Franck Noir
Manager/Cadre
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 oct. 2020

L'appel de Patrice, journaliste et SDF #NousSommesLes250000

Je vous partage ici le témoignage de Patrice. Un témoignage tout en suspension... Comme une colère qu'on retient... Jusqu'au cri. Je vous en prie, écoutez-le.

Franck Noir
Manager/Cadre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pendant qu'on perd notre moral, à quelques heures des annonces d'un nouveau confinement, il y a une France qui hurle son désespoir.
Ils sont 250.000 et toujours pas assez, apparemment, pour se faire entendre. Il faut crier plus fort, plus nombreux.

250.000 dans la rue.

Je vous propose de lire ici le témoignage de Patrice.
Un témoignage tout en suspension... Comme une colère qu'on retient... Jusqu'au cri.

Je vous en prie, écoutez-le.

Témoignage

Image par Wokandapix de Pixabay © Wokandapix

"Un homme, un jour de 1954, a lancé un appel à la solidarité...

Cet homme vous le connaissez tous sans exception....C’était l’Abbé Pierre. Son appel a permis de sauver des vies...

Aujourd’hui est revenu le temps de lancer un appel à la vie, à la vie solidaire...

Un simple citoyen a créé il y a peu un Hashtag #NousSommesLes250000... Ce citoyen c'est moi c’est vous... Comme tous j’ai regardé des tonnes de chiffres... J’ai consulté des circulaires, des amendements, des projets de loi... Qu’en ressort-il ?... Pas grand-chose, hélas... 1 milliard 600 millions d’aides dont la majorité a été dépensée ou sera dépensée par des associations...

Ces associations je ne les accuse pas... Elles ont leur utilité et si quelqu’un veut les accuser bon courage. Elles font bien souvent le travail de l’état qui depuis longtemps a oublié une catégorie de la population... Cette population est estimée à 250.000 personnes en 2019… Sans doute ce chiffre est en dessous de la réalité... On peut citer les Restos du cœur, le Secours Populaire et bien d’autres...

Mais on peut aussi citer Sarah une journaliste qui œuvre pour les femmes SDF et pour les femmes battues... On peut aussi citer de jeunes citoyens des quartiers, de simples citoyens dans les villes et villages qui œuvrent incognito, dans l’ombre pour aider les plus démunis...

Mais que fait l’état... ?

L’état se décharge sur ces associations. Certains me diront "mais non ils sont là "... OU SONT-ILS ?... Je ne mets pas en cause le travail de beaucoup de maires comme Olivier Bianchi et son équipe qui fait ce qu’il peut avec les moyens qu’il obtient... Je mets en cause ce gouvernement qui malgré une certaine promesse de 2017 "il n’y aura plus personne dehors avant la fin de l’année..." laisse au bord du chemin des gens qui ne demandent qu’une chose... Vivre décemment et au chaud...

Nous avons nous, SDF, chacun notre parcours.

Le mien fut de ne plus pouvoir payer mes loyers, car l’APL me fut supprimée... J’ai fait le choix de payer mes factures et me nourrir ainsi que mon enfant. Personne n’est responsable de ma situation. J'en suis le seul responsable... Mon cas n’est pas le pire... Des familles entières dorment chaque soir dehors sous des couvertures et des cartons... Des enfants dorment dehors parfois mineurs et seuls, parfois rejetés par leur famille parce que LGBT...

En France en 2018 l’INSEE a dénombré plus de 3 millions de logements vides ou vacants. Environ 140.000 sont dans le logement social... Et la difficulté pour nous, SDF, d’obtenir un logement social est une réalité... Même si des choses ont été faites, il reste encore du travail à faire.

Tout citoyen pourrait donc se retrouver au chaud, à l’abri...

Mais nombre de propriétaires de logements privés refusent le FSL ou un locataire sans garant... Et pour les agences immobilières c’est la même chose.

Doit-on obliger le gouvernement à agir ? La réponse est dans la question… Alors vous citoyens, vous politiques, vous élus, faites comme moi...

DITES VOTRE COLÈRE. CRIEZ-LA…

Les SDF sont des citoyens à part entière et non des citoyens à part…

Le gouvernement actuel les ignore sans doute parce que bien souvent n’étant pas inscrits sur les listes électorales nous ne votons pas... Et aussi sans doute pensent-ils que nous n’avons le droit que de nous taire... et subir... REFUSONS CE FAIT !!! CRIONS !! Rares sont les politiques ou les nantis de ce pays qui ne nous ignorent pas...

Alors comme en 1954 je vous demande de lancer cet appel…

N’OUBLIEZ PAS LES SDF LES PLUS DÉMUNIS... ILS ONT COMME TOUT CITOYEN AU DROIT D’ÊTRE A L’ABRI D’ÊTRE AU CHAUD DE MANGER UN VRAI REPAS…

NOUS LES #NousSommesLes250000 NOUS AVONS LE DROIT D’EXISTER ET NON LE DROIT QUE DE N’ÊTRE QUE DES INVISIBLES...

Patrice NICE... Journaliste indépendant... Et SDF"

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica