mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 29 août 2016 29/8/2016 Dernière édition

Cahuzac: «Le Parisien» se trompe de titre

Il y a l’affaire du compte suisse du ministre du budget. Et en voilà une autre, soulevée par l’agent du fisc aujourd’hui retraité, Rémy Garnier, dans un entretien au Parisien : les déclarations fiscales de Jérôme Cahuzac contiennent « des anomalies apparentes et chiffrées, des revenus omis ». Le quotidien n’a pas choisi de titrer sur cette information, pourtant essentielle.

Il y a l’affaire du compte suisse du ministre du budget. Et en voilà une autre, soulevée par l’agent du fisc aujourd’hui retraité, Rémy Garnier, dans un entretien au Parisien : les déclarations fiscales de Jérôme Cahuzac contiennent « des anomalies apparentes et chiffrées, des revenus omis ». Le quotidien n’a pas choisi de titrer sur cette information, pourtant essentielle.

C’est le buzz de ce vendredi matin dans la grande guerre de communication déclenchée autour de nos révélations sur le compte suisse du ministre du budget. Le Parisien dans son édition du jour titre : « Rémy Garnier : ‘Je n’exclus pas l’innocence de Jérôme Cahuzac’». Le journal publie un entretien avec cet agent du fisc aujourd’hui à la retraite et qui avait, dans un rapport de 2008, alerté son administration sur le cas de Jérôme Cahuzac (entretien à lire ici). Cassé par son administration, il avait été placardisé puis révoqué de ses fonctions.

Rémy Garnier, qui n’est pas la source de Mediapart, explique-t-il dans cet entretien, redit ce qu’il avait écrit en 2008. Des informateurs l’avaient informé de la possible existence d’un compte en Suisse de celui qui était alors député du Lot-et-Garonne. Mais il n’avait pu « ni confirmer ni infirmer ces informations», ne disposant pas des moyens d’enquête nécessaires, comme nous l’avions indiqué dans notre premier article (à lire ici).

C’est ce qu’il redit ce vendredi au Parisien: « Je n’exclus pas à 100% l’hypothèse de l’innocence de Jérôme Cahuzac ». Sous le label « Exclusif », Le Parisien choisit de faire son titre avec cette information déjà connue puisqu’elle figure dans le rapport de 2008, dans notre premier article, et a été répétée par l’interessé dans plusieurs entretiens donnés depuis à des médias audiovisuels.

C’est dommage car l’agent du fisc donne en revanche des précisions inédites sur les déclarations fiscales qu’il a pu examiner de l’actuel ministre du budget :

« Dans le dossier fiscal de Jérôme Cahuzac, j’ai noté des anomalies apparentes et chiffrées. Des revenus omis. Une déduction fiscale d’un montant important puisque, même si cela ne représentait pas grand-chose pour quelqu’un comme Cahuzac, elle représentait le salaire annuel d’un ouvrier. Il manquait aussi des justificatifs. Je ne comprends pas que le fisc ne demande rien à un tel contribuable sous prétexte qu’il est député », déclare Rémy Garnier.

Le « salaire annuel d’un ouvrier » ! Effectivement, cela aurait bien mérité une enquête fiscale, que l’agent n’a pas obtenue, ou à tout le moins un titre du Parisien. Car c’est ainsi qu’émerge sur la place publique un autre volet de l’affaire Cahuzac : l’élu a-t-il en plus pratiqué la dissimulation fiscale en ne déclarant pas la totalité de ses revenus durant les années 2000 ?

Après les quelques imprécisions et anomalies (lire ici) relevées dans le « plan de financement » de son achat, en 1994, d’un appartement de 300 mètres carrés avenue de Breteuil, plan publié par M. Cahuzac, voilà une nouvelle zone d’obscurité que le ministre va devoir éclairer.

----------------------------------

Ajout à 13h20 à ce billet.

Nos confrères de Rue89 ont eu l'excellente idée de rappeler Rémy Garnier ce vendredi matin. Et eux choisissent ce titre (l'article est à lire ici):

 

A Rue89, Rémy Garnier se dit étonné par le titre du Parisien. « Faut pas voir ça comme ça, dit-il. Mon intime conviction est faite à 99% que les informations de Mediapart sont conformes à la vérité. »

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires
  • 17/12/2012 19:27
  • Par jk°

Moi je commence à trouver le temps un peu long.

Il ya une façon d'innocenter rapidement J Cahuzac. Il doit demander la levée du secret bancaire. Et on en parlera plus. Sinon, il y a une enquête à faire et le plus tôt sera le mieux.

Plutôt que de défiler pour un droit identique des homos à celui du mariage ce qui ne me paraît pas difficile à atteindre il serait important de défiler pour que les hommes politiques clarifient leurs rapports avec leurs revenus! il y a trop de soupçons à laver rapidement et les hommes politiques se doivent d'être irréprochables sinon à reconnaître leurs fautes ce qui d'après tout n'est pas non plus impossible! Quand à nier ce n'est pas responsable!

On a connu des réactions plus rapides pour le départ de notre ministre des affaires étrangères. N.Sarkozy serait un meilleur décideur que F. Hollande?  Quand même!?!?Allons du courage dans le monde politique SVP....

Cet été, Mediapart vous accompagne partout !

onze euros les trois mois

À cette occasion, profitez de notre offre d'été : 11€/3 mois (soit 2 mois gratuits) valable jusqu'au 4 septembre et découvrez notre application mobile.
Je m'abonne

Le blog

suivi par 327 abonnés

Le blog de François Bonnet