Son blog
100 abonnés Le blog de François Gèze
Voir tous
  • En 45 mn, une vidéo pour comprendre la crise politique algérienne

    Par
    Le site Algeria-Watch vient de diffuser un débat enregistré en vidéo, que j'ai animé, entre Omar Benderra et Habib Souaïdia, qui font état d'informations de première main pour comprendre la crise politique actuelle au sein du pouvoir algérien : 10 000 vues déjà en deux jours.
  • Plenel-Benasayag : une rencontre passionnante lors des États généraux des migrations

    Par
    À voir : l'entretien vidéo passionnant entre Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste, et Edwy Plenel, journaliste et fondateur de Mediapart, organisé à l'initiative des États généraux des migrations en partenariat avec TVNet citoyenne. Une rencontre rare sur les raisons de l'absence de politique d'accueil des migrants et les réponses possibles.
  • Le séisme politique au sein de la « coupole » des décideurs algériens de l’été 2018

    Par
    Le 14 octobre 2018, cinq des généraux algériens au cœur du pouvoir réel, récemment limogés, ont été incarcérés pour « enrichissement illicite ». Un séisme politique difficile à comprendre du fait de l’opacité du régime. Habib Souaïdia, ancien lieutenant de l’armée algérienne et auteur du livre "La Sale Guerre" (2001), a donné à Algeria-Watch des informations essentielles pour le déchiffrer.
  • M. Macron, le Président nigérien doit libérer les démocrates détenus illégalement

    Par
    Le 4 juin, Emmanuel Macron reçoit le président nigérien, Mahamadou Issoufou. Récemment qualifié par M. Macron d’« exemple pour la démocratie », celui-ci réprime durement ses opposants de la société civile. Vingt-six restent détenus aujourd’hui, sans motif. D’où cette lettre ouverte de la Fondation Frantz Fanon, enjoignant M. Macron d’exiger du président nigérien la libération de ces opposants.
  • Moines de Tibhirine: la puissance de la désinformation

    Par
    Révélées le 29 mars, les expertises des têtes des moines assassinés en Algérie en 1996 ont confirmé l’enquête de Jean-Baptiste Rivoire en 2011 : leur assassinat a été l’issue d’une opération de la police politique (DRS) qui a mal tourné. Le faible écho donné par les médias dominants à cette information capitale est le résultat de la désinformation orchestrée par le DRS. Mais pas seulement.