François MUNIER
Voyageur, en rêve et en réalité.
Abonné·e de Mediapart

285 Billets

1 Éditions

Billet de blog 18 juin 2021

Manteau de sacre et fantasmes.

La simple diffusion par ARTE d'un documentaire sur l'extraordinaire manteau de sacre des rois normands de Sicile puis des empereurs germaniques suscite hélas des commentaires affligeants.

François MUNIER
Voyageur, en rêve et en réalité.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est en 2000 que, visitant Vienne et le Kunsthistorisches Museum de Vienne, j’avais vu le manteau de sacre des empereurs germaniques puis autrichiens.

Ayant quelques connaissances historiques, j’ai tout de suite compris d’où il venait et pourquoi ce manteau «arabe » se trouvait là.

Un documentaire diffusé par ARTE nous en apprend plus.

Le contexte historique de la création et de l’usage de manteau est fascinant.

Les Hauteville sont des petits seigneurs normands, à la recherche d’aventures. Ils sont recrutés par le pape pour reprendre la Sicile aux Arabes et aussi pour contrer l’influence de la Constantinople orthodoxe.

Guiscard de Hauteville aurait demandé qu’on inscrive sur sa tombe : « Ci git Guiscard, terreur du monde »

Ce manteau est celui que s’est fait confectionner son neveu Roger II pour son couronnement.

En effet, devenus maîtres de la Sicile, pays riche où cohabitaient chrétiens latins et grecs, arabes et juifs, les Hauteville ont eu l’intelligence de ne rien y changer.

Et parmi les résultats, on peut admirer la chapelle royale de Palerme, la cathédrale et le cloître de Monreale.

On connaît le rôle de l’Andalousie dans le passage de la culture arabe vers l’Europe catholique, la Sicile a joué aussi un rôle.

Frédéric II de Hohenstaufen était le petit-fils de Frédéric Ier « Barberousse » et de Roger II. Roi de Sicile, il hérita du manteau, qui devint celui de

Manteau de sacre de Roger II

s empereurs du Saint-Empire.

« Stupor mundi », son histoire est également extraordinaire. Son amitié avec le sultan Al-Kamil lui permit de récupérer Jérusalem sans combattre.

Voilà tout ce que ce manteau évoque. Mais là encore, il y a des gens pour s’épancher et déverser leurs fantasmes dans les commentaires de la vidéo :

« Ben non, puisque c'était + important pour eux de nous faire un parallèle politique sur le "vivrensemble" aujourd'hui ! Ca en dit long sur l'arnaque que représente la culture sous le prisme d'Arte : Faire du bourrage de crane politique en trop priorité »

« Superbe vidéo pour préparer à l'islamisation complète de l'Europe. Merci Arte »

« Si la traduction du draps en arabe nous a pas été donnée il doit avoir une raison de nous cacher ça !!! »

Un autre commentateur a donné un essai de traduction, que je crois plausible, et qui ne cache aucun complot « grand remplaciste » : "Voici ce qui a été créé dans le trésor princier, rempli de chance, d'éminence, de majesté, de perfection, de longanimité, de supériorité, d'accueil, de prospérité, de libéralité, d'éclat, d'orgueil, de beauté, d'accomplissement des désirs et d'espérances, du plaisir des jours et nuits, sans cesse ni changement, de gloire, de dévotion, de préservation de la protection, de chance, de salut, de victoire et de capacité, dans la capitale de la Sicile, en l'an 528 de l'Hégire".

Je ne vais pas revenir sur l'histoire de la Sicile après les rois normands (Charles d'Anjou, les Vêpres siciliennes), mais je constate une fois de plus l'inculture historique de certains commentateurs.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Didier Fassin : « on est dans un basculement qui n'était pas imaginable il y a 5 ans »
Alors que l’état de crise semble être devenu la nouvelle normalité, quelles sont les perspectives pour notre société ? Didier Fassin, directeur d’études à l’EHESS qui publie « La société qui vient », est l’invité d’« À l’air libre ».
par à l’air libre
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel