M le mépris du peuple

La fin de la trêve des confiseurs est proche. Le mépris affiché par le monarque Macron nous en informe. Soit nous avalons des couleuvres et nous nous couchons soit nous exigeons que respect nous soit rendu.

36398-m-le-maudit-3-christophel
M comme masque

 

M comme mépris

 

M comme manipulation

 

M comme monarque

 

M comme massacre

 

M comme Macron ?

Les analystes politiques vous le diront peut- être mieux que moi, ceux qui gouvernent la France aujourd'hui ont le triste privilège de cumuler une inexpérience politique inédite et un mépris du populaire qui risque bien, dans les semaines à venir, de vouloir écraser, laminer ceux qui du fond des territoires tentent de faire émerger, quelques soient leurs excès, un renouveau démocratique et populaire de nos pratiques et institutions.

Le monarque qui est à tête de notre pays entend bien aller jusqu'au bout des réformes oligarchiques que ses commanditaires privés entendent mettre en place. La déconsidération du pouvoir est une gifle  que les manants vont devoir payer. Beaucoup d'entre nous ont voté Macron au deuxième tour de l'élection présidentielle pour éviter le pire. Aujourd'hui nous savons  que le monarque républicain  nous mène droit au pire, pour la simple et unique raison que la remise en cause des modes de partage du gâteau au profit des puissants lui est insupportable. Si aux côtés des gilets jaunes aucune force politique ne se lève pour  négocier une nouvelle justice économique, sociale, culturelle et politique, si nous ne sommes pas capables  de construire une nouvelle légitimité  autorisant tout un chacun à se sentir respecté tant dans son égo que dans ses moyens de subsistance, alors nous serons  submergés.

A ce titre les prochaines élections européennes pourraient bien être décisives.

Le pire n'est jamais certain. Paradoxalement le "climat" actuel pourrait bien être favorable à notre émancipation. La distance qui sépare le pire d'un renouveau possible est ténue. M parle avec un mépris assumé des foules haineuses, Alain Souchon lui chante "foule sentimentale" Votons Souchon!

 

F Bernheim

M le Maudit  est un chef d'oeuvre du cinéma  allemand réalisé par Fritz Lang en1931

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.