Expulsons les prêcheurs étrangers radicalisés

Pour les médias, les responsables politiques, antisémitisme, extrémisme, etc.. riment avec islamisme. Et pourtant...

J’ai découvert ce texte proprement hallucinant, et j’en cite des extraits anonymisés avant d’en donner la source et l’intégralité.

Les juifs, c’est mal, et il faut absolument non seulement les dénoncer, mais éviter toute allusion ou référence favorable :

Il y a un parti qui pense « La France aux Juifs », dont un responsable fait « pleurer dans les chaumières en précisant qu’il porte au cou l’étoile de David de son grand-père rabbin » et un autre fait le pèlerinage à Yad Vashem.

Dans ce même parti, il y a des gens qui ont des « mœurs dissolues ». Non pas des prédateurs sexuels, spécialistes du harcèlement des femmes de leur entourage (cf. des affaires récentes), mais des homosexuels. Et horreur, il y a aussi des francs-maçons !!

Il ne faut non plus rien attendre des élections. Alors, si ce n’est pas l’attente d’une intervention divine, d’une « divine surprise », cela ressemble fort à un appel au coup d’État :

« Il est temps d’admettre avec lucidité que notre camp ne parviendra pas à conquérir les commandes de l’Etat par des élections. L’étude de l’Histoire nous enseigne que, (…) , ce sont seulement de graves circonstances exceptionnelles marquées par le délitement des institutions qui ont permis à des hommes vertueux et aguerris de notre camp de reprendre le pouvoir en main pour entreprendre pour quelque temps un travail de restauration nationale. »

Et il faut aussi instaurer des « territoires perdus pour la République » :

« Notre devoir est d’envisager le pire, et d’organiser sans plus tarder des villages gaulois, (..), dans lesquels assurer la survie de notre civilisation, de nos us et coutumes, de nos traditions, de notre foi, et à partir desquels ultérieurement, quand Dieu voudra, lancer la reconquête. »

Bref, antisémitisme, homophobie, appels à l’action violente et illégale sont au rendez-vous.

Ce texte n’émane pas d’un agitateur allumé que l’on pourrait rattacher à une mouvance islamiste, mais du responsable d’un parti politique français, de nationalité étrangère qui plus est.

Qu’attendent nos dirigeants pour expulser Alain Escada, prédicateur belge radicalisé ?

http://www.medias-presse.info/lettre-ouverte-a-nos-amis-encore-au-front-national-par-alain-escada-president-de-civitas/80372/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.