François Bougon
Journaliste, chargé du pôle International à Mediapart
Journaliste à Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 févr. 2020

Le coronavirus est de retour, Jackie Chan aussi

La Chine doit faire face à une situation de catastrophe sanitaire avec l’épidémie de coronavirus, qui, lundi 3 février avait provoqué 361 décès. Et, dans ces moments de crise, l’acteur et chanteur de Hong Kong, Jackie Chan, répond toujours présent.

François Bougon
Journaliste, chargé du pôle International à Mediapart
Journaliste à Mediapart

Jackie Chan, l’acteur de kung-fu le plus connu dans le monde depuis Bruce Lee, occupe une place spéciale dans la Chine d’aujourd’hui. Aux yeux de Pékin, il présente l’avantage d’être un Hongkongais patriote. Alors que la majorité des habitants de l’ancienne colonie britannique rejettent les projets de Pékin et ses ingérences de plus en plus nombreuses, lui ne cesse d’afficher ses sentiments pro-chinois et, lorsque l’occasion se présente, ne se prive pas de les chanter. De plus, il est une vedette internationale grâce à ses films de kung-fu, ce qui n’est pas négligeable pour un pays en quête de soutiens.

Jackie Chan, dont les parents avaient fui la Chine communiste, a été enrôlé dans le dernier vidéo-clip réalisé pour participer à la mobilisation du pays contre le nouveau coronavirus. Il apparaît au côté d’autres vedettes chinoises. Le titre de la chanson est « Je suis convaincu que l’amour va vaincre ». Une belle ode nationaliste, qui proclame que « sous le vent et la pluie nous allons cristalliser la force de la nation ». « Même si je ne peux pas t’embrasser, je suis encore plus proche de toi », chantent tous ces stars au service de la lutte contre le virus décrétée cause nationale. En 2008, lors du tremblement de terre au Sichuan, qui avait provoqué plus de 69 000 morts, on l’avait vu aussi chanter son soutien.

《坚信爱会赢》主题MV 文艺界致敬战斗在抗击疫情一线的所有人【新闻资讯|News】 © CCTV6 中国电影频道 CHINA MOVIE OFFICIAL CHANNEL

Lorsque ça va mal, Jackie Chan apparaît toujours. Le 24 janvier, le très kitsch gala télévisé du Nouvel an lunaire, l’une des émissions phares de la télévision publique, a affiché son soutien aux habitants de Wuhan, épicentre de l’épidémie. L’acteur de Hong Kong, lui, a repris en cantonais « La Grande muraille ne tombe jamais », titre phare de la première série télévisée de Hong Kong diffusée en Chine continentale en 1983, « Fok le légendaire ». Certains ont décelé une certaine ironie à l’écoute d’une des strophes de la chanson : « Demandez à mon pays s’il ressemble à une maladie »

[2020央视春晚] 歌曲《万里长城永不倒》 演唱:成龙 舞狮表演:李荣仔(完整版)| CCTV春晚 © CCTV春晚

Ces dernières années, celui qui avait tenté une carrière à Hollywood s’est illustré par des positions anti-américaines et une défense à tout crin du Parti communiste chinois. En 2019, il avait été interviewé par la télévision officielle chinoise, s’inquiétant des violences à Hong Kong, renouvelant son engagement patriotique et proclamant son amour du drapeau chinois.

© cgtnofficial

L’acteur de Hong Kong chante en toutes occasions, pas seulement lors des moments tristes. Il était présent lors des Jeux olympiques de Pékin 2008. Toujours cette fierté d'être chinois en bandoulière.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot