Comment préparer sa reconversion professionnelle avant de faire le grand saut

Se reconvertir, choisir un métier qui vous fait rêver depuis des mois, voire des années, est possible sous certaines conditions.

 

reconversion

Suivre une formation professionnelle est devenu une étape indispensable pour intégrer une profession. Le temps du « compagnonnage », où on apprenait sur le tas est révolu, tant les entreprises et les secteurs d’activité exigent une opérationnalité immédiate aux nouveaux arrivants.

Il convient tout d’abord que vous réalisiez vous-mêmes une enquête sur l’employabilité du métier auquel vous vous destinez. Assurez-vous que l’emploi y est bien vivant. Vous serez rassuré et vous y trouverez des arguments pour battre les idées reçues.

Consultez les Observatoires des métiers des domaines d’activité qui vous intéressent.

Voici le lien de l’Observatoire des métiers de la presse : https://metiers-presse.org/ Et celui de l’Observatoire des métiers de la publicité, qui intègre en grande partie ceux de la communication : https://www.metiers-publicite.fr/  Voici aussi la dernière production publique de l’Observatoire des métiers de l’édition de livres : https://www.sne.fr/metiers-et-formations/metiers-du-secteur-de-ledition-2/

Les portes ouvertes de l’émi  sont aussi une bonne occasion de mûrir son projet de reconversion. Vous pourrez rencontrer des professionnels en exercice, dont plusieurs anciens stagiaires, qui pourront témoigner et vous informer de la situation de leur secteur professionnel et des conditions de réussite de leur reconversion professionnelle.

Choisir en priorité des formations qualifiantes

Il est à noter que l’un des principaux critères de délivrance des certifications par l’Etat repose sur la réussite de l’insertion dans le métier des personnes à l’issue de la formation. Nous sommes ainsi tenus de délivrer à la Commission nationale de certification professionnelle les résultats de « placement » des stagiaires. Et nos formations qualifiantes sont enregistrées au RNCP (Registre national de certification professionnelle).

Trouver du travail comme journaliste, communicant, correcteur ou éditeur, c’est possible

L’insertion dans les secteurs des médias, de l’édition et de la communication nécessite de bien connaître les conditions d’exercice de chaque métier, en particulier les statuts en usage et les rémunérations moyennes pratiquées. Le problème n’est en effet pas s’il y a des besoins et du travail. Il y en a ! Méfiez-vous des idées reçues sur nos professions, mais soyez conscients qu’on n’y rentre pas en claquant des doigts.

Les professionnels de l’émi seront à votre écoute et pourront répondre à vos questions. Les conseillers en évolution professionnelle (Pôle emploi, Apec, Missions locales, Opacif, CAP emploi) seront à même de vous accompagner dans l’élaboration de votre projet.

Bagage et agilité

Une fois réalisé le tour de piste de l’environnement professionnel que vous souhaitez rejoindre, il vous appartient de vous informer sur la formation qui sera la
mieux adaptée à votre projet.
Le projet de l’émi étant de permettre à toutes sortes de publics d’intégrer nos métiers, il va de soi qu’un bagage important de culture générale et de maîtrise de la langue française s’impose. Et comme pour beaucoup de professions, une agilité, voire une appétence à l’égard des outils digitaux est nécessaire.

Il est important en conclusion que vous conceviez votre reconversion — ou votre transition professionnelle comme il est d’usage de le dire aujourd’hui —, en y intégrant tout ce que vous avez acquis au cours de votre vie, si courte soit elle ! Sport, voyages, musique, économie ou engagement associatif sont à l’émi des atouts pour entreprendre cette nouvelle étape de votre vie.

La semaine spéciale « Métiers de l’information et de l’édition » du 18 au 23 mars prochains est une bonne occasion d’enrichir votre réflexion sur ce sujet et pourquoi pas…de faire un premier pas. Consultez -) le programme ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.