Chic, c’est 1789 tous les jours!

Un problème ? Hop, une solution : le roi élyséen convoque des états généraux. Derniers en date : ceux sur la sécurité à l'école. Ça se concerte, donc, mais avec cette innovation de Nicolas Sarkozy qui ne veut pas finir comme Louis XVI : pas de cahiers de doléances et pas de tiers état. Petite revue d'états généraux si particuliers.
Un problème ? Hop, une solution : le roi élyséen convoque des états généraux. Derniers en date : ceux sur la sécurité à l'école. Ça se concerte, donc, mais avec cette innovation de Nicolas Sarkozy qui ne veut pas finir comme Louis XVI : pas de cahiers de doléances et pas de tiers état. Petite revue d'états généraux si particuliers.

 

Le gouvernement annonce pour avril la convocation d'«états généraux de la sécurité à l'école». Peu importe les innombrables annonces sur la sécurisation des établissements scolaires (il y a quelques mois Brice Hortefeux parlait d'installer des portiques de détection à l'entrée des lycées) non suivies d'effet ou à l'efficacité nulle. Peu importe les dizaines de milliers de suppressions de postes dans l'éducation depuis 2007.

Luc Chatel veut que l'on se penche «avec sérieux et recul» sur ces phénomènes ébouriffants de nouveauté, «le racket à l'école, les jeux dangereux dans les cours de récréation, les sanctions à l'école», a-t-il expliqué. Et pour que l'on comprenne bien l'importance de l'initiative, le ministre en rajoute dans le symbole : les «états généraux» se tiendront rue de Grenelle !

C'est un privilège du ministre, car la pauvre rue de Grenelle ne suffirait pas à abriter tous les états généraux passés, en cours ou programmés. Un rapide inventaire laisse rêveur sur cette méthode de gouvernement. Car le pouvoir n'a pas pour autant renoncé à créer des commissions pour enterrer les dossiers : Eric Besson et le «grand débat» sur l'identité nationale viennent d'en faire les frais lors du séminaire gouvernemental qui décida d'une commission ad hoc.

Outre les commissions, voici donc une nouvelle marche funéraire, celle des états généraux.

Il y eut les états généraux de la santé, en janvier et février 2008, organisés par Roselyne Bachelot et dont on redoute avoir tout oublié.

Il y eut les états généraux sur la presse clôturés en janvier 2009 et qui ont laissé frustrés tous les acteurs du secteur et, plus encore, ceux qui y participèrent.

Il y eut les états généraux sur l'outre-mer, achevés au printemps dernier dans un désintérêt quasi général.

Il y eut les états généraux de la dépense publique, organisés par les députés UMP au printemps 2009.

Il y eut aussi les états généraux sur la bioéthique (premier semestre 2009).

Sont en cours :

- les états généraux de l'enfance, lancés mardi et en fanfare par Nadine Morano. Par ailleurs, le conseil national des barreaux organise chaque année les états généraux du droit de la famille. Et le magazine Elle a organisé en novembre dernier les états généraux de la femme.

- les états généraux de l'industrie, organisés jusqu'à la fin du mois par le ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi.

- les états généraux du sanitaire dans les filières agricoles, lancés en janvier par le ministère de l'agriculture.

- le ministère de la justice s'est associé, pour sa part, aux états généraux du notariat, organisés par la profession le mois dernier.

- François Sarkozy, frère de Nicolas, a de son côté organisé les états généraux du bien vieillir, en novembre 2009.

- pour rappel, nous avions eu, au second semestre 2006, les états généraux de l'alcool.

- l'année précédente, c'était le tour des états généraux de la sécurité routière.

- Sans oublier les états généraux du cancer, régulièrement organisés depuis une dizaine d'années, et les états généraux de la psychiatrie.

 

Voilà dressé un état très général des états généraux. Pardon à tous ceux qui ont été oubliés.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.