Un nouveau maccartysme ?

Ce texte est collector, aussi bien par son contenu que par ses signataires. A conserver et à analyser.

Le texte est très binaire : il y a les bons, injustement accusés, et les méchants accusateurs.

Peu importe si parmi les "victimes innocentes", il y en a dont les thèses sentent le soufre, y compris d'un simple point de vue universitaire. Et d'ailleurs, il n'y a rien de scandaleux dans le fait qu'une thèse universitaire qui se veut iconoclaste suscite des polémiques. C'est la règle du jeu.

Peu importe si parmi les "méchants", certains ne se sont jamais préoccupés de certains "bons". Par exemple, Marcel Gauchet est cité comme un des victimes, mais je crois que la plupart de ses détracteurs n'ont souvent rien à voir avec la mouvance "décoloniale".

Peu importe si parmi les signataires de ce qui est aussi un appel à l'épuration politique, il y ait au moins une personne incapable de s'exprimer publiquement dans un français correct.

Peu importe que certains signataires se soient fait accrocher dans le passé pour des déclarations racistes.

Beaucoup de gens, visés ou pas, vont sûrement réagir et j'attends ces réactions avec impatience.

Mais je vais pour ma part signaler un seul point :

Le texte vise le mouvement "Boycott, désinvestissement, sanctions" (BDS). Où est le rapport avec le "décolonialisme". A moins que dénoncer une colonisation actuelle soit inadmissible pour les signataires. A moins que le respect du droit international soit lui aussi suspect.

PS1 :

Réaction de Sihame Assbague, que je partage :

Posture :
"On ne peut plus rien dire."

Réalité :
"On ne peut plus rien dire sans que notre racisme [ou xyz] soit clairement pointé du doigt, que des contradicteurs nous opposent des arguments solides, que nos manipulations soient analysées & démontées, que nos positionnements idéologiques, notre vision du monde soient concurrencées et ringardisées. Et ça, c'est vraiment pas du jeu."

PS2 :

Il manque deux signataires.

Caroline Fourest. Trop fine mouche pour s'embarquer dans cette galère ?

Éric Zemmour. Il sentait trop le soufre ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.