Il fallait bien s'y attendre, non ? A force de laisser l'animal progresser avec le soutien de l'Europe, de l'Etat, de la haute administration, de l'ONCFS (Office national de la chasse et de la faune sauvage) qui va s'en étonner ?

Le loup est présent en Belgique, dans les Ardennes, en Champagne (150km de Paris) et on voudrait qu'il s'arrête ? 

Si c'est le cas, et je pense que c'est très probable même si Jean-Luc Valerie ne cache pas sa joie de le voir couvrir tout le territoire, l'installation de meutes ne passera pas inaperçu dans la région. 

1- les forêts, et il y en a beaucoup,  sont fréquentées par les randonneurs, les joggers, les familles et leurs chiens. Attention aux enfants !

2- problème : elles sont aussi de plus en plus habitées par des SDF, des migrants, des sans logis, seuls ou en famille, qui vivent sous la tente ou installent des bidonvilles. Là c'est inquiétant. Il y a aussi des enfants. 

3- il y a aussi de l'agriculture, pas seulement céréalière dans la région. La région Ile de France aide une ferme à Saint-Rémy-lès-Chevreuse qui fait de l'élevage de vaches, veaux, chèvres etc... pour que les pékins du dimanche aillent s'y ravitailler en yaourts, lait, oeufs et autres produits fermiers. Si c'est vrai, la ferme est en ligne de mire !

Avant le drame restons sereins. Il faut prévenir le loup qu'il sera très bien accueilli dans les beaux quartiers de l'Ouest parisien.

Il peut se rendre en toute tranquillité au Musée de l'Homme qui porte désormais bien mal son nom. Ce musée (on se demande ce que c'est maintenant) abrite depuis peu le comité français de l'UICN (Union internationale de conservation de la nature),  17 Place du Trocadéro, 75116 Paris.

Avant de rejoindre la colline du Trocadéro, il pourra se faire caresser au WWF France (Fonds mondial pour la nature), en plein bois de Boulogne. Et pour qu'il ne s'égare pas dans ce lieu mal famé, communiquez lui l'adresse : 1 carrefour de Longchamp, 75116 Paris. 

Et s'il se plaint d'être mal accueilli, le loup peut traverser la Seine pour se rendre au ministère de l'Environnement. Le cabinet du ou de la ministre (en cas de changement) se trouve 246 boulevard Saint-Germain, dans le 7ème arrondissement. Un peu après l'Assemblée nationale, sur le trottoir d'en face. 

Les loups sont entrés dans Paris © Serge Reggiani

En remontant le boulevard, sur la droite, le loup est à deux pas du Sénat... et du jardin du Luxembourg. Il y a des gosses où le théâtre de marionnettes leur apprend maintenant que le loup est gentil. Cela devrait bien se passer.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

"négationnisme". Diable!  Décidément vous choisissez votre vocabulaire de façon étrange pour ne pas dire inquiétante....n'est-ce pas justement le mot utilisé pour désigner ceux qui nient l'holocauste?  

"Je n'ose demander votre âge pour comprendre votre négationnisme". La façon dont vous posez la question est plus que tendancieuse. Je suis d'un âge qui me permet d'avoir eu le temps de lire les différents rapports sur le loup, en France et dans d'autres pays d'Europe. Quel relation entre mon âge et ma position sur le loup? Je crains un dérapage de plus ... donc évitez la réponse.  Il se trouve par ailleurs que j'ai de proches amis qui travaillent depuis trente ans au sein des parcs régionaux français, dont certains très sérieusement sur le terrain et sur la présence du loup... cela en collaboration avec les élus, la population et les éleveurs. Ces derniers ne sont pas tous des hystériques anti-loup contrairement à ce que vous laissez entendre. Votre exemple norvégien ne me convainc pas : La Norvège n'a jamais été aux premiers rangs s'agissant de la conservation de la faune, qu'elle soit marine ou terrestre. Leurs fjords sont extraordinairement beaux, ce n'est pas pour autant qu'ils sont respectueux de la nature, de la biodiversité.