François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart

122 Billets

7 Éditions

Billet de blog 21 oct. 2021

Vous êtes Paula, lanceuse d'alerte, vous franchissez le Rubicon

Félicitations !, vous êtes en charge de la sécurité alimentaire au sein de Globalia, géant de l'agro-business. Seulement voilà, le géant se révèle ogre et vous allez  devenir lanceuse d'alerte pour éviter un drame sanitaire. C'est le thème de Rubicon, un jeu vidéo « à enjeux » ou « à impact » lancé par La Belle Games, Midnight House Mood et Mediapart. Un jeu né d'une collaboration inédite entre journalistes, développeurs et game designers.

François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart

C'était en octobre 2016, et nous avions passé trois jours enfermés ensemble dans les locaux de Mediapart. Nous, les journalistes de Mediapart. Eux, des développeurs, graphistes, architectes de jeux vidéos, un monde professionnel et des métiers dont nous ignorions tout ou presque. Objectif : créer des équipes pour inventer dans un temps imparti (trois jours et deux nuits) des jeux vidéos « du réel », c'est-à-dire directement inspirés d'un travail d'enquête journalistique ou de gros événements d'actualité.

Entre bières, sodas, sacs de couchage, sandwichs, discussions et brainstorming, huit équipes réussissaient ce quasi-exploit de sortir dans les délais huit prototypes de jeux, dans des univers narratifs complètement différents. On s'est bien amusé et, en plus, les prototypes fonctionnaient ! Nos abonné.e.s avaient pu quelques jours plus tard les tester.

Ces jeux avaient pour sujet les comptes de campagne des candidats, le tirage au sort en politique, l'influence réelle ou supposée des médias, le travail acharné de journaliste d'investigation, un dîner mystérieux au Kremlin, le monde du travail de demain ou encore la fabrique de l'opinion publique (le détail peut être lu ici).

Le travail s'est ensuite poursuivi avec, en particulier, Thibaut de Corday et Thomas Sandmeier. Le premier a reconstruit une histoire issue de nos travaux de journalistes. Le second a conçu le jeu. Le résultat s'appelle Rubicon, une conspiration du silence. Ce jeu est lancé aujourd'hui et, avouons-le, il nous plaît bien.

Rubicon nous permet d'appréhender l'un des plus grands événements de ces quinze dernières années : l'émergence des lanceurs et lanceuses d'alerte, ces personnes qui, au risque d'être broyées par leur employeur ou les pouvoirs politiques, choisissent de révéler à l'opinion des informations d'intérêt public. Julian Assange, Edward Snowden, le docteur Irène Frachon, et tant d'autres, ont été à l'origine d'immenses scandales, politiques, sanitaires, d'espionnage ou de surveillance, de fraudes fiscales. Et Mediapart, depuis sa création, n'a cessé de les soutenir et de travailler sur les faits ainsi révélés ou les millions de documents ainsi rendus publics.

Dans Rubicon, vous êtes donc Paula, la trentaine, biologiste de formation, cadre en charge de la sécurité alimentaire au sein d'une multinationale de l'agro-business, Globalia. La firme s'apprête à lancer un nouveau produit, Globalac, qui doit faire grimper son chiffre d'affaires et son cours de bourse. Mais voilà, Paula commence à buter sur des choses étranges : des analyses qui ne lui ont pas été transmises ; une réorganisation du service de communication interne ; des réunions d'urgence où les sous-entendus deviennent pressions.

Les alertes se multiplient et Paula décide d'enquêter au sein de son groupe. Et si Globalac était en fait un produit dangereux, susceptible de provoquer un drame alimentaire ?

A vous de jouer. Vous êtes devant votre écran et vous échangez avec vos collègues, vos supérieurs. Vous assistez à des réunions avec les big boss. L'inquiétude monte. Plus ou moins vite, selon vos réponses tout au long du jeu. Vous enquêtez encore, entrez en contact avec un hacker. Il vous guide vers des documents. A vous de bien les lire.

Au fil du jeu, au fil des multiples bifurcations liées à vos réponses et réactions, vous devenez lanceuse d'alerte et expérimentez toutes les difficultés, les questionnements, les risques de cette position. Parler, oui, il le faut impérativement pour éviter un drame sanitaire. Mais à qui, comment ? Des moments de crise, de désarroi, une tension psychologique extrême, les proches et amis qui parfois s'exaspèrent. La solitude, le risque auquel rien ne vous a préparé.

En fonction de différents paramètres, de votre comportement et de vos réponses, huit fins différentes ont été scénarisées, de la fin heureuse, au drame. Pour rappeler, entre autres, comment un Julian Assange broyé croupit toujours dans une prison de haute sécurité au Royaume Uni.

Rubicon fait partie de ces jeux narratifs dits « du réel ». Des jeux, oui bien sûr, mais aussi une forme d'éducation citoyenne et de découverte du fonctionnement des pouvoirs, économiques et politiques. « Les enquêtes journalistiques nous ont permis de travailler avec un matériau riche pour créer une histoire interactive. Nous avons puisé les différents embranchements dans de nombreux faits réels pour rendre l'expérience la plus réaliste possible », explique Thomas Sandmeier, cofondateur du studio Midnight Mood. « Le jeu vidéo permet de retranscrire le processus que vivent les lanceurs d'alerte, des prémices jusqu'à la révélation, en s'attachant tout particulièrement aux aspects psychologiques et sociaux. »

Avec nos partenaires, nous avons tenté un pari:  montrer que le jeu vidéo peut être la continuation du journalisme par d'autres moyens. Et c'est réussi ! En devenant Paula Cole, chaque joueuse et joueur de Rubicon comprendra comment le dévoilement d'une information d'intérêt public se heurte à de puissants acteurs. Mais aussi comment il peut aider à changer la société.

Rubicon : a Conspiracy of silence est disponible sur mobiles, iOs et Android et sur PC Steam.

Lien vers le trailer :  https://youtu.be/4fCGIwvS228
Lien vers le teaser : https://youtu.be/XlZ3vD-iMBk 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
Des militants à l’assaut de l’oppression « validiste »
Ils et elles se battent contre les clichés sur le handicap, pour la fermeture des institutions spécialisées et pour démontrer que, loin de la charité et du médical, le handicap est une question politique. Rencontre avec ces nouvelles militantes et militants, très actifs sur les réseaux sociaux.
par Caroline Boudet
Journal — France
Au tribunal, la FFF est accusée de discriminer des femmes
Neuf femmes accusent la Fédération française de football de les avoir licenciées en raison de leur sexe ou de leur orientation sexuelle. Mediapart a recueilli de nombreux témoignages mettant en cause le management de la FFF. Son président Noël Le Graët jure qu’il « n’y a pas d’atmosphère sexiste à la FFF ».
par Lénaïg Bredoux, Ilyes Ramdani et Antton Rouget
Journal — France
« La droite républicaine a oublié qu’elle pouvait porter des combats sociaux »
« À l’air libre » reçoit Aurélien Pradié, député du Lot et membre de la direction des Républicains, pour parler de la primaire. Un scrutin où les candidats et l’unique candidate rivalisent de propositions pour marquer leur territoire entre Emmanuel Macron et l’extrême droite.
par à l’air libre
Journal — France
Le Squale, opérations secrètes
Basées sur des interceptions judiciaires ayant visé l’ancien chef des services secrets intérieurs, Bernard Squarcini, notre série de révélations met au jour l’existence d’un État dans l’État, où se mêlent intérêts privés et basse police.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO
Billet de blog
Penser la gauche : l'ubérisation des militant·e·s
Les mouvements politiques portent l’ambition de réenchanter la politique. Pour les premier·e·s concerné·e·s, les militant·e·s, l’affaire est moins évidente. S’ils/elles fournissent une main d’oeuvre indispensable au travail de terrain, la désorganisation organisée par les cadres politiques tendent à une véritable ubérisation de leurs pratiques.
par Nicolas Séné