Auplata allait vers zéro.

Beaucoup semblent croire que la fusion avec Brexia va les léser .Mais sans LGN Auplata allait vers 0 a tel point que Tamagno afin de préserver son poste et son salaire , voulait dissocier Auplata entre production et le reste . On montre la triste réalité de Auplata avant que Michel Julliand, fondateur de Auplata avec Mr Aubert, ne suggère à LGN d’investir dedans.

Auplata allait vers zéro.

Beaucoup semblent croire que la fusion avec Brexia va les léser .Mais sans LGN Auplata allait vers 0 a tel point que Tamagno afin de préserver son poste et son salaire , voulait dissocier Auplata entre production, vouée a disparaître avec les pertes énorme de l’exploitation , et le reste qui perdant moins d’argent aurait pu durer pas mal d’années en diffusant des résultats d’études bidons sur les ressources et réserves , telle celle de Sofreco , pour stimuler le pp a acheter des actions nouvelles vendues par un fonds .

 

 

Regardons la triste réalité de Auplata avant que Michel Julliand, fondateur de Auplata avec Mr Aubert, ne suggère à LGN d’investir dedans.

Auplata avec Gorge, Fourt et Tamagno ca a été.

 

Une braderie des ressources minières :

100% de Paul Isnard : montagne d’or bradés à Columbus puis vente massive des actions Columbus pendant une des rares époques ou celles ci auraient monté si Auplata n’avait pas vendu si vite

 

75% de Dorlin bradé à Reunion gold

 

75% de iracoubo et bon espoir bradés à Newmont la source

 

Des projets démentiels :

Thiosulfate sur Dieumerci

 

Cyanuration en pleine ville à Remire montjoly

 

Cyanuration de Dieumerci qui n’est pas rentable si on tient compte du cout de l’usine mais qui le devient puisque maintenant l’usine est construite.

 

Projets d’émission de tokens basés sur la production de Auplata, puis comme cette production est nulle, changé au bout de 3 jours en tokens basés sur les réserves, sachant que Auplata ne peut déclarer aucune réserve suivante NI 41.

 

Achat de Element asa un coquille vide dont le cours a été divisé par 3 après les achats de Auplata, Cet achat a été fait sur le conseil de pierre Vannineuse qui avait un contrat de vente d’actions nouvelles avec Element asa, comme il en avait avec Auplata, et il devait vendre des actions, il a profité du pic de cours crée en mars 2018 par les achats de Auplata  pour vendre ses titres !

 

Une gestion se réduisant a demandé de l’argent aux actionnaires par ak ou vente d’actions nouvelles via un fonds.

 

En 2016 Auplata a déclaré sous prétexte qu’elle perdait de l’argent en exploitant l’or , que l’exploitation par gravimétrie  n’était pas rentable en Guyane Française alors qu’un confrère SME SMSE gagnait de l’argent  en exploitant des mines similaires à celle de Auplata par gravimétrie amélioré par de la flottation.

Ayant déclaré qu’il n’y avait pas de salut en dehors de la cyanuration, Auplata a arrête toute production se contentant de faire exploiter ses mines par des sous traitants qui employaient de la main d’œuvre moins chère.

Et au lieu de prévoir d’exploiter le minerai de la  mine de Dieumerci dont le gros des réserves est intact, ce qui avec un taux de récupération d’or soit disant 3 fois plus fort aurait du être rentable, Auplata a décidé d’exploiter les rejets de gravimétrie, dont les plus riches ont déjà été retraités par gravimétrie entre 2012 et 2014 !

 

Encore une décision démentielle, alors que les mines passent à l’exploitation des rejets quand il n’y a plus de minerai ! Alors qu’il reste au moins 21 tonnes de ressources à Dieumerci.

 

Tout cela LGN le sait grâce à Julliand et il sait qu’il peut tirer de l’argent des mines de Auplata.

 

Aucune exploration faite depuis 2005, aucun développement sinon l’achat d’un projet en Espagne abandonné puis des projets en cote d’ivoire via OMCI maintenant dépréciés dans les comptes de Auplata.

 

Bref une grosse cata , Julliand a du être très convainquant pour que LGN se lance dans la fusion, il connaît bien Auplata et sait que bien gérée par des gens ayant des notions techniques et non des clowns comme Fourt ou Tamagno , elle peut gagner de l’argent .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.