Racisme anti-blanc : « toujours plus ».

Racisme anti-blanc : « toujours plus ».

Quand on met le doigt dans l'engrenage, on finit par y laisser le bras.

J'ai déjà écrit sur ce que je pensais du racisme anti-blanc et de la manière dont le MRAP s'était fourvoyé, avec en toile de fond la volonté de dénoncer les supposés « communautaristes ».

En voilà maintenant des vrais, les défenseurs du communautarisme « blanc », « souchien1 », etc.  qui accusent le MRAP de ne pas en faire assez, et essaient par la même occasion de démontrer son « racisme anti-blanc »

Voilà le texte de l'appel au peuple « blanc » lancé par les sites d'extrême-droite :

l'identitaire « fdesouche »

l'islamophobe « islamisme »

et qui va certainement être relayé sur d'autres :

Nous sommes à la recherche de témoignages de saisies du défenseur des droits pour discrimination politique ou raciale par des associations dites « antiracistes » ou des médias sociaux.

Exemples :

-Un internaute signale un acte de racisme envers un blanc sur Twitter (ex les babtous), Facebook ou un média classique. Signalement effectué auprès du média ou d’un organisme tel que Sos racisme, la LICRA ou le MRAP. Suite à une non réponse ou un refus, l’internaute saisi alors le défenseur des droits car il s’estime discriminé, en raison de sa race blanche ou sa nationalité Française, par le média ou l’organisme. La discrimination résidant dans le fait que ces organismes et médias interviennent rapidement dès lors que la victime n’est pas de race blanche ou de nationalité Française.

-Un internaute écrit au MRAP pour lui demander de poursuivre le dessinateur Charb ( de Charlie Hebdo) pour sa caricature de Taubira en singe au même titre que le dessinateur Miège (procès le 24/09). Suite à une non réponse ou un refus, l’internaute saisi le défenseur des droits pour discrimination du MRAP en raison d’opinions politiques.

Donc si des internautes ont effectué des démarches auprès du défenseur des droits pour discrimination en fonction de sa race, de sa nationalité ou de ses opinions politiques, nous serions intéressés par leurs témoignages.

Quelques hypothèses, non exclusives, non limitatives sur cette tentative de « testing » :

- comme la LICRA, le MRAP décide de défendre un cas qui lui paraît probant (faits incontestables, injures racistes à l'appui ou non de violences) avant qu'on s’aperçoive que la victime présumée pointe chez les identitaires et n'est pas « blanc-blanc » dans l'opération.

- le cas n'est pas probant, ou sent le piège, et le MRAP se défile. L'extrême-droite va alors jouer de la grosse caisse pour dénoncer le double langage.

Quant au racisme anti-blanc, ils en ont trouvé un exemple flagrant :

François Hollande !!

Les preuves sont les suivantes : il est allé visiter une école à Clichy-sous-Bois2 !!

Le raciste antiblanc Hollande à Clichy-sous-Bois pour la rentrée

Une fois encore, pour fêter la rentrée scolaire 2014, François Hollande montre son mépris pour les Français et son action en faveur du génocide des Blancs et du remplacement du peuple français par les colons afro-maghrébins. Il se rendra demain au collège Louise-Michel de Clichy-sous-Bois pour cette « fête de la rentrée ». Il a réservé ces derniers mois ses sorties aux jeunes islamistes auprès de Jack Lang à l’Institut du monde arabe3, aux jeunes des cités lors d’une rencontre dans un théâtre de banlieue avec Djamel Debouzze4, ouvrant encore les jardins de l’Élysée5 aux seuls étrangers.

Le choix du collège Louise Michel n’est pas anodin, puisque cette franc-maçonne fut une militante d’extrême gauche au XIXe siècle. Le choix de la ville non plus : Clichy-sous-Bois fut le théâtre de violentes émeutes raciales en 2005, durant lesquelles trois Blancs avaient été assassinés par les colons6.

Provocation dans la provocation, François Hollande sera accompagné par Najat Belkacem7.

Quitte à être grotesque, en reprenant l'agenda de l'Élysée pour les mois de juillet et août 2014, je complète, en me limitant aux seules « sorties » sur le territoire national, et en faisant des commentaires du même tonneau. Attention, c'est du second degré, avis aux amateurs de citations tronquées.

6 juillet : déplacement au Mont Mouchet (Auvergne). Hommage à des judéo-bolcheviques qui s'opposaient à la grande Europe blanche.

7 juillet : accueil des jeunes et délégations des 80 pays invités au défilé du 14 juillet. Scandaleux : ce n'est pas parce que leurs grands-parents sont morts pour la France ou pour la Grande-Bretagne qu'ils sont le droit de parader chez nous.

10 juillet : Étape du Tour de France : compétition où il y a même des coureurs allogènes, dont un qui a osé gagner une étape8.

16 juillet : Petits frères des pauvres et Cour de cassation. Tous des défenseurs des « colons » contre les « souchiens » opprimés.

31 juillet : anniversaire de l'assassinat de Jaurès, à Paris. Il fallait bien l'assassiner, il commençait à prendre la défense des « pas blancs9 » !

3 août : déplacement au Hartmannswillerkopf : il se promène pour célébrer l'époque où les « blancs » s’entre-tuaient, belle preuve de son racisme.

15 août : anniversaire du débarquement de Provence, en Provence. Rendre hommage aux soldats maghrébins, quelle honte !!

21 août : déplacement à La Réunion : Sont pas tous blancs, comme à Trappes ou Clichy.

22 août : déplacement à Mayotte : idem

25 août : déplacement à l'île de Sein : cf. Mont Mouchet.

Conclusion : quand on importe dans ses textes d'orientation un concept vérolé10 dès l'origine, on ne maîtrise plus rien, mieux valait se contenter de dire qu'on défendait toutes les victimes d'actes racistes, quelles que soient les victimes et quels que soient les auteurs.

1 http://www.dailymotion.com/video/xmtjuc_gollnish-et-fdesouche-pour-un-communautarisme-souchien_news

2 Copies faites.

3 On peut ne pas aimer Jack le magnifique, mais la ligne éditoriale de l'IMA n'a strictement rien à voir avec l'islamisme.

4 Pour la finale d'un concours d'improvisation, en février 2014.

5 On est dans le grotesque : les jardins sont ouverts à tous :

http://www.elysee.fr/la-presidence/ouverture-des-jardins-du-palais/

6 Les émeutes urbaines de 2005 ont commencé à Clichy-sous-Bois, après la mort par électrocution de deux jeunes « pas blancs » dans un transformateur. La responsabilité de la police dans cette mort a été évoquée.

Il y a eu, en se limitant aux seules émeutes, deux morts pour toute la France, dont un à Besançon (Salah Galam, né en Algérie).

7 Son nom d'usage est Vallaud-Belkacem (elle est mariée) et la ministre de l'éducation nationale est quand même plus à sa place pour visiter une école que le ministre de l'agriculture.

8 Blel Kadri, à Mulhouse.

9 http://ldh-toulon.net/Jaures-et-le-colonialisme.html

10 Le commentaire vaut aussi pour les amateurs de « dhimmitude », « Eurabia », « islamisation (douce ou pas) de la société française ».

Si j'avais le pouvoir, je commencerais par redonner leur sens aux mots. (Confucius : philosophe chinois) Lire plus sur : http://www.chine-informations.com/guide/proverbes-chinois-et-pensees-chinoises_253.html

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.