Coronavirus: pourquoi nous avons impérativement besoin des librairies

En ces temps difficiles, au moins une bonne nouvelle : nous avons plus de temps pour lire les livres importants que nous n’avons pas pu encore découvrir, pour nous aider à comprendre la crise actuelle et y réagir. Mais les librairies sont fermées et il faut donc acheter en ligne. Surtout pas sur Amazon, mais sur les sites des librairies indépendantes. Conseils pratiques d’un éditeur.

En ces temps difficiles, il y a au moins une bonne nouvelle : nous avons toutes et tous un peu plus de temps pour lire les livres importants que nous n’avons pas eu jusque-là le temps de découvrir. Comme par exemple celui de l’historien américain Kyle Harper, Comment l'Empire romain s'est effondré. Le climat, les maladies et la chute de Rome (La Découverte, 2019), spécialement interviewé le 14 mars par l’excellent site AOC pour l’inviter à mettre en perspective les enjeux de la pandémie actuelle, entretien largement relayé sur les réseaux sociaux. Ou encore le récent livre de Luc Perino, Patients zéro. Histoires inversées de la médecine (La Découverte, 2020). Et il y en a beaucoup d’autres, pas seulement publiés par La Découverte, Gott sei dank ;-).

Mais les librairies sont fermées… Alors même que, sans les librairies de création, dont les responsables jouent un rôle essentiel pour faire connaître les idées neuves comme les innovations littéraires, de tels livres ne peuvent avoir ni visibilité ni audience.

Avec la crise actuelle, il faut donc acheter en ligne les livres qui vous intéressent. Je vous invite à ne surtout pas les acheter chez Amazon (bouh !), mais sur les sites de vente en ligne des libraires indépendants. Comme par exemple ceux du portail des Librairies indépendantes, qui permettent d’acheter sur place mais aussi en ligne. Ou celui de l’excellente librairie toulousaine « Ombres blanches », que j’utilise pour ma part régulièrement, tout aussi performant qu’Amazon en termes de délais de livraison et d’efficacité (même par ces temps de confinement).

Merci de faire largement circuler cette information. Ce sera aussi un important geste de soutien à ces librairies dont l’existence même est gravement menacée par la crise actuelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.