Judéo-chrétien : une arnaque intellectuelle ?

Je n'écrirai pas sur la théorie de Nadine Morano concernant la France comme pays de "race blanche". Beaucoup de gens ont réagi, à juste titre et de façon judicieuse.La référence au caractère "judéo-chrétien" de la France a été moins commentée.Et pourtant il y a beaucoup à dire.

Je n'écrirai pas sur la théorie de Nadine Morano concernant la France comme pays de "race blanche". Beaucoup de gens ont réagi, à juste titre et de façon judicieuse.

La référence au caractère "judéo-chrétien" de la France a été moins commentée.

Et pourtant il y a beaucoup à dire.
Qu'est-ce qu'un "judéo-chrétien " ?

Il existe plusieurs définitions.

1. Ce terme désigne ceux, qui parmi les premiers chrétiens, estimaient indispensable de continuer à respecter les préceptes de la loi juive, y compris par les convertis. L'autre tendance, défendue notamment par Paul de Tarse, a choisi de convertir les païens sans exiger d'eux ces conditions. C'est ce qui a favorisé son expansion. Les judéo-chrétiens sont devenus minoritaires, ils ont progressivement disparu au cours des premiers siècles de notre ère. Je ne pense pas que Nadine Morano ait connu leur existence.

2. On parle aussi celui de morale judéo-chrétienne, modèle et opposée à la morale laïque ou humaniste. On lui reproche souvent d'être une morale de l'interdiction et de la culpabilisation. Je n'ai pas l'intention de débattre pour savoir si le christianisme est la continuation du judaïsme (une « secte juive qui a réussi »), ou sa négation comme le pensent certains théologiens.

3. Le terme de judéo-chrétien a été aussi employé par certains penseurs chrétiens pour lutter contre l'antisémitisme trop présent chez les chrétiens en mettant en avant ce qui était commun aux deux religions. L'intention est louable. C'est celle des « Amitiés judéo-chrétiennes ».

Mais existe-t-il une « civilisation judéo-chrétienne » ? Certes, à des degrés divers, les Églises chrétiennes se réfèrent à l'origine juive du christianisme. Bien souvent, le judaïsme fut présenté par les théologiens chrétiens comme un précurseur, mais qui avait fait son temps, était devenu obsolète.

Mais il ne faut pas oublier plusieurs choses :

  • L’héritage commun est celui du monothéisme abrahamique, et il concerne aussi l'islam.

  • Les juifs persécutés pendant des siècles dans les pays chrétiens auraient été très surpris d'apprendre qu'ils vivaient dans une société judéo-chrétienne1. Alors que l'évocation d'une société ou d'une culture judéo-arabe ne les aurait pas choqués. La tentative de les enrôler dans une « croisade » islamophobe est assez misérable.

  • En France, la société n'était pas seulement chrétienne, elle était catholique, de gré ou de force. Protestants, vaudois, etc.. ont payé pour le savoir.

  • Avant les lois laïques, l'État français s'était constitué en utilisant le catholicisme comme un outil pour obtenir la fidélité des nationaux, mais le plus souvent en soumettant l'autel au trône. Pas l'inverse.

Aujourd'hui, la majorité des Français ont un rapport assez distancié avec les religions en général, et le christianisme en particulier. Alors, si nous sommes un pays « judéo-chrétien », que doit-on faire de toutes celles et tous ceux qui ne respectent pas les 10 commandements ?

Si on se réfère à la représentativité supposée des religions en France, on peut dire que nous sommes, dans l'ordre d'importance, un pays christiano-aucuno-islamo-bouddhisto2-juif. Et comme il n'y strictement aucune raison objective de remettre en cause le caractère « français » des partisans de telle ou telle croyance ou incroyance, parler du caractère « judéo-chrétien » de la France est une arnaque.

Si on veut imposer un « modèle de civilisation », cela va être dur à faire. Retour à l'ordre moral ? Mais lequel ?

Alors, s'il s'agit tout simplement d'exclure les « ni-chrétiens, ni-juifs », autant le dire (elle le dit) et attention aux dommages collatéraux.

1 Nadine Morano avait choisi d'aller débattre de « l'identité nationale » à Charmes (Vosges), la ville de Maurice Barrès, connu pour son antisémitisme.

2http://www.20minutes.fr/france/244802-20080812-bouddhisme-quatrieme-religion-france

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.