François Gèze
Abonné·e de Mediapart

43 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 juin 2016

"Restitution des têtes des résistants algériens détenues au Musée de l'homme"

Le 18 mai 2016, un écrivain et militant algérien résident en France, Brahim Senouci, a lancé une pétition sur le site Change.org pour demander à l’État français de faire rapatrier en Algérie les crânes des insurgés algériens de Zaatcha, massacrés par l’armée française en 1849, crânes entreposés dans les sous-sols du Musée de l’homme, à Paris. Elle doit être largement signée.

François Gèze
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une pétition à soutenir : « Restitution des têtes des résistants algériens, détenues par le Musée de l’homme »

par François Gèze

Le 18 mai 2016, un écrivain et militant algérien résident en France, Brahim Senouci (bravo pour son initiative), a lancé une pétition sur le site Change.org pour demander à l’État français de faire rapatrier en Algérie les crânes des insurgés algériens de Zaatcha, massacrés par l’armée française en 1849, crânes entreposés dans les sous-sols du Musée de l’homme, à Paris. Elle doit être largement signée.

En voici le texte : « Les restes mortuaires de dizaines d’Algériens qui ont résisté à la colonisation française au xixe siècle, morts au champ d’honneur, sont entreposés dans de vulgaires cartons, rangés dans des armoires métalliques, au Musée de l’homme de Paris. Ces restes, des crânes secs pour la plupart, datant du milieu du xixe siècle, appartiennent à Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Chérif “Boubaghla” (l’homme à la mule), au Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaatchas (région de Biskra en 1849), à Moussa El-Derkaoui et à Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui. La tête momifiée d’Aïssa Al-Hamadi, qui fut le lieutenant du Chérif Boubaghla, fait partie de cette découverte, de même que le moulage intégral de la tête de Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l’Émir Abdelkader. Il faut que ces restes soient rapatriés en Algérie pour y recevoir une digne sépulture ! »

Cette pétition est très importante : elle peut contribuer à faire connaître (et reconnaître) les horreurs perpétrées en Algérie durant 132 ans par les régimes colonialistes français, de la monarchie en 1830 jusqu’au Second Empire et aux Républiques, de la IIe à la Ve. Une réalité largement effacée de l’histoire officielle française et toujours amplement occultée aujourd’hui, malgré les efforts et les nombreuses publications d’historiens et de militants, en Algérie comme en France.

J’ai eu connaissance de cette pétition, trois semaines après son lancement, grâce à un article de L’Humanité du 8 juin 2016 (« Algérie : les crânes de l’amnésie »), qui doit être aussi remerciée. Elle doit être reprise dans tous les réseaux possibles, car il est essentiel qu’elle soit signée par toutes celles et ceux qui, en France et en Algérie, jeunes et moins jeunes, sont engagés dans le combat pour la reconnaissance de la face sombre de l’histoire de la République française, celle du racisme et de la xénophobie d’État. Une reconnaissance nullement synonyme de « repentance », catégorie absurde inventée par les négationnistes de l’histoire coloniale française pour nous discréditer. Elle est simplement un outil indispensable dans la double lutte contre le racisme « postcolonial » en France même, et contre les aventures militaires du « néoimpérialisme » français dans ses anciennes colonies.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté de la campagne écolo
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean
Journal — France
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Comment les Chinois ont corrompu les Kabila
Une société-écran, alimentée par deux sociétés d’État chinoises détentrices du plus gros contrat minier de l’histoire de la RDC, a versé au moins 30 millions de dollars à la famille et au premier cercle de l’ancien président Joseph Kabila. Sa famille a aussi obtenu en secret des parts dans l’autoroute et le barrage liés à la mine.
par Yann Philippin et Sonia Rolley (RFI)

La sélection du Club

Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP