François Bonnet

Journaliste

Sa biographie

Né en 1959. Journaliste à VSD, à Libération (1986-1994) puis au Monde (1995-2006), où il est rédacteur en chef du service international. Directeur-adjoint de la rédaction de Marianne en 2007, il est l’un des fondateurs de Mediapart en 2008.

Consultez ma déclaration d'intérêts

Lire ses articles dans le journal
Son blog
400 abonnés Le blog de François Bonnet
Ses éditions
1 / 7
Voir tous
  • Sarkozy, «Le Point» et le journalisme de gouvernement

    Par
    2409
    L'hebdomadaire «Le Point» fait cette semaine sa couverture avec un interminable entretien de Nicolas Sarkozy. Rien à en retenir sauf deux choses: l'ex-chef de l'Etat s'attribue avec modestie le surnom de «tour Eiffel» ; le journalisme de gouvernement se porte au mieux puisque aucune question n'est posée sur les multiples enquêtes judiciaires en cours et les procès qui attendent l'intéressé! A ce sujet, retrouvez nos enquêtes dans Mediapart.
  • Serbie: l'expulsion de Philippe Bertinchamps, correspondant de Mediapart, est annulée

    Par
    A la suite de la publication, lundi matin 19 février, d'un appel de RSF et de plusieurs journaux européens, dont Mediapart, le journaliste Philippe Bertinchamps a dans la journée pu obtenir un visa de travail en Serbie. Installé à Belgrade depuis 2007, correspondant de Mediapart, il était menacé d'expulsion par le ministère serbe de l’intérieur. RSF se félicite du succès de cette mobilisation.
  • Correspondant de Mediapart en Serbie, Philippe Bertinchamps est menacé d'expulsion

    Par
    Philippe Bertinchamps, qui vit à Belgrade depuis 2007 où il est le correspondant de plusieurs médias francophones, dont Mediapart, est menacé d'expulsion. Sa demande de séjour temporaire au titre du regroupement familial est rejetée par le ministère serbe de l’intérieur: il représenterait un « obstacle à l’ordre public et à la sécurité nationale ». Dans cet appel, plusieurs médias et RSF dénoncent cette situation.
  • Blanquer, France 2 et la télévision d'Etat

    Par
    capture-d-e-cran-2018-02-16-a-08-56-10
    C'était l'ORTF mais avec de la couleur. L'Emission politique, jeudi soir sur France 2, a déroulé un interminable tapis rouge au ministre de l'éducation Jean-Michel Blanquer au terme d'une opération de communication à grande échelle. Et si Emmanuel Macron avait raison de décrire l'audiovisuel public comme «la honte de la République»?
  • Pour un nouveau Mediapart

    Par
    Mediapart doit changer, doit se renouveler, doit se développer. Il nous faut mieux répondre à nos abonnés, en séduire de nouveaux, prendre de nouveaux risques et continuer à bousculer les fausses évidences. Pour tout cela, et pour bien d'autres raisons, il est plus que temps qu'une nouvelle direction éditoriale prenne les commandes de notre journal.
Voir tous