Voir tous
  • Macron et l’état d’urgence: se mobiliser contre le retour des «lois scélérates»

    Par
    Face aux potentielles dérives liberticides du projet de loi antiterroriste de Macron, visant à pérenniser l’état d’urgence, face aux éditocrates délirants qui soutiennent ce projet aussi dangereux qu’inefficace, il faut entendre les juristes, les ONG et les historiens qui s’engagent pour la préservation de l’état de droit et contre le retour de «lois scélérates» comme celles de 1893-1894.
  • Macron à Gao: en finir (vraiment) avec le «double jeu» algérien au Sahel?

    Par
    La France aurait-elle décidé de tourner la page de l’aveuglement volontaire face au « double jeu » d’Alger sur la lutte antiterroriste au Sahel ? La question se pose après les déclarations d’Emmanuel Macron lors de son premier voyage présidentiel en Afrique, le 19 mai 2017, à l’état-major de la force militaire française « Barkhane », à Gao (Mali).
  • Pour la reconnaissance des crimes de la colonisation: questions à Emmanuel Macron

    Par
    Les déclarations d’Emmanuel Macron qualifiant la colonisation de « crime contre l’humanité » ont suscité de violentes critiques de Marine Le Pen. De fait, ce débat s’est introduit dans le second tour de la présidentielle. La commémoration des massacres de mai-juin 1945 dans le Nord-Constantinois donne l’occasion au candidat Macron de concrétiser ses propos. Par François Gèze et Gilles Manceron.
  • Pour comprendre le mystère algérien: un polar passionnant venu d’Allemagne

    Par
    "Paix à leurs armes", un polar de l’écrivain allemand Oliver Bottini récemment traduit aux Éditions Piranha, apporte une vision décoiffante de l’Algérie actuelle, de son régime et des complicités dont il bénéficie en Europe. L’enlèvement à Constantine d’un cadre d’une entreprise allemande d’armements ouvre un récit échevelé, hautement révélateur des réalités d’un pays si proche et si mal connu.
  • "Restitution des têtes des résistants algériens détenues au Musée de l'homme"

    Par
    Le 18 mai 2016, un écrivain et militant algérien résident en France, Brahim Senouci, a lancé une pétition sur le site Change.org pour demander à l’État français de faire rapatrier en Algérie les crânes des insurgés algériens de Zaatcha, massacrés par l’armée française en 1849, crânes entreposés dans les sous-sols du Musée de l’homme, à Paris. Elle doit être largement signée.