 10 ans elle ne s'est pas génée de creuser abyssalement le déficit pour le bonheur des 1% les plus riches, la voici, victorieuse et arrogante en train d'expliquer comment sortir de la merde dans laquelle elle a enfoncé ce pays! Le Front National, se contentant d'aggreger les mécontentement et les désespérances tout en promettant que lui au pouvoir  rendra le travail aux métalos d'Hayange, et la France aux Français. Ce parti xénophobe et raciste une fois au pouvoir servira la soupe à la finance, elle qui s'accommode si bien des dictatures.

la troisiéme évidence est illustrée par l'ampleur de la défaite historique du parti socialiste et de ses élus. C'est celle de la déconfiture d´un parti bâti en 1972 sur l'espoird´un monde meilleur dont les statuts prévoyaient "l'appropriation des moyens de production" et qui de succès électoraux en succès électoraux s'est transformé en "amicale corse" coupé de sa base et de son électorat, envahit par les élites et les "bobos" il est aujourd'hui au bord de l´implosion. La "Gauche" doit se reconstruire sur ses vrais valeurs autour d' hommes et de femmes profondément ancrés à gauche, sinon la France disparaîtra de l'Histoire!

La derniére évidence est illustré par l'autisme dont fait preuve F.Hollande à l'encontre de son électorat ce dernier hurle à qui veut l'entendre "on veut plus d'emplois et plus de justice sociale, les 1% les plus riches toujours plus riches y en a ras le bol!" Que nenni Hollande le Président normal à bien entendu mais lui comprend que c'est la France dans l'Europe et dans le Monde qui lui importe, même si cette Europe,sous leadership allemand et le Monde sont au service des intérêts de la Finance mondialisé qui s'y connaît c'est un euphémisme pour engranger et accumuler plus de rente en appauvrissant les peuples et en tuant la Démocratie. Sa politique n'a pas été assez bien expliquée, nous  dit Hollande. Il fera et avec lui son nouveau gouvernement toujours plus de la même chose, bafouant, niant la démocratie, illustrant ce propos hautement démagogique colporter par le FN et les clients du café du commerce "la place doit être bonne pour s'y accrocher comme ça"

en vérité l'UMP et le PS ont le même objectif,  s'accrocher à l'Europe sous domination Allemande et passer sous les fourches Caudines des Banques "too Bigg to failed" fer de lance du Capitalisme financier , servir l'oligarchie financiére en espérant ramasser des miettes.

Dans ces conditions Hollande aurait du courageusement( mais c'est une qualité qui lui manque) au regard des résultats électoraux, décider de dissoudre l'assemblée pour mieux expliquer au peuple sa politique, la démocratie aurait joué à plein et les Français auraient pu être gouvernés comme ils l'auraient souhaité. Cette solution aurait eu aussi le mérite de préparer et clarifier les prochaines élections européennes car là seront les vrais enjeux car l'Europe que nous proposent Hollande et le PS ne fera qu'enfoncer la France dans la déflation le chômage et la misère pour disparaître de l'Histoire et de son Histoire.

 


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.