François Bernheim
Abonné·e de Mediapart

112 Billets

4 Éditions

Billet de blog 7 janv. 2019

M le mépris du peuple

La fin de la trêve des confiseurs est proche. Le mépris affiché par le monarque Macron nous en informe. Soit nous avalons des couleuvres et nous nous couchons soit nous exigeons que respect nous soit rendu.

François Bernheim
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

M comme masque

M comme mépris

M comme manipulation

M comme monarque

M comme massacre

M comme Macron ?

Les analystes politiques vous le diront peut- être mieux que moi, ceux qui gouvernent la France aujourd'hui ont le triste privilège de cumuler une inexpérience politique inédite et un mépris du populaire qui risque bien, dans les semaines à venir, de vouloir écraser, laminer ceux qui du fond des territoires tentent de faire émerger, quelques soient leurs excès, un renouveau démocratique et populaire de nos pratiques et institutions.

Le monarque qui est à tête de notre pays entend bien aller jusqu'au bout des réformes oligarchiques que ses commanditaires privés entendent mettre en place. La déconsidération du pouvoir est une gifle  que les manants vont devoir payer. Beaucoup d'entre nous ont voté Macron au deuxième tour de l'élection présidentielle pour éviter le pire. Aujourd'hui nous savons  que le monarque républicain  nous mène droit au pire, pour la simple et unique raison que la remise en cause des modes de partage du gâteau au profit des puissants lui est insupportable. Si aux côtés des gilets jaunes aucune force politique ne se lève pour  négocier une nouvelle justice économique, sociale, culturelle et politique, si nous ne sommes pas capables  de construire une nouvelle légitimité  autorisant tout un chacun à se sentir respecté tant dans son égo que dans ses moyens de subsistance, alors nous serons  submergés.

A ce titre les prochaines élections européennes pourraient bien être décisives.

Le pire n'est jamais certain. Paradoxalement le "climat" actuel pourrait bien être favorable à notre émancipation. La distance qui sépare le pire d'un renouveau possible est ténue. M parle avec un mépris assumé des foules haineuses, Alain Souchon lui chante "foule sentimentale" Votons Souchon!

F Bernheim

M le Maudit  est un chef d'oeuvre du cinéma  allemand réalisé par Fritz Lang en1931

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes portugais résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
L'étrange éthique de la « primaire populaire »
La primaire populaire se pose en solution (unique) pour que la gauche gagne aux présidentielle de 2022. Si plusieurs éléments qui interpellent ont été soulignés, quelques détails posent problème et n'ont pas de place dans les média. Il faut une carte bancaire, un téléphone portable et une adresse e-mail pour participer. La CNIL est invoquée pour justifier l’exigence d'une carte bleue.
par Isola Delle Rose
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau