François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart

122 Billets

7 Éditions

Billet de blog 16 oct. 2009

Il y a du pluralisme au bureau politique du «Figaro»!

La droite a la tête qui tourne. Et l'interview spectacle de Nicolas Sarkozy au Figaro, ce vendredi, fait valser le vieux journal. Voilà que son directeur, Etienne Mougeotte, et son éditorialiste vedette, Ivan Rioufol, sont en plein court-circuit dans la même page! Pluralisme bienvenu ou panique?

François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart
© 

La droite a la tête qui tourne. Et l'interview spectacle de Nicolas Sarkozy au Figaro, ce vendredi, fait valser le vieux journal. Voilà que son directeur, Etienne Mougeotte, et son éditorialiste vedette, Ivan Rioufol, sont en plein court-circuit dans la même page! Pluralisme bienvenu ou panique?

Heureux Etienne Mougeotte. Le patron du Figaro est un homme qui ne doute pas. Nicolas Sarkozy parle? Il répète. Oui, le président «aborde son mi-mandat dans une bien meilleure situation personnelle que chacun de ses prédécesseurs de la Ve République». Oui, «la volonté du chef de l'Etat de revenir aux fondamentaux du sarkozysme est claire». Oui, il siffle enfin «la fin de la récré». Et «si certains ou certaines ministres se sentent mal à l'aise au gouvernement, la porte est grande ouverte», tempête le cher Etienne qui s'exaspère de «cette écume des jours qui nourrit ces polémiques publiques» pendant que «Vladimir Poutine négocie pour 100 milliards de dollars de contrat avec la Chine».

C'est cela le talent d'Etienne Mougeotte: le «bon sens» de Serge Dassault, son propriétaire, l'énergie de Nicolas Sarkozy, son président, le tout dans une plume qui ne souffre pas la contestation. Quoique... Car en cette même page 15 du Figaro du jour, Ivan Rioufol entre en dissidence. Le successeur du fameux Max Clos, d'ordinaire habitué à faire rempart de son corps face aux bolcheviques, se met soudain à douter à voix haute. Jusqu'au crime de lèse-majesté.

«Jean Sarkozy n'aurait très vraisemblablement jamais été choisi pour présider prochainement l'Epad de la Défense s'il n'avait été le fils du chef de l'Etat», écrit Ivan Rioufol. «A 23 ans et en deuxième année de droit, se voir confier un tel poste stratégique n'est concevable qu'en vertu d'un favoritisme initial.» Le président ne peut ignorer le scandale né de cette affaire, ajoute-t-il, sauf «à prendre à la légère le sentiment d'injustice qu'a fait naître cette affaire inutile. Le cynisme serait la pire des réponses».

Qu'est-il arrivé à Ivan Rioufol? L'éditorialiste du Figaro a fait un long voyage. Un voyage sur Internet, ses «sites alternatifs», «ses forums, ses blogs, ses tweets qui s'emplissent de bruyantes doléances». Et il a découvert là un «peuple»: «Qui veut l'écouter ne peut être que frappé par son sentiment d'abandon et sa méfiance croissante.» Car parmi ces sites où se mesure «le divorce entre le pays et ses représentants», il y a aussi lefigaro.fr ! Etienne Mougeotte n'a sans doute pas lu les flots indignés de commentaires de ses lecteurs-internautes concernant l'affaire Jean Sarkozy.

Ivan Rioufol si. Revenu de cette aventure sur le Web, il en déduit que «l'habileté politique de Nicolas Sarkozy n'est apparemment plus une réponse suffisante». Avez-vous bien entendu Etienne Mougeotte? «L'inutile taxe carbone, la choquante cagnotte contre l'absentéisme scolaire, l'incongru grand emprunt, la déroutante ouverture à gauche, la pipolisation d'un Mitterrand à la Culture, le coûteux procès Clearstream peuvent être vus comme les produits d'un cénacle indifférent aux besoins des gens», assène l'éditorialiste.

Il est vrai qu'il ne faisait pas partie des six journalistes envoyés à l'Elysée recueillir la parole présidentielle. Il n'a donc pu entendre que la «récréation était finie». Attention, avertit Etienne Mougeotte à l'adresse de tous ces parlementaires de droite qui grognent: «On recommande la lecture de l'interview du président.» Ivan Rioufol l'a-t-il seulement lue? Si oui, un rebelle est né au comité éditorial du Figaro.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’impunité et la lâcheté des puissants
Après la révélation des accusations contre l’ancien ministre, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire. Au-delà de son devenir judiciaire, cette affaire nous interpelle sur l’insuffisance de la lutte contre les violences sexuelles et sur l’impunité des sphères de pouvoir.
par Lénaïg Bredoux
Journal — International
Le variant Omicron, identifié en Afrique australe, déjà repéré en Europe
La communauté scientifique est en alerte depuis l’identification d’un nouveau variant au Botswana. Les premiers séquençages en Afrique du Sud font craindre une propagation à grande vitesse. L’Organisation mondiale de la santé vient de le classer parmi les variants préoccupants et l’a baptisé Omicron.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — International
Paris et Rome s’accordent à moindres frais pour tenter de peser dans l’après-Merkel
Emmanuel Macron et Mario Draghi ont conclu un traité pour tourner la page des années de tensions entre la France et l’Italie. Une façon aussi, pour le président de la République, de se rapprocher d’un homme bien plus influent que lui sur la scène européenne.
par Ludovic Lamant et Ellen Salvi
Journal — France
Dans la Manche, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila

La sélection du Club

Billet de blog
Ça suffit ! Pour un accueil inconditionnel des exilé.es
Allons-nous continuer à compter les morts innocents et à force de lâcheté, d’hypocrisie et de totale inhumanité, à nous faire contaminer par un imaginaire rance de repli sur soi qui finira par tout.es nous entraîner dans l’abîme ? Non, il faut commencer par rétablir les faits avant que de tout changer en matière de politique migratoire et de droit des étrangers.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
L'Europe-forteresse creuse sa tombe dans le faux abri de ses fantasmes d'invasion
L'épisode dramatique à la frontière Pologne/Biélorussie confirme une fois de plus la fausse sécurité d'une Europe-forteresse qui se croit en sécurité en payant pour refouler et bloquer migrants et réfugiés, ignorant ses fondements, ses valeurs, son histoire. La contre-offensive massive à rebours des renoncements successifs matraqués en certitudes au coin du bon sens est une nécessité vitale.
par Georges-André
Billet de blog
À l'indignation, monsieur Darmanin, a succédé la rage
Au lendemain du drame qui a coûté la vie à 27 personnes dans la Manche, Michaël Neuman, directeur d'études au Centre de réflexion sur l'action et les savoir humanitaires de la fondation MSF, dénonce les responsabilités de l'État français et du ministre de l'Intérieur.
par Médecins sans frontières
Billet de blog
Migrants : du naufrage aux larmes de crocodile
Qu’elles sèchent vite, les larmes de crocodile ! De plus en plus vite, car il y en a de moins en moins, de larmes. Même de crocodile. Et surtout pour les réfugiés. Vous vous rappelez la photo du petit corps d’Aylan, 3 ans, rejeté sur une plage de Bodrum en 2015 ? Nous oublierons tout aussi vite le naufrage qui a tué 27 migrants dans La Manche, mercredi. Place au Black Friday !
par Cuenod