Françoise Degert
Abonné·e de Mediapart

58 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 mars 2012

Alerte écarlate contre l’exploration d’huile et de gaz de schiste

En pleine campagne électorale, les affaires continuent. À un mois du premier tour des élections présidentielles, à trois mois des législatives, le gouvernement s’empresse de donner des gages à l’industrie gazière et pétrolière, sans attendre le résultat des scrutins. Les pétroliers n’attendent pas.

Françoise Degert
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En pleine campagne électorale, les affaires continuent. À un mois du premier tour des élections présidentielles, à trois mois des législatives, le gouvernement s’empresse de donner des gages à l’industrie gazière et pétrolière, sans attendre le résultat des scrutins. Les pétroliers n’attendent pas.

Pour justifier sa décision, le gouvernement s’appuie de nouveau sur le corps des Mines qui a largement contribué au rapport final de la Mission d’inspection sur les gaz et huiles de schiste.  Il suffit de demander, la fabrique du consentement est prête à démarrer.

Condensé des « arguments » qui y sont  assénés :

1 -  la fracturation hydraulique ne provoquera pas de dégâts en France comme aux Etats-Unis, au Canada et ailleurs. Rien à craindre, nos ingénieurs maîtrisent la situation.  Ils ne feront pas les mêmes bêtises, ils inventeront une fracturation propre.

2 -  les Etats-Unis ont laissé faire n’importe quoi, mais en France,   l’administration veille. Cela ne se passera pas comme ça…

3 – on va créer une commission nationale associant l’industrie, les politiques, la « société civile » ; elle se réunira…deux fois par an…

4 – la population ignore les « avantages «  de l’exploitation de l’huile et du gaz de schiste, l’inquiétude découle d’un déficit d’information…

5 – on va intéresser les collectivités locales à l’affaire, avec quelques retombées fiscales…

6 - Le cadre légal doit être assoupli pour mettre un terme aux « difficultés » à l’exploration et à l’exploitation de cette ressource… Il y va de notre développement économique. C’est un « enjeu géopolitique » majeur…

Le rapport envisage les étapes de sortie de crise (entendez par là la gêne occasionnée par la loi du 13 juillet 2011).

 Dans la foulée, le gouvernement a créé la fameuse « commission nationale d’évaluation des techniques d’exploration et d’exploitation du gaz de schiste ». On savait que le décret était prêt, il est désormais publié.

Toutefois, les politiques, les ingénieurs des Mines et les pétroliers manquent d’imagination.

Comme au Québec, sa composition fait la part belle aux industriels, aux politiques, aux experts, laissant une part congrue aux opposants à cette industrie mortifère. Histoire de s’assurer qu’elle marche droit. Comme au Québec, la commission nationale sert d’ornement de « concertation ».

Bref, les pétroliers sont à l’offensive, avec l’aide de politiques qui leur offrent ce qui ne leur appartient pas. Et cette offensive vise en priorité le Bassin Parisien, dont la nappe aquifère de la Brie alimente plus de 10 millions d’habitants. Car explorer c’est exploiter.

No Fracking France exige l’abrogation des permis.

Dans l'urgence, il faut exiger que les pétroliers détenteurs de permis financent l’analyse chimique de la nappe aquifère en recherchant tous les produits qui seront injectés. Dès maintenant, avant tous travaux. 

C’est en effet le seul moyen de faire payer les pétroliers des dégâts irréversibles induis par la fracturation de la roche-mère.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat