François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart

122 Billets

7 Éditions

Billet de blog 12 oct. 2010

Poutine, le Brejnev d’Oudmourtie!

On ne pensait plus cela possible depuis la fin de l'URSS. Erreur. Le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie, vient d'enregistrer un score somme toute honorable à Ijevsk, capitale de la belle république d'Oudmourtie : 99,9% de voix !

François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart
© 

On ne pensait plus cela possible depuis la fin de l'URSS. Erreur. Le parti de Vladimir Poutine, Russie Unie, vient d'enregistrer un score somme toute honorable à Ijevsk, capitale de la belle république d'Oudmourtie : 99,9% de voix !

Région de l'Oural à un millier de kilomètres à l'est de Moscou, l'Oudmourtie et ses 1,6 million habitants n'ont pas vraiment le tempérament rebelle. La démonstration a été faite dimanche, à l'occasion des élections régionales dans les républiques de la fédération de Russie. C'est à Ijevsk, capitale de l'Oudmourtie (700.000 habitants), que Russie Unie, le parti du premier ministre Vladimir Poutine, y a fait son meilleur score : 99,9% des voix. Le parti progresse franchement même s'il ne franchit pas encore la barre des 100%...

La mobilisation des « ressources administratives » a joué à plein. Cette vieille habitude issue de l'URSS consiste à fixer « l'objectif » puis à demander aux chefs des diverses administrations et entreprises de faire en sorte que leur quota de voix soit bien au rendez-vous. Gens disciplinés, les Oudmourtes ont magnifiquement réussi la manœuvre. Il est vrai qu'Ijevsk était une « ville fermée » à l'époque soviétique, tout entière dédiée au complexe militaro-industriel (c'est là que fut mise au point et produite la fameuse Kalachnikov !).

Dans toutes les autres régions de Russie, le parti de Poutine progresse (56% des voix) tandis que les divers partis d'opposition – communistes en tête – dénoncent les fraudes, pressions et les empêchements faits aux autres candidats. «Les élections les plus sales depuis Eltsine», a estimé le leader communiste Guennadi Ziouganov. Les observateurs russes y voient une sorte de grande répétition générale avant les élections législatives qui doivent se tenir au printemps 2011.

Après le limogeage, il y a deux semaines, du puissant maire de Moscou Iouri Loujkov, ces élections montrent l'emprise grandissante du parti du pouvoir sur les collectivités locales. Ce sont dans les régions et les assemblées ou conseils des villes éloignées de la capitale que survivaient quelques espaces démocratiques. Ils sont en train d'être nettoyés.

A découvrir ici le site officiel de la région d'Oudmourtie (en russe et anglais) : cliquez ici.

Le site officiel de la principale usine d'armement de la ville, Izmash : cliquez ici.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Social
Chez Lidl, la souffrance à tous les rayons
Le suicide de la responsable du magasin de Lamballe, en septembre, a attiré la lumière sur le mal-être des employés de l’enseigne. Un peu partout en France, à tous les niveaux de l’échelle, les burn-out et les arrêts de travail se multiplient. La hiérarchie est mise en cause. Premier volet d’une enquête en deux parties. 
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Social
« Les intérimaires construisent le Grand Paris et on leur marche dessus »
Des intérimaires qui bâtissent les tunnels du Grand Paris pour le compte de l’entreprise de béton Bonna Sabla mènent une grève inédite. Ils réclament une égalité de traitement avec les salariés embauchés alors qu’un énième plan de sauvegarde de l'emploi a été annoncé pour la fin de l’année. 
par Khedidja Zerouali
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
En Biélorussie, certains repartent, d’autres rêvent toujours d’Europe
Le régime d’Alexandre Loukachenko, à nouveau sanctionné par l’UE et les États-Unis jeudi, semble mettre fin à sa perverse instrumentalisation d’êtres humains. Parmi les nombreux exilés encore en errance en Biélorussie, certains se préparent à rentrer la mort dans l’âme, d’autres ne veulent pas faire machine arrière.
par Julian Colling

La sélection du Club

Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé
Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Sénèque juste avant la fin du monde (ou presque)
Vincent Menjou-Cortès et la compagnie Salut Martine s'emparent des tragédies de Sénèque qu'ils propulsent dans le futur, à la veille de la fin du monde pour conter par bribes un huis clos dans lequel quatre personnages reclus n’en finissent pas d’attendre la mort. « L'injustice des rêves », farce d'anticipation à l’issue inévitablement tragique, observe le monde s'entretuer.
par guillaume lasserre