Sauvons l'Agence des quartiers!

L’EMI s’est engagée début 2020 dans l’ambitieux projet de l’Agence des quartiers, qui a pour objectif de permettre à des jeunes issus des quartiers populaires de s’approprier les compétences et les pratiques fondamentales du journalisme. Elle connaît à ce jour une crise financière grave. Malgré l’engagement de l’État, les banques ont refusé tout prêt.

adq
Paris, le 10 mars 2021

L’Agence des quartiers regroupe à ce jour six agences en activité, composées au total d’une quinzaine de journalistes professionnels et de 75 jeunes en formation en alternance.
Elle connaît à ce jour une crise financière grave, qui a entraîné des retards de salaire de plus d’un mois.
Malgré l’engagement de l’État, les banques ont refusé tout prêt.

L’équipe de l’EMI est solidaire de l’Agence des quartiers et de ses salariés, permanents et jeunes en formation en alternance.

Elle souhaite activement que l’Agence survive à cette situation insupportable. Il semble que le projet ait connu un développement trop rapide, dans une dynamique répondant pourtant à des attentes et à des besoins incontestables.

Le modèle économique doit probablement être revisité, dans le cadre du respect du droit du travail et des valeurs du métier de journaliste.

L’EMI développe au sein des quartiers populaires des activités de formation et d’éducation aux médias depuis près de quinze ans, tout d’abord dans le cadre de l’UPIC (Université populaire pour une information citoyenne), animée notamment par Philippe Merlant, puis en créant Reporter citoyen, en partenariat avec La Télé libre, fondée par John Paul Lepers.

Nous avons ainsi transmis les valeurs et les pratiques d’un journalisme citoyen auprès d’une centaine de jeunes des quartiers « prioritaires » d’Ile-de-France.

Articuler éducation populaire et journalisme citoyen est aux origines mêmes du projet initial de l’EMI (1982), afin de participer activement à la transformation sociologique de la profession de journaliste, composée à 70 % de personnes issues des couches aisées. Depuis 1982, l’EMI (anciennement dénommée le CFD), fondée par des journalistes investis dans les mouvements associatifs et syndicaux, a fait de la reconversion professionnelle son cœur de métier, permettant à des centaines de personnes, issues de tous milieux et toutes origines, de devenir journalistes, photojournalistes, graphistes ou éditeurs. Un projet solidaire dans son essence même. Nous délivrons dans le cadre de ces activités de reconversion des titres certifiants enregistrés par France compétences.

Nous avons été contactés en janvier 2020 par Guillaume Villemot, fondateur de l’Agence, afin de prendre en charge la formation en alternance de deux agences locales (Villiers-le-Bel et Evreux) en complément de l’ESJ Lille, qui avait déjà démarré cette activité auprès des agences de Roubaix et de Grigny. Guillaume Villemot avait à ce moment précisé qu’il serait fort possible que d’autres organismes de formation soient également sollicités.

Suite au confinement, nous avons commencé les séquences de formation en juin dernier. Nous avons par la suite été mandatés pour assurer également les formations des agences de Marseille et de Toulon, à partir d’octobre 2020.

La formation, qui s’étale sur un an, à raison d’environ une semaine de cours par mois, vise à transmettre les compétences et la qualification professionnelle d’assistant de rédaction d’agence de presse. Ces acquis sont validés en fin de parcours par un certificat de compétences de cette fonction définie dans le cadre de la Convention collective des agences de presse.

Nous sommes fermement attachés à ce que ce projet, unique à cette échelle de formation des jeunes des quartiers aux métiers de l’information, se relève.

Nous appelons les puissances publiques, les organismes bancaires, les organisations syndicales et les mouvements associatifs à faire preuve de solidarité et de soutien à l’Agence des quartiers.

Nous appelons tous les acteurs et toutes les parties prenantes de l’Agence à se réunir afin de trouver ensemble les solutions de réparation et de redéploiement de l’Agence.

L’École des métiers de l’information

Coopérative de formation professionnelle

Cliquez ici pour lire le communiqué des syndicats de journalistes SNJ et SNJ-CGT sur la situation de l’Agence des quartiers.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.