Les bonnes affaires du coronavirus

Une amie de santé fragile m'a alertée sur la pénurie de masques de protection contre les virus ffp2. Devenus rares, ils font l'objet d'une incroyable spéculation. Cela se passe en France, le "pays du droit" selon les Chinois. Où est passé l'Etat ?

 

"Je me sers des masques ffp2 à cause de mes poumons. Quand je fais le ménage, à cause de la poussière et des produits ; quand je passe près de la piscine, à cause du sel ; quand je vais à Marseille, à cause des gaz d'échappement ; quand il y a du pollen... Sans masque, mes poumons saignent ...".
Or, cette amie arrive à la fin de son stock de masques. " Cela fait longtemps que je n'en trouve plus", dit-elle.

Il est vrai que les masques ffp2 à bec de canard sont efficaces contre les virus,
à condition de ne plus y toucher une fois mis, et de les changer toutes les trois ou quatre heures. Ils sont utilisés dans les centres anti-cancéreux, pour les immuno-déprimés.

La population s'est ruée sur les masques au moment où la Chine, notre principal fournisseur, n'en produisait plus depuis plus d'un mois. La fabrication française se limite à 40 millions de masques par mois. Le Canard Enchaîné du 26 février 2020 annonce "une commande de plusieurs dizaine de millions de masques sans plus de précisions" (P.3).

En attendant, "la plupart des commerces para-médicaux avouent ne plus pouvoir en obtenir, les fabricants ne leur donnent aucun délai" me dit cette amie qui tente en revanche d'en commander en ligne. Pour être livrés dans combien de temps ?

La rareté a du bon, et nombre de commerces ou de ventes en ligne en profitent pour faire exploser les prix. Ils sont triplés, parfois davantage. Vendus 1€ le masque ffp2 en temps normal, on en trouve maintenant à plus de 7€

Ainsi, Robert C..., Britannique vivant dans le Midi depuis plusieurs dizaine d'années, s'est adressé au service client de sofamed

"Bonjour,

Hier soir vos masques ffp2 étaient à 45€ les 25
40€ les 25 en cas d'achat par 200

Aujourd'hui ... 72€ les 25 pour les mêmes masques !
Et elles ne sont même pas disponibles.

Ma femme soufre d'une maladie pulmonaire et ne trouve pas les masques habituelles qu'elle doit souvent porter.

Honte à vous !

J'envoie l'information de suite à médiapart..."

Craignant la presse, Sofamed a remis le prix de la veille !

C'est le règne du rapport de forces, de l'anarchie, la mise en lumière des principes libéraux du libre marché, dans un secteur, celui de la santé, qui mériterait d'être pourtant très contrôlé.

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.