Son blog
57 abonnés Marseille Jbilation
Ses éditions
1 / 4
Voir tous
  • Une seule religion. L'égalité pour tous.

    Par
    L'extrême droite aurait-elle gagné la bataille des idées, contaminé le discours dominant ? A observer le déferlement de haine contre l'islamogauchisme, on ne peut qu'être inquiet. Plutôt que d'ajouter notre voix à la bataille des bons contre les mauvais, Il nous semble préférable de mettre en avant les enjeux qui sous-tendent un tel massacre. Sale temps pour les démocrates.
  • Urgence USA. Un éléphant ça trump, ça trump énormément

    Par
    Le monde entier est en haleine. Irons nous encore plus près du précipice ou non. L'honneur des USA est incarné par des femmes et des hommes qui refusent de se soumettre face à la puissance de la honte. Ainsi l'enquête russe du Washington post. Une bd plaisir pour les yeux, autant que pour l'éthique. A dévorer debout,allongé mais jamais couché.
  • Marseille Jubilation

    Par
    Comment trouver son chemin dans Marseille la sublime, dans Marseille ville précipice ? Comment faire face au délabrement comme à la gentrification ? Stress le héros de « Cinq dans tes yeux » invente une langue où s'entre-choquent les rituels de chacun. Une langue vivante savoureuse comme la vie partagée ici, avec humour et amour.
  • Permis de tuer

    Par
    51cc55rtocl-sx195
    Est-il possible de divertir, de susciter des émotions et d'instruire simultanément? «Marseille 73» merveilleux polar de Dominique Manotti est aussi un livre d'histoire. En 1973 assassiner un émigré ne serait pas un crime. L'Etat et sa justice l'affirment. Rétablir la véracité des faits, les mettre en perspective devient ainsi un acte politique.
  • Attention répression durable en vue

    Par
    La logique Trumpiste est partout à l'oeuvre. Couvrir les actes racistes, les violences policières devrait permettre :- 1 de désigner un ennemi -2 de resserrer les rangs des partisans de l'ordre et de ceux qui en profitent - 3 de mettre le peuple à genoux. Lire de toute urgence ci-dessous "j'étouffe" le texte de Raoul Peck paru dans N°1
Voir tous