François Piquemal
Violette, rose, verte, jaune, rouge et noire, bref Toulouse. Donner des éclats d'écologie et de solidarité à la capitale de la chocolatine.
Abonné·e de Mediapart

68 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mai 2016

A Toulouse Petits fours VS Mal-logé-e-s

Ce samedi 21 mai, la rénovation de la Place Saint Pierre, bien connue des toulousain-e-s pour ses bars célèbres , était inaugurée en grande pompe. Sur les cartons d'invitations envoyés aux riverains on annonçait JL Moudenc (maire LR de Toulouse) et Carole Delga (Présidente PS de la Région), le DAL Toulouse31 ayant reçu le carton d'invitation nous avons décidé d'aller à leur rencontre.

François Piquemal
Violette, rose, verte, jaune, rouge et noire, bref Toulouse. Donner des éclats d'écologie et de solidarité à la capitale de la chocolatine.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce samedi 21 mai, la rénovation de la Place Saint Pierre, bien connue des toulousain-e-s pour ses bars célèbres (Chez Tonton pastis Ô Maître, La couleur de la culotte, Le bar Basque...), était inaugurée en grande pompe. Sur les cartons d'invitations envoyés aux riverains on annonçait JL Moudenc (maire LR de Toulouse) et Carole Delga (Présidente PS de la Région), le DAL Toulouse31 ayant reçu le carton d'invitation nous avons décidé d'aller à la rencontre des responsables politiques avec des familles à la rue.

Au lieu d'avoir droit à la collation et aux petits fours c'est eux camions de CRS et une rangée de policiers qui nous attendaient, nous barrant la route et celle des passant-e-s n'ayant pas le profil « mondain » des élus. Nous sommes restés tranquillement devant les CRS, les enfants entonnant des slogans, interpellant M. Moudenc quand il passait au loin, faisant semblant de rien entendre....

Le contraste était saisissant entre des familles toulousaines à la rue interdites de pouvoir accéder à la place (pourtant publique), privatisée pour l'occasion par la classe politique mangeant ses petits fours sans qu'aucun élu ne prenne la peine de venir à leur rencontre.

Cette attitude va dans le sens des choix politiques de Toulouse Métropole (nous laisserons de côté ici le Ministère du Logement qui n'est pas en reste cependant) sont clairement axés sur l'apparat plus que sur le besoin des habitant-e-s de la ville rose.

En effet, lors du précédent Conseil métropolitain du 16 avril 2016, plusieurs délibérations ont montré clairement la relégation de la question des plus pauvres dans les budgets alloués. Ainsi pour ce qui est de la construction de logements sociaux seulement 3 000 furent financés en 2015 parmi lesquels il faut distinguer les logements en fonction du niveau de loyer pour les résidents :

  • 737 PLAI « très sociaux »,

  • 1 341 PLUS « sociaux »,

  • 868 PLS « pseudo sociaux » dont sont friands les élus et les promoteurs.

En 2015, l’État et Toulouse Métropole ont consacré au logement social respectivement 6,9 M€ et 8,8 M€ pour un total de 15,7 M€. En 2016, leurs contributions seront de 4,1 M€ et de 10 M€, soit une réduction de 1,6 M€.

A côté de cette enveloppe en baisse le 2 mars dernier, l’architecte catalan Joan Busquets et le président de Toulouse Métropole Jean-Luc Moudenc ont présenté les grands projets d’aménagements du centre-ville, pour la plupart prévus dans les cinq ans à venir, d’un coût estimé à 65 millions d’euros.

65 millions d'euros pour les grands projets contre 15 pour la construction de logements sociaux ( dont une minorité de « très sociaux »), les chiffres sont éloquents et montrent que la politique de la ville actuelle se préoccupe peu des centaines de personnes qui dorment à la rue à Toulouse ou qui peinent à payer leurs loyers. En cela la scène de samedi était révélatrice de la volonté de chasser les pauvres du centre ville toulousain à fortiori à la veille de l'Euro 2016.

Cacher les problèmes n'est pas les résoudre, en témoigne que les assemblées des mal-logé-e-s du DAL ne cessent de croître à Toulouse. Face au mépris des politiques, nous annonçons que le DAL Toulouse31 participera activement à l'Euro 2016, et s'efforcera de mettre en lumière l'envers du décor. Cela d'autant plus que la Mairie comme la Préfecture ont des moyens pour assurer que tout le monde ait un toit, la loi de réquisition bien sûr mais aussi des arrêtés anti-expulsion comme ont eu le courage den prendre les mairies d'Avion et de Vénissieux que nous tenons à saluer fraternellement.

Si la Mairie et la Préfecture de Toulouse persistent à ne pas vouloir reloger les adhérent-e-s à la rue du DAL où à rompre le droit au maintien à l'hébergement, nous allons être contraints de faire respecter le droit.

Après tout, même si nous pensons que d'autres priorités existent, nous aussi nous trouvons que le réaménagement de la Place Saint Pierre est une réussite et semble avoir été conçue pour qu'un campement du DAL s'y installe....

DAL Toulouse31-No Vox International

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — International
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA