François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart

122 Billets

7 Éditions

Billet de blog 26 janv. 2010

Islam et identité nationale : le débat officiel de la France à New York

Zèle intempestif ? Le consulat de France à New York organise, mercredi 27 janvier, un débat intitulé «Islam et identité nationale en France». Faisant soudain mentir Nicolas Sarkozy et Eric Besson. Le ministre assurait début janvier que l'objet de ce « grand débat » n'était certainement pas l'islam. Du coup, l'embarras est bien réel au consulat.

François Bonnet
Journaliste
Journaliste à Mediapart

Zèle intempestif ? Le consulat de France à New York organise, mercredi 27 janvier, un débat intitulé «Islam et identité nationale en France». Faisant soudain mentir Nicolas Sarkozy et Eric Besson. Le ministre assurait début janvier que l'objet de ce « grand débat » n'était certainement pas l'islam. Du coup, l'embarras est bien réel au consulat.

« Inscrivez-vous vite à la conférence "Islam and National Identity in France" ! », annonce la page Facebook du consulat de France à New York (cliquez ici). C'est ce mercredi, à 18h30 sur la Ve avenue, n°934. Voilà donc d'un coup le « grand débat » voulu par Eric Besson, et défendu une fois encore par Nicolas Sarkozy lundi soir sur TF1, réduit à la seule question de l'islam. Un « ami » Facebook du consulat de France le note d'ailleurs à sa manière: « Et ceux qui nous racontaient à longueur de journée, que ce fichu débat initié par notre commandant de l'ordre de la cravate blanche, ne se résumait pas à une pure stigmatisation de l'Islam... »

Le 4 janvier, Eric Besson convoquait pourtant une conférence de presse pour faire mordre la poussière à ses détracteurs (lire notre article). Non, ce débat n'avait pas provoqué de dérapages racistes et xénophobes, sauf quelques cas « très isolés ». Non, l'islam n'était pas au centre des milliers de contributions reçues par le ministère. Et de se féliciter : «Le débat n'est pas focalisé sur l'immigration et sur l'islam.»

Mais que fait alors le consulat de France à New York ? La presse américaine, qui considère déjà avec une certaine stupeur ce débat engagé par le pouvoir, s'interroge par ailleurs sur cette étrange mission parlementaire visant à l'interdiction du port de la burqa. Ce type d'interdiction, étrangère à la culture américaine, avait été déjà critiquée par le président Barack Obama dans son discours du Caire. Et voilà que notre consulat remet le couvert en plaçant au centre de la table l'islam comme un problème d'identité nationale. N'a-t-il donc rien compris aux virtuosités manœuvrières de notre ministre ? Les préfets, eux, se sont bien gardés de tomber dans ce piège...

Interrogé par Mediapart, le service de presse du consulat a tenté quelques explications: «Cela s'inscrit dans un cylce de conférences....Il ne s'agit pas d'avoir un débat franco-français mais des regards croisés avec des intervenants américains... Une autre conférence portera sur les communautés juives en France et aux Etats-Unis... Il s'agit de débattre du modèle d'intégration à la française.» Réponses qui n'éclairent guère l'intitulé d'un tel débat.

L'initiative du consulat est d'autant plus déplorable que les deux invités à cette soirée-débat sont Justin Vaisse et Jonathan Laurence. Le premier est un chercheur français réputé, associé au grand centre d'études américain Brookings Institution. Le second est professeur de sciences politiques au Boston Collège. Les deux chercheurs ont publié en 2006 à la Brookings Institution un livre très intéressant « Intégrer l'islam, les défis politiques et religieux dans la France contemporaine » (cliquez ici).

Il n'est nullement question dans cet ouvrage d'identité nationale. Bien au contraire les auteurs s'attachent à démonter ce qu'ils nomment « l'école alarmiste », cette production de chercheurs qui nous décrit une « islamisation accélérée de l'Europe ». Une école bâtie sur quatre mythes, selon Justin Vaisse : une bombe démographique qui n'existe pas ; une communauté musulmane compacte, ce qui n'est pas le cas ; un projet visant à remettre en cause la laïcité (il n'existe pas plus) ; une capacité à peser sur la politique étrangère (elle est nulle). Loin de ces mythes, les auteurs décrivent « de surprenants progrès dans l'intégration » des musulmans.

Pour lire une présentation détaillée de leur ouvrage (en anglais) cliquez ici.

Les voilà donc embarqués par le consulat de France dans une thématique tout autre, brassant l'amalgame islam et identité nationale. Le ministre a-t-il été trop bien compris ?

PS. Quelques minutes après la mise en ligne de ce billet, l'intitulé du débat sur la page Facebook du consulat était complété avec la formule suivante: "- A Discussion on the French Model of Integration". Ci-dessous une capture d'écran de la page originale:

© 

De même, les invitations par mail étaient modifiées. La première était ainsi formulée: "Islam and National Identity in France".

La seconde a le libellé suivant: "Islam and National Identity in France- A Discussion on the French Model of Integration".

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran